Résultat d'analyse de sang : délai, lire, comprendre

La prise de sang permet d'analyser plusieurs centaines de paramètres. Le taux de cholestérol, la glycémie, des taux d'hormones, les hématies (globules rouges), les leucocytes (globules blancs) ou le test de dépistage du VIH sont parmi les plus courants. Décryptage avec le Dr Guyon, biologiste médical.

Résultat d'analyse de sang : délai, lire, comprendre
© Oleksiy Mark

Quels dosages apparaissent sur une analyse de sang ? 

Une prise de sang permet d'analyser plusieurs centaines de paramètres. "Le médecin fait une prescription en sélectionnant les dosages appropriés en fonction des symptômes du patient, de sa pathologie chronique ou de son traitement, explique le Dr Charlotte Guyon, Biologiste médicale. Le taux de cholestérol, la glycémie, la NFS, ou le test de dépistage du VIH sont des exemples courants." Il est également possible de faire une prise de sang au laboratoire sans ordonnance, mais l'examen ne sera, dans ce cas, pas remboursé par la sécurité sociale.

Quelle prise de sang pour un bilan complet ? 

"Il n'existe pas de bilan sanguin type prédéfini mais certaines analyses sont très fréquemment pratiquées", détaille le médecin. Un bilan sanguin classique complet peut être composé des examens suivants :

  • Le dosage du Cholestérol, de ses fractions (HDL et LDL, respectivement bon et mauvais cholestérol) et des triglycérides constituent le bilan lipidique et doit se faire à jeun. "Ce bilan permet de définir un risque cardiovasculaire ou de diagnostiquer, par exemple, un syndrome métabolique, affection très fréquente dans la population".
  • La glycémie à jeun est le taux de sucre dans le sang. "Elle permet de diagnostiquer un diabète si le taux est supérieur à 1.26 g/L à jeun à 2 reprises. Elle peut être complétée par le dosage de l'hémoglobine glyquée ou HbA1c, reflet du taux de sucre dans le sang pendant les 3 derniers mois." La valeur doit être comprise entre 4 et 6 % pour une personne non diabétique.
  • L'hémogramme aussi appelée NFS permet de faire la numération des hématies (globules rouges) et de leurs constantes érythrocytaires, des leucocytes (globules blancs) et des plaquettes ainsi que le compte des différentes populations de globules blancs : polynucléaires neutrophiles, éosinophiles, basophiles, lymphocytes, monocytes. "Cet examen donne de nombreux renseignements dont la présence d'une anémie (hémoglobine trop basse), d'une infection en orientant vers une origine plutôt bactérienne (polynucléaires neutrophiles et monocytes élevés) ou plutôt virale (lymphocytes élevés) ou encore parasitaire (polynucléaires éosinophiles élevés)."
  • Les plaquettes ont un rôle dans la coagulation. "Une diminution importante de celles-ci peut entraîner un risque hémorragique. Avec la NFS, il est possible de diagnostiquer certaines formes de cancers appelés leucémies."
  • La ferritine est le reflet des réserves en fer. La carence martiale, c'est à dire une baisse de la ferritine est responsable d'une anémie.
  • La CRP et la VS sont utilisées pour le diagnostic d'un syndrome inflammatoire. "Ces deux paramètres seront augmentés lors d'une inflammation ou d'une infection. Plus le taux est élevé, plus l'infection ou l'inflammation est importante."
  • Le bilan hépatique est représenté par les enzymes du foie ASAT, ALAT, GGT, PAL. "Les taux donnent une indication sur l'origine de l'atteinte du foie (cytolyse, cholestase…) et seront prescrits en cas de douleurs abdominales, par exemple."
  • Le bilan rénal est constitué du dosage de l'urée et de la créatinine. Les taux sont élevés en cas d'insuffisance rénale.
  • L'ionogramme est le dosage des ions sodium, potassium et chlore. "Il permet de renseigner sur l'état d'hydratation de la personne pour le sodium. Le potassium varie dans de nombreuses causes et un taux anormal peut avoir des conséquences cardiaques."
  • La TSH est le reflet de l'activité de la thyroïde. "Une TSH élevée est synonyme d'hypothyroïdie. Au contraire, une TSH basse correspond à une hyperthyroïdie." 
  • D'autres tests sont fréquemment pratiqués dans des contextes précis : dosage de l'HCG pour le test de grossesse, dépistage des infections sexuellement transmissibles (sérologies VIH, Syphilis, hépatite B (VHB)) en cas de rapport sexuel à risque, dosage des hormones FSH, LH, Oestradiol en cas de cycles menstruels perturbés chez la femme…

Quel est le temps d'attente pour avoir ses résultats ? 

