Enzyme : définition, rôle, types, dosage, taux, normes

Chargement de votre vidéo
"Enzyme : définition, rôle, types, dosage, taux, normes"

Les enzymes sont des protéines qui ont un rôle de catalyseurs biologiques, ce qui signifie qu'elles accélèrent les réactions biochimiques de l'organisme. Quel est leur rôle ? Que signifient les anomalies ? Quelles sont les normes ? Réponses avec Lionel Barrand, biologiste.

Définition: qu'est-ce qu'une enzyme ?

Une enzyme est une protéine fabriquée par l'organisme indispensable à l'activité biochimique cellulaire. Plus de 4000 enzymes de notre organisme sont connues aujourd'hui. 

Quel est leur rôle ?

Les enzymes digestives sont indispensables à la transformation des aliments en nutriments. Les enzymes digestives interviennent dès le stade buccal avec les amylases contenues dans le suc sécrété par les glandes salivaires puis les différentes enzymes digestives qui décomposent les grosses molécules en substrats plus petits qui pourront être incorporés par l'organisme. D'autres enzymes ont des rôles dans la purification du sang, l'élimination de substances toxiques... Aucune opération cellulaire ne peut se faire sans les enzymes. Elles ont des tâches très diverses mais elles ont un dénominateur commun : leur suffixe -ase (amylase, anhydrase, polymérase...).

Comment est-elle synthétisée ?

Les enzymes sont des bio molécules, c'est-à-dire des molécules synthétisées par les êtres vivants. Les enzymes digestives sont synthétisées par le foie et le pancréas mais elles sont aussi apportées par l'alimentation. Les autres enzymes sont produites par chacune des cellules de l'organisme suivant leurs besoins. 

Quels sont les différents types d'enzyme ?

Il existe deux catégories d'enzymes : les enzymes digestives qui permettent de déstructurer l'alimentation en nutriments assimilables par les cellules et les enzymes métaboliques indispensables au fonctionnement de chacune des 10 000 milliards de cellules connectées composant notre organisme. 

Enzymes digestives : exemples et fonctions

Les enzymes digestives aident à dégrader les aliments. Il existe différentes enzymes digestives qui ont chacune un rôle. Les enzymes des glandes salivaires sécrètent des amylases transformant l'amidon en maltose. L'amylase pancréatique transforme l'amidon en maltose. Les protéases pancréatiques décomposent les protéines en acides aminés. 

Enzymes cardiaques : exemples et fonctions

Les enzymes cardiaques sont indispensables au fonctionnement des cellules cardiaques, notamment du muscle cardiaque. La troponine est une enzyme qui entre dans la constitution des fibres musculaires, y compris du muscle cardiaque, et régule leur contraction. La créatinine kinase-MB fournit l'énergie nécessaire au fonctionnement du muscle cardiaque. La myoglobine transporte l'oxygène dans le cytoplasme des cellules. La présence d'enzymes cardiaques dans le sang révèle des dommages au niveau du muscle cardiaque. 

Enzymes du foie : exemples et fonctions

"Les enzymes du foie sont très nombreuses et ont chacune des fonctions différentes : digestion, coagulation, dégradation de substances toxiques, production d'énergie etc " informe Lionel Barrand, biologiste Président du Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux (SJBM). Les enzymes hépatiques présentes dans les cellules du foie sont principalement les transaminases (l'alanine-aminotransférase (ALAT), l'aspartate-aminotransférase (ASAT), la phosphatase alcaline, la gammaglutamyl-transpeptidase (GGT), la phosphatase alcaline (PAL), la bilirubine,l'albumine.

Anomalies des enzymes : causes, que faire ?

En cas d'absence ou de déficit en une enzyme de l'organisme, la fonction exercée est défaillante : on parle d'enzymopathie. "Lors de la découverte d'une anomalie - à la hausse et plus rarement à la baisse - il faut trouver la cause et traiter cette cause. Il n'y a pas de traitement "général" mais ce traitement est ciblé selon la cause" explique Lionel Barrand. 

Normes du taux d'enzymes

Les anomalies du taux d'enzymes digestives, hépatiques ou cardiaques peuvent signaler une maladie. Par exemple, la valeur normale des CPK est comprise entre 10 et 200 UI/l. Le taux des CPK Mb (ceux qui sont spécifiques des atteintes du muscle cardiaque) est compris en 0,3 et 6 UI/l. La valeur normale du taux d'ALAT est située entre 8 et 35 UI chez les hommes, entre 6 et 25 UI/L chez les femmes. La valeur normale de l'amylase pancréatique se situe entre 10 et 45 UI/l. "De nombreuses personnes ont des taux légèrement plus bas ou plus haut des enzymes (hépatiques ou digestives par exemple) sans que cela soit pathologique et de manière tout à fait normal puisque les bornes sont fixées sur la base de 95% des personnes saines. Ainsi, 5% des personnes ont des taux légèrement augmenté ou abaissé sans que cela soit pathologique " informe Lionel Barrand. 

Augmentation du taux d'enzyme : que faire ?

  • Les cellules du cœur sécrètent des enzymes cardiaques lorsque le cœur est en souffrance. "La principale enzyme utilisée en médecine dans le diagnostic d'une souffrance cardiaque c'est la troponine. Cette enzyme sera libérée précocement par exemple lors d'un infarctus du myocarde et lorsque son taux est élevé il faut traiter d'urgence la cause. Son taux peut être élevé dans d'autres causes moins fréquentes, par exemple une myocardite (inflammation du muscle cardiaque, infectieuse ou non), une chirurgie cardiaque etc " précise le biologiste. "D'autres enzymes augmentent également en cas de souffrance cardiaque, c'est le cas des CPK et de la myoglobine mais elles sont moins utilisées dans le diagnostic de l'infarctus du myocarde " ajoute-t-il. 
  • L'augmentation des enzymes hépatiques (du foie) dans le sang traduit une anomalie au niveau du foie ou des voies biliaires. "Une élévation des transaminases (ALAT et ASAT) montre la présence d'une cytolyse (destruction des cellules du foie avec augmentation parallèle dans le sang des enzymes que nous dosons) par exemple lors d'une hépatite virale, d'un alcoolisme, d'une intoxication médicamenteuse ou à d'autres substances (champignons vénéneux, poisons etc.) " explique Lionel Barrand. 
  • "D'autres enzymes (bilirubine, GGT et PAL) sont plus spécifiquement élevées par exemple dans les cholestases (diminution de la sécrétion de la bile par un obstacle)".
  • Une augmentation du taux de lipase (enzyme pancréatique) peut signaler une atteinte du pancréas ou de l'intestin ou une insuffisance rénale. 
  • Des augmentations conjointes d'enzymes digestives (amylase, lipase...) peuvent révéler une maladie du pancréas ou des glandes salivaires. 

Le traitement dépend de la cause. 

Taux d'enzymes trop bas : causes, traitements ?

"Une diminution des enzymes hépatiques peut également orienter vers un trouble du foie dans le cas d'une insuffisance hépato-cellulaire (défaut de fonctionnement du foie), par exemple suite à une cirrhose évoluée ou une destruction trop importante des cellules du foie. Cela peut être mise en évidence lors d'un abaissement du taux de prothrombine (diminution des facteurs de coagulations synthétisés par le foie) ce qui peut aboutir - dans ce dernier cas - à des troubles de coagulation avec risque hémorragique " indique le biologiste. Le traitement dépend de la cause

Merci à Lionel Barrand, biologiste Président du Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux (SJBM).

Analyses de sang