Coronavirus : "La circulation du virus s'intensifie", à Paris, Marseille...

Chargement de votre vidéo
"Coronavirus : "La circulation du virus s'intensifie", à Paris, Marseille..."

CORONAVIRUS EN DIRECT - La "circulation du virus s'intensifie" à Paris, Marseille et dans certaines régions annonce lundi le ministère de la santé. Le nombre de personnes hospitalisées repasse au dessus de 5000. Bilan et dernières infos France et monde en cartes et chiffres.

[Mise à jour le lundi 10 août à 19h57] La pandémie de Covid-19 est responsable d'au moins 731 500 morts dans le monde depuis que l'OMS a fait état de l'apparition de la maladie en Chine fin décembre 2019, et plus de 19,8 millions de personnes sont contaminées, selon les dernières statistiques de l'Université John Hopkins. L'épidémie poursuit toujours sa redoutable avancée dans de nombreux pays : sur le continent Américain (Etats-Unis, Brésil, Mexique, Colombie, Pérou, Argentine), dans les Caraïbes, en Asie du Sud-Est (Inde, Bangladesh), en Asie Centrale (Kazakhstan, Kirghizistan), en Méditerranée orientale (Arabie Saoudite, Iran, Qatar, Oman, Koweït). L'Amérique latine et les Caraïbes sont devenues le 7 août la région du monde la plus touchés en nombre de morts, devant l'Europe. En France, "la circulation du virus s'intensifie, notamment chez les jeunes et dans certaines régions, dans les métropoles de Paris et Marseille" indique le ministère de la santé lundi 10 août dans son communiqué. Santé publique France rapporte le 10 août qu'"En France métropolitaine, le nombre de départements dépassant le seuil de 10 pour 100 000 habitants continue d'augmenter. Le nombre de départements classés en niveau de vulnérabilité modéré ou élevé pour le SARS-COV-2 est toujours en augmentation, avec 15 départements classés en niveau de vulnérabilité modérée et deux en vulnérabilité élevée." Pour le Pr Djillali Annane chef du service de réanimation à l'hôpital de Garches "La deuxième vague a démarré il y a une dizaine de jours environ" estime t-il lundi sur LCI, "Le plus à craindre est devant nous". Au 10 août, 785 nouvelles contaminations au coronavirus sont recensées durant ces dernières 24 heures, 10 800 sur la semaine passée. Et 16 personnes supplémentaires sont mortes durant ces trois derniers jours, portant à 30 340 le nombre total de décès du Covid-19 en France. L'ensemble des indicateurs montre que la transmission de l'infection à SARS-COV-2 s'est intensifiée de manière marquée depuis le 20 juillet. Invité sur LCI le 4 août, le Pr Eric Caumes, infectiologue à l'hôpital de la Pitié Salpétrière, a appelé à une grande prudence comme le nombre de cas "augmente depuis plusieurs semaines". "Il ne faut pas que la courbe devienne exponentielle. Tant que c'est comme ça, c'est contrôlable, mais on est inquiets." Pour les rassemblements familiaux et amicaux, le ministère recommande de privilégier les petits groupes, s'équiper de masques grand public et de gels hydro alcooliques, préférer les espaces extérieurs, et aérer les locaux. Le port du masque est obligatoire dans les lieux clos depuis le 20 juillet et rendu possible dans les lieux ouverts (parcs, rue piétonnes…) grâce à un décret du ministre des Solidarités et de la Santé. Les préfets sont décisionnaires selon la situation locale et l'analyse de risque. "Il faut bien le poser, ne pas le manipuler et ne pas l'enlever. Porter le masque sous le nez ou autour du cou est une pratique encore trop observée qui nuit à une bonne protection individuelle et collective" insistait le ministère de la Santé dans son communiqué du 28 juillet.

Comment bien mettre son masque pour se protéger du coronavirus ? Comment laver un masque en tissu ? Quels gestes barrières ? Quels sont les symptômes d'une infection Covid-19 ? Et chez l'enfant ? Quelles précautions en cas de cancerQuel est le taux du R0 en France à date ? Que sait-on aujourd'hui de ce coronavirus ? Quels médicaments éviter et prendre en cas de symptômes ? Le coronavirus survit-il quand on meurt ? Actualités et point de situation en direct. 

