Prise de sang : rendez-vous, résultats, faut-il être à jeun ?

Une prise de sang ou tout autre examen de biologie médicale permet de diagnostiquer 70 % des maladies. Pour certaines analyses, la prise de sang requiert un jeûne, c'est-à-dire une période durant laquelle le patient s'abstient de manger et de boire (sauf de l'eau) 12 heures avant l'examen. Le Dr Valérie Chepeaux, Biologiste Médicale, nous dit tout.

Prise de sang : rendez-vous, résultats, faut-il être à jeun ?
© ivan-river.com

Définition : qu'est-ce qu'une prise de sang ? 

Une prise de sang est un prélèvement sanguin réalisé le plus souvent dans une veine du bras, à l'aide d'une aiguille. Une désinfection soigneuse est assurée. "Elle permet d'analyser le sang, pour diagnostiquer certaines maladies, explique Dr Valérie Chepeaux, Biologiste Médicale. Le jour de l'examen, le patient doit être muni d'une ordonnance médicale pour pouvoir bénéficier du tiers payant. En l'absence d'ordonnance, le règlement sera à la charge du patient."
Cet examen est peu douloureux, mais peut être sensible notamment chez les enfants. "Aussi, on utilise parfois un patch anesthésiant, afin d'insensibiliser la zone de ponction. Il se pose sur le bras, une heure avant le prélèvement."
À l'issue de la prise de sang, une compresse serrée est mise en place au niveau du point de ponction.
Les résultats sont transmis au patient et au médecin prescripteur.

Dans quels cas faire une prise de sang ?

"Il existe de multiples raisons pour lesquelles un médecin va prescrire une prise de sang à un patient", poursuit la biologiste. "En effet il faut savoir 70% des maladies sont diagnostiquées par une prise de sang ou un autre examen de biologie médicale." 
Une prise de sang peut être demandée pour : 

  • Réaliser un dépistage : recherche d'un diabète (taux de sucre dans le sang) ou de la présence de cholestérol (bilan lipidique), recherche d'une maladie sexuellement transmissible (MST)…
  • Préciser un diagnostic car le patient est malade : recherche d'une bactérie, d'une infection virale active, d'une inflammation, d'un anticorps d'une maladie auto-immune... 
  • Rechercher une maladie génétique ou héréditaire
  • Rechercher un marqueur tumoral ou suivre l'évolution d'un cancer 

Faut-il prendre rendez-vous ? 

Il est préférable de prendre rendez-vous pour certains examens. 

Prise de sang au laboratoire ou à domicile

Les prises de sang peuvent être faites au laboratoire ou à son domicile. Pour faire une prise de sang à domicile il faut que la mention "prélèvement à domicile" soit indiquée sur l'ordonnance médicale, fournie par le médecin prescripteur. "Si vous n'avez pas la mention de prescription à domicile notifiée sur votre ordonnance et que vous souhaitez tout de même effectuer votre prise de sang à domicile, des frais de déplacements de l'infirmière seront à votre charge et ne seront donc pas remboursés par l'Assurance Maladie", précise le Dr Chepeaux. Attention : pour une même analyse sanguine, les résultats peuvent varier légèrement d'un laboratoire à un autre. Ce phénomène dépend de l'emploi de techniques de dosage différentes. 

Quand faut-il être à jeun ? 

Certaines analyses sanguines nécessitent d'être à jeun, c'est-à-dire qu'il ne faut rien manger ni boire (sauf de l'eau) les 12 heures précédant le prélèvement. C'est le cas notamment pour les analyses de :

  • Bilan lipidique (cholestérol, HDL, LDL, triglycérides)
  • Glycémie
  • Calcium sérique (selon les techniques)
  • Fer sérique
  • Folates
  • Homocystéine
  • Acides biliaires
  • ApoA et ApoB
  • Allergènes CLA-30

"Le fait de respecter les conditions de ce jeune permet d'éviter les résultats faussement perturbés, assure le médecin. Cela permettra une meilleure interprétation des résultats et conduira à un diagnostic plus précis.En effet, la présence de chylomicrons (globules graisseux en suspension) au moment de la digestion donne au sang un aspect laiteux pouvant perturber certaines techniques de dosage, notamment pour des bilans lipidiques. De même, la valeur des triglycérides (lipides provenant de la transformation de l'alcool et du sucre) peut augmenter jusqu'à 50% pendant la digestion. "En revanche, certains examens peuvent s'effectuer à n'importe quel moment de la journée et ne nécessitent pas d'être à jeun. C'est le cas notamment pour un dosage de HCG (test de grossesse), des examens de sérologies (HIV, hépatites, MST, …) ou des examens d'urines en cas de suspicion d'infection urinaire."

