Citrobacter : transmission, cause, quel antibiotique ?

Naturellement présents dans le tube digestif des humains et des animaux, les citrobacter (koseri, freundii, braakii) sont des bactéries qui se trouvent également dans les aliments, l'eau et le sol. Elles peuvent être responsables d'infections plus ou moins graves. Le point avec le Dr Philippe Goëb, médecin généraliste.

Définition : qu'est-ce qu'une citrobacter ?

Les citrobacter constituent une variété de bactéries, appartenant à la famille des Enterobacteriaceae. Ce sont des bacilles de Gram négatif qui se déplacent grâce à des flagelles (comme les spermatozoïdes). On les retrouve aussi bien dans l'eau et les aliments que dans le tube digestif, où ils se logent.

Types

Il en existe de trois sortes différentes :

Citrobacter Freundii

Les Citrobacter freundii sont une des variétés de citrobacters, des bactéries à Gram négatif pathogènes relativement rares (mais présentes naturellement dans la flore intestinale). Il s'agit de bactéries opportunistes qui peuvent provoquer des infections du système nerveux central (SNC) chez les nourrissons, notamment des méningites susceptibles d'entraîner la formation d'abcès cérébraux. Le risque de décès est de 30% et il y a souvent des séquelles neurologiques du SNC à déplorer (grave retard mental, hémiplégie…).

Citrobacter koseri

Les Citrobacter koseri sont une des variétés de citrobacter, des bactéries à Gram négatif. Au même titre que les Citrobacter freundii, ils sont responsables d'infections nosocomiales qui peuvent se révéler extrêmement graves. La transmission s'effectue par contact direct avec du personnel hospitalier, avec du matériel contaminé ou de la mère à l'enfant, les nourrissons étant les plus concernés par ce type d'infections. Les Citrobacter koseri incubent de quelques heures à 42 jours avant de déclencher une infection chez les nouveau-nés.

Citrobacter braakii

"Les infections dues à ce pathogène sont relativement rares et sont plutôt des surprises d'examens bactériologiques. Le nombre de patients infectés est rare et la porte d'entrée de ces infections serait plutôt digestive", explique le Dr. Philippe Goëb, médecin généraliste.

Causes de leur présence

"Elles se manifestent plus généralement chez des patients fragilisés : immunodéficients, diabétiques, cancéreux… Mais ces infections restent heureusement rares", précise le Dr Goëb.

Transmission

Elles peuvent se propager de différentes façons :

  • Par voie oro-fécale
  • Transmission directe entre humains
  • Agents pathogènes nosocomiaux, le citrobacter peut être contracté à l'occasion d'une hospitalisation)

Symptômes

Ils provoquent des infections urinaires, des pneumonies, des arthrites, des troubles abdominaux et/ou cérébraux.

Diagnostic : qui consulter, quels examens ?

Consultez votre médecin traitant qui prendra en charge la pathologie déclarée. En cas de suspicion à un citrobacter, une analyse de sang permettra de détecter sa présence.

Traitement

"Cette bactérie nécessite la prescription d'un antibiotique durant une semaine environ voire plus. La durée dépend de l'efficacité du traitement", ajoute notre expert.

Merci au Dr Philippe Goëb, médecin généraliste.

Analyses de sang