LDH élevé, bas : dosage de l'enzyme et signification des résultats

Le dosage de la lactate déshydrogénase (LDH) est un examen de biologie médicale. Quelles sont ses indications ? Que peuvent révéler des valeurs anormales ? Le point avec Dr Taous Chougar, médecin biologiste en région parisienne.

Définition

La LDH ou lactate déshydrogénase est un marqueur de lésions des tissus. Cette enzyme est normalement contenue dans la plupart des tissus de l'organisme, et seulement en faible quantité dans le sang. Lorsque les tissus sont endommagés, les cellules libèrent la LDH entraînant une augmentation de sa concentration dans le sang.

Il existe plusieurs formes de LDH appelées isoenzymes. Chacune se situe dans des organes spécifiques : les LDH1 et 2 sont présentes dans le cœur, les reins, le cerveau et les globules rouges, la LDH3 dans les plaquettes, les ganglions lymphatiques, et le tissu néoplasique, les LDH4 et 5 dans le foie, les muscles, la peau et le tissu néoplasique.

Indications

"Combiné avec d'autres tests, le dosage des LDH peut-être prescrit lorsque le médecin suspecte certains types de dommages cellulaires ou tissulaires" explique le Dr Chougar. L'examen permet alors de déterminer la cause de cette lésion, d'en connaître la localisation et de contrôler son évolution. La LDH peut ainsi être mesurée dans le diagnostic de l'infarctus du myocarde, une affection hépatique ou pulmonaire.

Déroulement de l'examen, résultats et interprétation

Les niveaux de LDH sont mesurés grâce à un prélèvement sanguin, généralement effectué sur le pli du coude. "Il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour cette analyse en particulier, mais elle est souvent demandée en association avec d'autres analyses qui peuvent nécessiter d'être a jeun. N'hésitez pas à poser la question au préalable au laboratoire" précise la spécialiste. Chez l'adulte, les valeurs normales du dosage de LDH sont comprises entre 140 et 245 U/L, les normes et unités de mesure pouvant varier en fonction de la technique employée.

LDH élevé

Une augmentation de la concentration en lactate déshydrogénase dans le sang peut mettre en évidence plusieurs affections : hépatique, rénale, cardiaque, pulmonaire, musculaire, hématologique et oncologique. "Une augmentation de la LDH peut également s'observer chez les personnes brûlées, ou lors de la prise de certains médicaments ou d'alcool" ajoute le Dr Chougar.

LDH bas

Une LDH basse n'a pas de signification médicale particulière et ne doit pas être source d'inquiétude. "Cela peut s'observer en cas de surconsommation de vitamine C."

Quand consulter ?

N'hésitez pas à demander conseil au biologiste du laboratoire où vous avez réalisé votre prise de sang pour avoir des explications quant à vos résultats d'analyses. "La LDH n'est jamais prescrite seule mais dans le cadre d'un bilan global, il faut donc analyser l'ensemble des valeurs ainsi que le contexte qui a mené à la réalisation de cette prise de sang" rappelle le Dr Taous Chougar.

Merci au Dr Taous Chougar, médecin biologiste en région parisienne.

LDH élevé, bas : dosage de l'enzyme et signification des résultats
LDH élevé, bas : dosage de l'enzyme et signification des résultats

Sommaire Définition Indications Examen, résultats LDH élevé LDH bas Quand consulter ? Définition La LDH ou lactate déshydrogénase est un marqueur de lésions des tissus. Cette enzyme est normalement contenue dans la...

Autour du même sujet