Calcul du LDL cholestérol : formule, norme, résultat

Si le cholestérol est un corps gras indispensable au bon fonctionnement de notre organisme, son excès est dangereux pour la santé. Mais tous les cholestérols ne sont pas mauvais ! Celui qui est pointé du doigt est le LDL. Comment le calculer ? Quel est le taux normal ? Explications avec Gaël Saintenoy, biologiste médical.

Calcul du LDL cholestérol : formule, norme, résultat
©  jarun011-123RF

Qu'est-ce que le LDL cholestérol ?

Le LDL cholestérol (Low Density Lipoprotein) est celui que l'on qualifie de "mauvais cholestérol" car il augmente le risque cardiovasculaire en se déposant sur les parois des vaisseaux sanguins, formant des plaques d'athérome. À contrario, le HDL est considéré comme le "bon cholestérol" qui conduit le cholestérol des organes vers le foie afin qu'il soit éliminé. Le taux de LDL est déterminé lors d'un bilan lipidique au cours duquel le cholestérol total va être mesuré, ainsi que les triglycérides, et le cholestérol HDL (High Density Lipid).

Comment le calculer ? 

Le LDL cholestérol est dosé à partir d'un prélèvement sanguin réalisé à jeun. Les biologistes ont recours à la formule de Friedewald : cholestérol total - HDL + triglycérides/5. "Le LDL cholestérol est calculé chez tous les patients, sauf ceux qui ont des triglycérides supérieurs à 3,4g/l. Dans ce cas-là, il ne peut plus être évalué, un dosage des protéines Apo-B est donc indiqué, et c'est cette concentration en Apo-B qui va donner une estimation du LDL présents dans le sang", indique Gaël Saintenoy. 

Comment interpréter les résultats ? 

"L'interprétation des résultats repose sur l'interrogatoire du patient et la prise en compte de plusieurs facteurs : l'âge, le sexe, le poids, l'hypertension, l'insuffisance rénale, la sédentarité, la consommation de tabac, d'alcool, le diabète, la présence d'autres pathologies associées, ou en cas de prévention secondaire, c'est-à-dire à la suite d'un événement thrombotique important de type infarctus du myocarde ou thrombose", explique le biologiste médical. "Ces critères permettent d'évaluer le risque cardiovasculaire. Chez un patient considéré à bas risque, le seuil est toléré jusqu'à 1,7g/l ; s'il est à risque modéré 1g/l ; s'il est à haut risque 0,7g/l ; s'il est à très haut risque ou s'il a fait un infarctus du myocarde, le taux doit être inférieur à 0,55g/l". 

Quel est le taux normal ?

En l'absence de facteurs de risques cardiovasculaires, le taux de cholestérol LDL est considéré comme normal jusqu'à 1,60g/l, tous sexes confondus. En présence de facteurs de risques cardiovasculaires, ce seuil s'abaisse à 0,55g/l

LDL élevé : quelles causes et que faire ?

L'élévation du LDL cholestérol peut être dû à deux grands types de causes : 

-    Les hypercholestérolémies familiales : certaines familles sont à risque de faire du cholestérol. Des traitements sont proposés au cas par cas.  

-    Les facteurs environnementaux : surpoids, diabète, alimentation déséquilibrée. En fonction des valeurs du LDL cholestérol, on va essayer d'agir par des mesures hygiéno-diététiques et si c'est insuffisant, des traitements seront envisagés. 

LDL bas : quelles causes et que faire ?

"Contrairement à ce que l'on pourrait penser, un faible taux de LDL cholestérol n'est pas forcément un facteur protecteur, cela ne signifie rien de particulier", nuance le spécialiste. 
Merci à Gaël Saintenoy, biologiste médical

Analyses de sang