Alpha-foetoprotéine : norme, dosage, indications, taux élevé

Produite dans le sérum du fœtus pendant la grossesse, l'alpha-fœtoprotéine est une protéine qui disparaît complètement chez l'adulte. Sauf dans certains cas de cancer du foie ou du testicule. Quand faire un dosage ? Quelle est la norme ? Que signifie un taux élevé ? Faible ? Réponses du Dr Anatole Cessot, oncologue médical à la clinique Hartmann.

Alpha-foetoprotéine : norme, dosage, indications, taux élevé
© domenicogelermo - 123RF

Définition : qu'est-ce que l'alpha-fœtoprotéine ?

"L'alpha-fœtoprotéine est une protéine normalement présente chez le fœtus", explique le Dr Anatole Cessot, oncologue médical à la clinique Hartmann à Neuilly-sur-Seine. Produite dans le sérum du fœtus, elle est présente lors d'une grossesse dans le liquide amniotique et passe en quantité infinitésimale dans le sang maternel. "Elle disparaît ensuite progressivement chez le nouveau-né. Chez les fumeurs, des taux modérément élevés, aux alentours de 10ng/mL peuvent être observés sans qu'un cancer ne soit associé à ce dosage." ajoute l'oncologue.

Quelles sont les indications d'un dosage ? 

"Le dosage d'alfa-foetoprotéine peut être utilisé à des fins diagnostiques en cas de suspicion de cancer du foie afin d'étayer cette hypothèse, et en cas de cancer du testicule afin d'en préciser le type précis." En cas de cancer du testicule ou du foie avéré, le taux d'alpha-fœtoprotéine peut également servir de marqueur tumoral. Cela permettre de suivre l'évolution du cancer en cours de traitement ou de surveillance après traitement.

  • Si le taux diminue, cela suggère que le traitement fonctionne, ou qu'il n'y a pas de ré-évolutivité de la maladie
  • S'il augmente, cela suggère que le traitement en cours ne fonctionne pas ou pas assez, ou qu'il existe une ré-évolutivité de la maladie.

Dans tous les cas les résultats de ces dosages doivent être interprétés de façon contextualisée par le médecin oncologue du patient. Il ne faut jamais tirer de conclusion hâtive et non contextualisée du résultat de ces dosages, prévient le Dr Cessot. 

Chez les patients qui ont une cirrhose, "des dosages réguliers de dépistage sont réalisés afin de s'assurer qu'aucun cancer du foie ne se développe", poursuit l'oncologue.

Chez la femme enceinte, il peut être prescrit pour :

  • Détecter une malformation du tube neural du fœtus, le futur système nerveux du bébé,
  • Évaluer un risque de syndrome de Down (trisomie 21).
Schéma d'un dosage de l'alpha-foetoprotéine
Schéma d'un dosage de l'alpha-foetoprotéine © domenicogelermo - 123RF

Comment se déroule un dosage ? 

"Il s'agit d'une prise de sang classique, indique le Dr Cessot. Chez la femme enceinte, le dosage de l'alpha-fœtoprotéine peut également se réaliser dans le liquide amniotique (amniocentèse).

Faut-il être à jeun ? 

"Non, il n'est pas nécessaire d'être à jeun", note l'oncologue.

Chez l'adulte, le taux d'alpha-fœtoprotéine protéine est très faible, voire quasiment nul

Quelles sont les normes ? 

"Chez l'adulte, le taux d'alpha-fœtoprotéine protéine est très faible, voire quasiment nul, remarque le Dr Cessot. S'il devient supérieur au taux normal qui est de 4 ng /mL, il faut consulter un médecin pour faire un bilan".

Comment interpréter ses résultats ? 

"Un dosage d'apha-foetoprotéine doit être prescrit par un médecin qui sait interpréter les résultats, pour savoir ensuite l'expliquer au patient, et conduire si nécessaire les examens en fonction de ce qu'il cherche et des hypothèses diagnostiques", prévient le Dr Cessot. Le patient ne doit surtout pas l'interpréter lui-même, car les résultats ne constituent pas à eux seuls un diagnostic.

Taux élevé : le signe de quoi ? 

"Dans certains cancers, cette protéine devient présente dans le sang, notamment dans les cancers du foie et dans certains cancers qu'on appelle les tumeurs germinales (cancers des testicules)", indique le Dr Cessot. 

>> Chez la femme enceinte, après la vingtième semaine de grossesse, l'augmentation du taux sanguin d'alpha-fœtoprotéine peut traduire :

  • Une malformation neurologique du fœtus 
  • Une anomalie du tube neural : spina bifida, anencéphalie 
  • Une hydrocéphalie (présence de liquide en trop grande quantité dans le système nerveux provoquant une dilatation des cavités du cerveau) 
  • Des malformations de l'œsophage ou des reins.

>> Chez l'adulte, l'augmentation du taux sanguin d'alpha-fœtoprotéine peut être liée à :

  • Des maladies du foie (cirrhose, hépatite virale, cancer du foie), des glandes génitales, des reins, de l'appareil digestif, de la vésicule biliaire 
  • Un cancer du testicule 
  • Un cancer de l'ovaire 
  • Un rétinoblastome (cancer de la rétine).

Taux faible : le signe de quoi ?

Chez la femme enceinte, la diminution du taux sanguin d'alpha-fœtoprotéine doit alerter sur un risque de syndrome de Down (trisomie 21).

Merci au Dr Anatole Cessot, oncologue médical à la clinique Hartmann à Neuilly-sur-Seine.

Autour du même sujet

Analyses de sang