Soulager une brûlure d'estomac : que faire ?

Une brûlure d'estomac correspond à une sensation de brûlure localisée à la partie haute de l'abdomen (épigastre). Quels sont les symptômes ? Que faire et comment la soulager ?

Définition : qu'est-ce qu'une brûlure d'estomac ?

"La brûlure d'estomac est un symptôme qui peut être associé à des brûlures rétrosternales ascendantes et à des régurgitations la plupart du temps acides (mais parfois bilieuse ou alimentaires). On parlera alors de pyrosis qui est le signe clinique d'un reflux gastro-œsophagien (RGO)", détaille le Dr. Michael Bismuth, spécialiste en hépatogastroentérologie au CHU de Montpellier.

C'est un symptôme fréquent qui touche environ 10 % de la population française avec au moins un épisode hebdomadaire. Le RGO concerne toutes les tranches d'âge et notamment les nourrissons et survient généralement près la prise alimentaire. Il est souvent positionnel et favorisé par la position allongée. Le RGO peut se manifester uniquement par une sensation de brûlure ou de gêne épigastrique sans pyrosis ni régurgitation.

Causes : alcool, médicaments, grossesse, gastrite, stress...

Les causes des brûlures d'estomac sont nombreuses. "Elles peuvent être causées par d'autres maladies organiques comme une gastrite aiguë ou chronique, un ulcère gastroduodénal. Le stress, la grossesse, la consommation d'alcool, la surcharge pondérale et la prise de certains médicaments comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens  sont des facteurs favorisants", liste le spécialiste. Avant d'ajouter : "d'autres maladies sans lien avec le tube digestif peuvent être associées à des brûlures d'estomac comme des maladies cardiaques ou pulmonaires (péricardite, infarctus du myocarde, pneumopathie)."

Symptômes : nausées, gaz...

Les brûlures d'estomac se manifestent habituellement par une sensation de chaleur, de cuisson, d'aigreur ou d'acidité à la partie haute et médiane de l'abdomen. Elles arrivent souvent après une prise alimentaire et peuvent durer de quelques minutes à quelques heures. Elles peuvent être  isolées ou associées à un pyrosis.

"D'autres symptômes digestifs sont parfois décrits en association comme des nausées ou des vomissements, des éructations, une amertume buccale, des douleurs situées dans une autre partie de l'abdomen,  une sensation de mal-digestion (pesanteur ou lourdeur dans le creux épigastrique), des ballonnements abdominaux, des troubles du transit (constipation ou selles liquides)", détaille le Dr Bismuth.

Diagnostic

Les brûlures d'estomac peuvent être aiguës comme par exemple après la prise d'anti-inflammatoires ou bien chroniques. Il est nécessaire de consulter son médecin traitant notamment dans les formes chroniques afin de porter un diagnostic. L'interrogatoire est l'étape clé du diagnostic et sera complété par un examen clinique notamment abdominal (palpation, percussion, auscultation). L'interrogatoire précisera :

  • les circonstances de survenue,
  • l'horaire de survenue notamment par rapport à la prise alimentaire,
  • les circonstances favorisantes ou aggravantes,
  • les facteurs améliorants les symptômes,
  • les éventuelles irradiations des brûlures épigastriques (trajet),
  • le caractère nocturne
  • les signes de gravité (amaigrissement, asthénie ou fatigue, inappétence, vomissements sanglants, blocage alimentaire dans l'œsophage).

L'interrogatoire et l'examen clinique peuvent être complétés par des examens complémentaires notamment lorsqu'il existe des signes de gravité ou une modification de la symptomatologie. Le médecin peut alors demandé :

  • un bilan sanguin,
  • une pH-métrie des 24 heures en cas de RGO atypique 
  • un examen d'imagerie comme une échographie abdominale ou un scanner abdominal, et éventuellement un examen endoscopique (endoscopie digestive haute, coloscopie).

Brûlure d'estomac : que faire, quand consulter ?