Résultats d'une prise de sang : comment l'interpréter ?

Sur la partie droite du document comprenant les résultats, sont indiquées les valeurs de référence. Il s'agit de normes de résultats, qui varient selon les techniques de dosage utilisées, le sexe et l'âge. "En cas de valeur "anormale", avec un chiffre supérieur ou inférieur aux limites fixées, les taux sont mis en valeur en gras", souligne notre interlocutrice. "Mais une valeur hors norme ne signifie pas forcément que vous êtes malade. Au laboratoire de biologie médicale, un biologiste médical (médecin ou pharmacien biologiste) est toujours présent et disponible pour répondre aux questions des patients."

Focus sur quelques dosages pratiqués en routine :

  • La numération formule sanguine (NFS) ou "hémogramme" : L'hémogramme ou numération formule sanguine consiste à dénombrer et analyser les différentes cellules du sang (globules rouges ou hématies, plaquettes, globules blancs ou leucocytes).
  • La ferritine : La ferritine est une protéine qui assure le stockage du fer dans le sang. Le fer est très utile pour la constitution de l'hémoglobine des hématies. Son dosage permet de préciser l'origine d'une éventuelle anémie.
  • Le bilan inflammatoire simple sanguin, qui comprend 2 éléments :

La protéine C-réactive (ou "CRP"), fabriquée par le foie, qui augmente en cas d'inflammation et/ou d'infection. 
La vitesse de sédimentation ("VS") correspond à la quantité de sang qui coagule dans un tube dans les 2 heures qui suivent le prélèvement. Cette valeur permet de diagnostiquer une éventuelle inflammation aiguë ou chronique, quelle que soit son origine (infection, cancer…). Son taux varie selon les prises médicamenteuses, l'âge, le sexe ou l'état de grossesse.

  • La glycémie: Dosée à jeun, la glycémie est le dosage de glucose (principale source d'énergie de l'organisme) dans le sang. " Un taux de glucose à jeun trop élevé - égal ou supérieur à 1,26 g/l - est le premier indice mettant en évidence un diabète, rappelle la spécialiste. La France compte 3 000 000 de patients diabétiques et près de 1 000 000 de français sont diabétiques sans le savoir alors qu'une simple prise de sang suffirait à les diagnostiquer ! ".
  • Exploration d'une Anomalie Lipidique (EAL) : Le bilan lipidique sanguin vise à mesurer les quantités des deux principaux types de lipides (graisses) dans le sang : le cholestérol (principalement fabriqué par le foie) et les triglycérides (TG) apportés par l'alimentation. " La prise de sang va rendre compte du taux de cholestérol total (CT), mais aussi du LDL-Cholestérol ou " mauvais " cholestérol et du HDL-Cholestérol ou " bon " cholestérol ". 

Les taux suivants sont considérés comme normaux :

    un taux de cholestérol total inférieur à 2 g/l,
    un taux de LDL-cholestérol inférieur à 1,6 g/l,
    un taux de HDL-cholestérol  supérieur à 0,4 g/l,
    un taux de triglycérides inférieur à 1,5 g/l.

  • Le bilan lipidique va également apporter des informations sur l'aspect du sérum sanguin. Normalement clair, il peut aussi être opalescent ou lactescent (ce qui révèle parfois un excès de triglycérides). "Les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité en France, informe le Dr Chepeaux. Elles sont dues à une alimentation trop riche en sucres et en graisses, ainsi qu'à un mode de vie de plus en plus sédentarisé."

Merci au Dr Valérie Chepeaux, biologiste co-responsable au sein du laboratoire BIO-VAL à Annecy (74) et membre du réseau LBI pour sa relecture.

Analyses de sang