La prise de sang est un acte rapide dans la majorité des cas. Cela peut être plus long si les veines sont plus difficiles à trouver ou chez les jeunes enfants. "Il y a, en général, beaucoup de monde au laboratoire le matin à l'ouverture, à cause de la nécessité d'être à jeun pour certaines analyses, constate la biologiste. Toutefois, pour de nombreux bilans, cela n'est pas nécessaire. Pour éviter une attente inutile, avant de se rendre dans un laboratoire, le patient peut contacter le secrétariat ou se renseigner sur le site internet. Il est parfois possible de prendre un RDV." Le délai de rendu des résultats dépend des laboratoires et du type d'examen. "Mais, généralement, si la prise de sang est effectuée le matin, les analyses seront terminées et validées par le biologiste dans l'après-midi et les résultats simultanément transmis au médecin prescripteur. Pour les prises de sangs effectuées l'après-midi, les résultats sont envoyés le lendemain matin. Toutefois, certaines analyses spécialisées peuvent nécessiter un délai plus long." Dans chaque laboratoire, lorsque la situation le nécessite (examens réputés urgents ou demande explicite du médecin sur l'ordonnance), les analyses sont traitées en urgence. Les résultats sont donc disponibles plus rapidement.

Comment lire et comprendre ses résultats ? 

Le biologiste médical est un professionnel de santé, médecin ou pharmacien, spécialisé en biologie médicale. Il est disponible dans tous les laboratoires pour expliquer au patient ses résultats d'analyses. "Certains comptes rendus peuvent également contenir des commentaires aidant à la compréhension et à l'interprétation du bilan, poursuit la spécialiste. Les normes inscrites sur le compte rendu dépendent des automates utilisés et varient d'un laboratoire à l'autre. Certains résultats peuvent être au-dessus ou en dessous des valeurs "normales" en absence totale de pathologie." Le médecin traitant et/ou prescripteur peut également expliquer le bilan au patient lors d'un rdv médical.

Que signifient les abréviations ?

  • NFS/NFP : Numération Formule Sanguine / Numération Formule Plaquette : désigne le même examen. Cette analyse comprend la détermination de la concentration en globules rouges, en globules blancs et en plaquettes, ainsi que le compte des différentes populations de globules blancs : polynucléaires neutrophiles, éosinophiles, basophiles, lymphocytes, monocytes.
  • VS : Vitesse de sédimentation (inflammation/infection)
  • CRP : Protéine C- réactive (inflammation/infection)
  • GAJ : Glycémie à jeun (diabète)
  • EAL : Examen d'une anomalie lipidique (Cholestérol total et fractions HDL / LDL, triglycérides)
  • GOT/GPT = ASAT/ALAT : Transaminases (enzymes du foie)
  • GGT : Gamma Glutamyl Transférase (enzymes du foie)
  • PAL : Phosphatases alcalines (enzymes du foie)
  • HbA1c : Hémoglobine glyquée (diabète)
  • TSH : Thyroid Stimulating Hormone (thyroide)
  • HCG : Hormone chorionique gonadotrope (test de grossesse)
  • U : Urée (rein)
  • Créat : Créatinine (rein)
  • AU : Acide urique (goutte)
  • Iono : ionogramme = dosages des ions NA (sodium), K (potassium), Cl (Chlore)

Valeurs de référence : comment les interpréter ?

Les valeurs de référence sont définies lors d'études réalisées sur un grand nombre de patients. "Ces dernières permettent d'obtenir des bornes avec des valeurs normales inférieures et des valeurs normales supérieures. La très grande majorité des gens en bonne santé auront des résultats compris dans ces intervalles", rappelle le Dr Guyon. Ces valeurs de références peuvent varier selon les techniques de dosage utilisées, le sexe et l'âge. "Généralement, elles figurent dans la partie droite du compte rendu et apparaissent en gras lorsque le résultat est en dehors des normes. Un résultat supérieur ou inférieur aux limites fixées n'est pas systématiquement révélateur d'une maladie. L'anomalie peut être transitoire ou sans aucune conséquence clinique." Dans tous les cas, le patient ne doit pas hésiter à demander l'avis du biologiste médical. 

Résultats en ligne : comment les consulter sur internet ?

La majorité des laboratoires proposent de télécharger les comptes rendus en ligne. La procédure est différente selon les laboratoires. Le plus souvent, pour accéder aux résultats sous format PDF, il faut saisir, sur le site internet du laboratoire, au niveau de la rubrique dédiée, un identifiant et un mot de passe donnés au secrétariat ou reçus par SMS.

Merci au Dr Charlotte GUYON, Biologiste médical co-responsable du Laboratoire BIOPTIMA à Apprieu (38), Membre du réseau Les Biologistes Indépendants.

Analyses de sang