Bilan lipidique : à jeun, valeurs normales, quand le faire ?

Le bilan lipidique permet de surveiller le taux des lipides dans le sang, c'est-à-dire le cholestérol, (HDL, LDL) et les triglycérides. Il est surtout recommandé pour les patients présentant un risque cardiovasculaire. Quand le faire ? A jeun ? Éclairage avec le Dr Jérôme Auvity, médecin généraliste.

Bilan lipidique : à jeun, valeurs normales, quand le faire ?
© angellodeco

Définition : c'est quoi un bilan lipidique ? 

Le bilan lipidique est un bilan sanguin permettant de mesurer les lipides dans le sang : le cholestérol (cholestérol total, LDL considéré comme le "mauvais cholestérol" et HDL) et les triglycérides qui représentent les graisses sucrées.  

Indications : quand faire un bilan lipidique ? 

"Le bilan lipidique fait partie des analyses basiques, de contrôle, prescrites pour vérifier si le patient est bien en bonne santé", explique le Dr Jérôme Auvity, médecin généraliste. Pour les personnes qui n'ont a priori pas de risques cardiovasculaires, il est tout de même recommandé de faire un bilan lipidique : 

A partir de 50 ans chez l'homme et 60 ans chez la femme

► Chez les femmes avant la mise en place d'une contraception hormonale. 

Le bilan lipide est surtout recommandé pour les patients présentant un risque cardiovasculaire causé par : 

  • L'hypertension artérielle
  • Le diabète ; 
  • L'insuffisance rénale chronique
  • Différentes maladies auto-immunes ou inflammatoire chronique (polyarthrite rhumatoïde, maladie de Crohn, sclérose en plaques, spondylarthrite ankylosante...)
  • Le tabac ;
  • Le surpoids ou l'obésité ;
  • Les antécédents familiaux tels que des anomalies du bilan lipidique ou les maladies cardiovasculaires chez un parent proche. 

Le Dr Auvity précise qu'il n'y a pas d'intérêt à prescrire un bilan lipide de routine chez l'enfant en bonne santé. "On peut éventuellement l'indiquer pour l'enfant en surpoids mais on ne mettra pas en place de traitement anticholestérol."

Quelles sont les valeurs normales d'un bilan lipidique ? 

Les valeurs normales diffèrent en fonction des risques cardiovasculaires de chaque patient mais en l'absence de tout risque ces taux sont considérés comme normaux : 

Le LDL, considéré comme le mauvais cholestérol est le plus surveillé et la Haute Autorité de Santé confirme que l'objectif de LDL à atteindre varie selon le risque cardiovasculaire : 

► Si le risque est modéré (diabète de type 1 ou 2 avant 40 ans et sans facteur de risque cardiovasculaire (RCV)) : la valeur à atteindre doit être inférieure à 1,3 g/l ; 
► Si le risque est élevé (diabète de type 1 ou 2 avant 40 ans avec au moins un facteur de RCV ou à 40 ans ou plus sans facteur de RCV ou patient avec une insuffisance rénale chronique modérée) : la valeur à atteindre doit être inférieure à 1,0 g/l ; 
► Si le risque est très élevé (diabète de type 1 ou 2 à 40 ans ou plus avec au moins un facteur de RCV, ou patient avec une insuffisance rénale chronique sévère, ou une maladie cardiovasculaire documentée) : la valeur à atteindre doit être inférieure à 0,70 g/l. 

Faut-il être à jeun pour faire un bilan lipidique ? 

Oui, un bilan lipidique sans être à jeun sera faussé. 

Comment se déroule un bilan lipidique ? 

Le bilan lipidique s'effectue par prise de sang au laboratoire en présentant une ordonnance du médecin généraliste. 

Comment interpréter les résultats d'un bilan lipidique ? 

Tout comme les valeurs à atteindre varient en fonction du patient, l'interprétation des résultats se fait également en fonction du patient, de son âge, de son état de santé, de ses habitudes de vie (s'il fume ou boit de l'alcool par exemple), confirme Jérôme Auvity. Si une anomalie est vérifiée, il sera peut-être nécessaire de renouveler le bilan pour contrôler les taux. Un taux supérieur à 1,9 g/l LDL peut encourager le médecin à chercher du côté de l'hypercholestérolémie familiale. 

Anomalie du bilan lipidique : que faire ?

"La première chose à faire est de constater s'il y a une erreur au niveau de son alimentation, de son activité physique. Changer ses mauvaises habitudes est souvent la première chose qui permet de faire baisser des taux trop élevés", assure le médecin généraliste. Autrement, en cas d'excès de LDL et de triglycérides et sans amélioration après un changement de mode de vie, la prise d'un traitement anticholestérol est instaurée. Voici les différents médicaments : 

  • Les statines sont la première ligne du traitement médicamenteux : simvastatine, atorvastatine, ou éventuellement rosuvastatine, fluvastatine, pravastatine ; 
  • L'ézétimibe ou la colestyramine : utilisées en cas d'intolérance aux statines mais aussi associées aux statines si la situation ne s'améliore pas uniquement avec les statines ; 
  • Les fibrates également associés aux statines en cas d'hypertriglycéridémie sévère. 

Merci au Dr Jérôme Auvity, médecin généraliste. 

Source : Haute Autorité de Santé (HAS)

Analyses de sang