Dernières infos en direct : 

  • En France, le dernier bilan est de 16 morts du Covid-19 sur les trois derniers jours, 785 nouvelles contaminations au coronavirus ont été recensées durant les dernières 24h (10 800 sur la semaine passée). Le taux de positivité (%) des tests pour SARS-COV-2 est de 2,1 % entre le 01 et le 07 août.. 180 personnes ont été admises à l’hôpital pour Covid-19, et 28 ont été placées en réanimation durant ces dernières 24h. "La circulation du virus s'intensifie, notamment chez les jeunes et dans certaines régions, dans les métropoles de Paris et Marseille. indique le ministère de la santé lundi. Les adolescents et jeunes adultes, moins à risque de développer une forme grave de la maladie, peuvent contribuer à diffuser le virus et contaminer leurs proches, parents, grands-parents et les personnes fragiles, pour lesquelles les conséquences peuvent être graves. Ils sont invités à suivre leurs contacts, activer StopCovid et respecter toutes les mesures barrière" enjoint le gouvernement.
  • La Grèce annonce lundi la fermeture des bars et restaurants de minuit à 7H00 du matin sur les îles de Mykonos, Santorin, Corfou, Rhodes et la Crète, a déclaré la porte-parole gouvernementale, Aristotelia Peloni, lors d'une allocution télévisée. Ces restrictions seront appliquées à partir de mardi et jusqu'au 23 août. Les voyageurs venant de Belgique, République tchèque, Espagne et Suède, mais aussi des Balkans,  devront fournir un test négatif au Covid-19 effectué dans les 72 h avant leur arrivée. Cette mesure entre en vigueur dès le 17 août.
  • L'OMS demande aux gouvernements et aux citoyens de tout faire pour "éradiquer" la transmission du coronavirus, et annonce que "Cette semaine, nous atteindrons 20 millions de cas enregistrés de Covid-19 et 750.000 décès. Derrière ces statistiques, il y a beaucoup de douleur, de souffrance", a souligné son dirigeant, Tedros Adhanom Ghebreyesus lundi.
  • "La deuxième vague a démarré il y a une dizaine de jours environ" estime le Pr Djillali Annane chef du service de réanimation à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches, lundi sur LCI, "Le plus à craindre est devant nous". "Je crois qu'il va falloir s'habituer à porter le masque en toutes circonstances dès lors qu'on n'est pas en mesure de respecter une distanciation physique d'un mètre, que ça soit à l'intérieur ou à l'extérieur, et ça non pas pour les jours qui viennent mais pour les mois qui viennent" a t-il ajouté.
  • La région Île-de-France en rebond de l'épidémie. D'après le directeur général adjoint de l'ARS Île-de-France, Nicolas Péju : " nous sommes dans un début de rebond de l'épidémie" de Covid-19, a t-il déclaré dans Le Parisien. Le nombre de patients testés positifs au Covid-19 dans la région a augmenté depuis la mi-mai : il est passé de 200 cas par jour à 100 fin juin, et atteint près de 500 aujourd'hui. "L'augmentation massive et réelle du nombre de tests ne suffit pas à expliquer l'évolution de la situation", indique t-il.
  • Un collectif de passagers français du Costa Magica porte plainte contre la compagnie de croisières pour homicides involontaires après le décès du Covid-19 de trois passagers, a annoncé dimanche leur avocat à l'AFP. Selon l'avocat Me Philippe Courtois, la compagnie a commis diverses fautes ou négligences dans la gestion de la crise sur son navire où plusieurs cas de la maladie s'étaient déclarés, et que le bateau n'avait pu accoster dans les ports des Caraïbes en mars dernier. 
  • La rave-party en Lozère samedi indigne la préfète Valérie Hatsch : "Les Lozériens ont été très sérieux avec le Covid, ils ont respecté les gestes barrières et cette arrivée massive de gens qui ne respectent rien les a profondément choqués", a t-elle déclaré à l'AFP. Plus de 10.000 personnes s'étaient installées samedi soir un terrain agricole privé pour y organiser une rave-party en plein parc national des Cévennes.
  • Le Pérou a enregistré dimanche un record quotidien de 228 morts dus au Covid-19, portant le bilan total à 21 072 décès. L'épidémie s'accélère depuis le déconfinement partiel de la population, ont annoncé les autorités.