En cas d'apparition de brûlures d'estomac, il est toujours conseillé de prendre un avis médical. Certaines situations cliniques ou symptômes associés nécessitent obligatoirement une consultation du médecin traitant et parfois du gastro-entérologue comme le précise le Dr Bismuth :

  • apparition des symptômes après 50 ans,
  • antécédent de maladie du tube digestif (ulcère de l'estomac),
  • brûlures d'estomac plus de deux fois par semaine, majoration de la fréquence ou de l'intensité, persistance pendant plusieurs jours,
  • douleurs lors de la déglutition, difficultés à déglutir ou blocage lors de la déglutition,
  • douleurs épigastriques violentes accompagnées de nausées et de vomissements,
  • altération de l'état général (amaigrissement, fatigue, perte d'appétit),
  • fièvre,
  • anémie chronique,
  • hémorragie digestive comme des vomissements sanglants, du sang dans les selles ou des selles noires malodorantes correspondant à du sang digéré,
  • difficultés respiratoires,
  • manifestations atypiques de RGO c'est-à-dire sans brûlures épigastriques ni pyrosis (toux sèche récidivante notamment nocturne, crise d'asthme, enrouement, symptômes ORL, douleur thoracique violente mimant une maladie cardiaque),
  • douleurs atypiques (rachis cervical,  épaules, membres supérieurs, mâchoire),
  • recours fréquent à des médicaments en auto- médication,
  • persistance ou d'aggravation des symptômes après quelques jours de traitement,
  • récidive des symptômes à l'arrêt du traitement.

Traitement : soulager une brûlure d'estomac avec des médicaments

Le traitement des brûlures d'estomac dépend de sa cause si elle a été déterminée. "Par exemple, si le diagnostic de RGO est posé, un traitement antisécrétoire gastrique avec des inhibiteurs de la  pompe à protons (oméprazole, ésoméprazole, pantoprazole) peut être prescrit par le médecin. Les modalités de ce traitement seront alors précisées (posologie, durée, traitement séquentiel à la demande). Les anti-H2 sont beaucoup moins utilisés", précise le Dr Bismuth.

Des traitements symptomatiques en automédication, dont certains en vente libre ou prescrits par le médecin, peuvent être proposés comme des antalgiques, des antispasmodiques (Spasfon, Météospasmyl…) ou des topiques ou pansements gastriques (Gaviscon, Maalox, Moxydar …). En cas d'efficacité partielle ou d'inefficacité, une consultation médicale est impérative. 

"Il faudra être prudent avec l'utilisation des anti-inflammatoires non stéroïdiens notamment en automédication qui peuvent induire une gastrite aigue ou un ulcère gastroduodénal. Il est recommandé de les prendre lors des repas et d'y associer des inhibiteurs de la  pompe à protons le temps du traitement", rappelle le spécialiste.

    Alimentation : que manger ?

    De manière générale, les aliments qui provoquent des brûlures d'estomac ont été identifiés et leurs évictions est un moyen simple de ne pas avoir de symptômes. Afin de limiter l'apparition des brûlures d'estomac, il est recommandé de manger lentement et de bien mastiquer. Il est également conseiller de prendre le repas du soir deux à trois heures avant de se coucher et de ne pas manger de trop grandes quantités d'aliments au cours d'un repas.

    D'autres mesures non médicales ou hygiéno-diététiques dont l'efficacité est moindre sur les brûlures d'estomac et le RGO peuvent être mise en place :

    • éviter de porter des vêtements trop serrés,
    • éviter de boire de l'alcool, du café et de fumer car cela augmente la production acide gastrique,
    • surélever sa tête lors du sommeil.

    Merci au Dr. Michael Bismuth, spécialiste en hépatogastroentérologie au CHU de Montpellier.

    Soulager une brûlure d'estomac : que faire ?
    Soulager une brûlure d'estomac : que faire ?

    Sommaire Définition Causes Symptômes Diagnostic Quand consulter ? Traitements Que manger ? Définition : qu'est-ce qu'une brûlure d'estomac ? "La brûlure d'estomac est un symptôme qui peut être...