Corps cétoniques : définition, rôle et normes

Chargement de votre vidéo
"Corps cétoniques : définition, rôle et normes"

Les corps cétoniques, sont la deuxième énergie du corps utilisée comme alternative lorsqu'il y a une carence en glucides. Éclairage du Dr Faïza Bossy, médecin généraliste, vasculaire et nutritionniste à Paris.

Définition : qu'est-ce qu'un corps cétonique ?

Les corps cétoniques désignent des substances produites lors de la dégradation des graisses dans l'organisme. Les trois substances concernées sont l'acétone, l'acide acétylacétique et l'acide bêta-hydroxybutyrique. Les corps cétoniques sont généralement éliminés par les reins dans les urines. Mais s'ils sont produits en excès, ils deviennent toxiques. On parle alors d'acidocétose, qui peut révéler ou compliquer un diabète. Les troubles observés peuvent être sévères et évoluer jusqu'au coma. 

Quel est son rôle ?

Les corps cétoniques sont une sorte énergie compensatoire, libérée par le foie. L'énergie motrice essentielle au corps provient des glucides. Lorsque le niveau de ceux-ci est réduit, le niveau de glucose baisse dans le sang, l'insuline baisse, le corps trouve alors une autre source d'énergie en transformant les lipides en corps cétoniques.

Comment est-il produit ?

Les corps cétoniques sont la métabolisation du gras, des lipides, par le foie.

Quelles sont les valeurs normales dans les urines ?

La cétonurie, le dosage de l'acétone dans les urines, est généralement indétectable dans les urines s'il n'y a pas de pathologie.

Quelles sont les valeurs normales dans le sang ?

Le taux normal d'acétone dans le sang, l'acétonémie, est généralement inférieur à <0.3 mmol/l.

Taux trop bas : quelles causes, que faire ?

"Il est très rare d'observer un taux trop bas de corps cétoniques. Une hypoacétonémie est souvent associée à une hypoglycémie. Elle peut révéler une maladie du métabolisme" explique le médecin.

Taux trop haut : quelles causes, que faire ?

Un taux trop haut de corps cétoniques est qualifié d'acidocétose, l'acidité du sang s'élève avec l'accumulation de ces substances. "L'un des signes cliniques pouvant alerter sur cette anomalie est l'odeur d'acétone de l'haleine" précise le médecin généraliste. Il faut alors faire une prise de sang et établir la cause, qui peut être :

  • Un jeûne de nettoyage, la mise en place d'un régime cétogène, ou encore un problème d'alimentation comme l'anorexie. Le taux de corps cétoniques augmente lorsque l'on prive le corps de glucides. Le Docteure Bossy prévient : "La mise en place d'un tel régime provoque des symptômes tels que des nausées, vomissements, confusions, trouble de l'attention, durant les premières semaines. Au long terme, cela peut provoquer de l'hypercholestérolémie, avec des risques de maladies cardiovasculaires puisque le gras va se déposer dans les artères." Il faut alors réintroduire les glucides avec des sucres lents.
  • Le diabète, encore non diagnostiqué, qu'il conviendra de rééquilibrer avec un traitement adapté.
  • Une pathologie hépatique, le foie fonctionne mal et métabolise les lipides.

Merci au Dr Faïza Bossy, médecin généraliste, vasculaire et nutritionniste à Paris.

Anatomie