Lipase : norme, taux élevé, bas, que faire ?

La lipase est une enzyme digestive, principalement sécrétée par le pancréas, qui permet la digestion des graisses. Une augmentation excessive peut révéler une inflammation pancréatique. Pourquoi et comment mesurer son taux ? Réponses avec le Dr Fécel Filali, biologiste médical.

Lipase : norme, taux élevé, bas, que faire ?
©  henadzipechan-123RF

Définition : qu'est-ce que la lipase ?     

"Essentiellement sécrétée par le pancréas, la lipase désigne une enzyme digestive qui permet la digestion des graisses", explique le Docteur Fécel Filali, biologiste médical. "Son augmentation excessive peut révéler une inflammation pancréatique. C'est le marqueur biologique de choix du diagnostic de la pancréatite".

Pourquoi mesurer le taux de lipase ?

"La lipasémie est généralement prescrite chez les patients qui présentent des douleurs abdominales aiguës intenses (souvent accompagnées de nausées et vomissements) afin de diagnostiquer ou suivre l'évolution d'une pancréatite (inflammation du pancréas) aiguë ou chronique ou d'une autre maladie pancréatique ou d'une maladie qui retentit sur le pancréas", poursuit le biologiste. Ces maladies incluent, par exemple, les cancers pancréatiques, les calculs biliaires ou pancréatiques, les péritonites,...

Comment mesurer le taux de lipase ?

L'évaluation du taux de lipase (la lipasémie) s'effectue par prélèvement veineux c'est-à-dire une prise de sang, de préférence à jeun. "En moyenne, les résultats sont disponibles dans les 24 heures qui suivent le prélèvement", ajoute le médecin.

Quelles sont les normes de la lipase normale ?

Les valeurs de références dépendent des automates de dosage. "Ce taux est normal lorsqu'il est environ inférieur à 60 UI/l", confirme notre interlocuteur.

Taux de lipase élevé : causes, que faire ?

"En cas de pancréatite aiguë, la concentration de lipase sanguine augmente au moins à 3 fois plus que la valeur de référence haute (parfois appelée limite haute de normalité). Il faut contacter votre médecin traitant dans ce cas-là", alerte le Docteur Filali. Cette augmentation survient 4 à 8 heures après la souffrance pancréatique aiguë, avec un pic dans les 24 à 48 heures qui suivent. Quand cette souffrance disparaît, à la suite d'un traitement adéquat, la lipase sanguine revient à la normale en 8 à 14 jours.

Taux de lipase bas : causes, que faire ?

"On ne parle jamais de lipase abaissée", conclut notre médecin. "Elle peut être très faible dans le sang mais de manière normale".

Merci au Dr Fécel Filali, Biologiste Médical au Laboratoire B2A de Benfeld 67230 et membre du réseau Les Biologistes Indépendants

Analyses de sang