  • Le Venezuela prolonge une nouvelle fois l'état d'alerte de 30 jours, a annoncé son président, Nicolas Maduro, dimanche, qui l'autorise à prolonger la quarantaine en vigueur depuis mars.
  • Les autorités sanitaires de la Marne inquiète après une soirée festive ayant réuni plusieurs centaines de personnes à Matouges, dans la nuit de samedi à dimanche où le non respect des gestes barrière a été observé : "Les personnes susceptibles d'avoir été en contact avec le virus sont ainsi les participants, les musiciens, les chauffeurs de taxis sollicités" indique l'ARS. Le risque est considéré plus élevé en raison de l'âge des participants, majoritairement de 20 à 40 ans,
  • Le prix des masques pourrait diminuer de moitié à la rentrée dans les rayons des supermarchés. L'approvisionnement n'étant plus géré dans l'urgence, l'anticipation permettrait aux enseignes de la grande distribution d'envisager des baisses de prix.
  • Aux Etats-Unis le cap des 5 millions de cas officiels d'infection au Covid-19 depuis le début de la pandémie a été franchi dimanche, selon le comptage de l'université Johns Hopkins.
  • La Belgique interdit le tourisme d'une journée dans les communes et stations balnéaires de Knokke-Heist et de Blankenberge sur le littoral pendant la vague de chaleur après des incidents causés par le non-respect des mesures barrières contre l'épidémie.
  • L'évolution de l'épidémie en France "paraît contenue mais elle reste très fragile" indique le Pr Jean-François Delfraissy, directeur du Conseil scientifique dans une interview au JDD le 9 août. "Certains indicateurs atteignent des niveaux très élevés, les clusters (cas regroupés) sont certes bien repérés mais ils sont très nombreux. Heureusement, il n'y a aucun signal d'alarme en termes d'hospitalisations. L'épidémie semble différente, elle touche une population plus jeune", souligne t-il. La situation pourrait "basculer à tout moment" vers une reprise incontrôlée.
  • La pandémie de Covid-19 a fait 6045 nouveaux décès et 278.509 nouveaux cas sur la journée de samedi. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis : 1329 nouveaux morts), le Brésil : 905 et l'Inde : 861.
  • Le leader nord-coréen Kim Jong-un vient en aide à la ville de Kaesong, située à la frontière inter-coréenne et confinée depuis juillet pour lutter contre le Convid-19, a annoncé dimanche l'agence de presse officielle KCNA. Des mesures d'urgence ont été prises pour fournir de la nourriture et des médicaments à cette ville qui, selon les autorités du pays, a découvert un cas possible de contamination au Covid-1, le premier du pays.
  • Le Président américain Donald Trump débloque un nouveau plan d'aide par décret pour venir en aide aux millions de travailleurs Américains menacés d'expulsion et frappés par le chômage à cause de l'épidémie, faute d'accord au Congrès. La mesure prévoit un gel des charges salariales, des protections pour les locataires menacés d'expulsion, une allocation chômage prolongée de 400 dollars par semaine et un report du remboursement des emprunts étudiants.
  • Le secteur du tourisme en perte. Le secrétaire d'État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne chiffre à au moins 30 à 40 milliards d'euros "l'impact immédiat" de la crise du Covid-19 sur le secteur touristique français, dans un entretien au JDD, indiquant qu'une partie de la clientèle internationale "a disparu". Mais "les Français participent massivement à la relance du secteur touristique en privilégiant la France" : 7 personnes sur 10 de ceux qui sont partis en vacances ont choisi la France. 
  • A Paris, le port du masque sera obligatoire dès lundi dans certaines zones à forte affluence de population dès 8 heures pour les personnes de 11 ans et plus. Compte tenu de la recrudescence des tests positifs en Ile-de-France, "particulièrement importante chez les 20-30 ans", le préfet de Police pour Paris ainsi que ceux de Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne et du Val-d'Oise ont décidé de rendre obligatoire le port du masque.
  • A Paris, les taux d'incidence (taux le plus élevé) ont fortement augmenté en semaine 31 (du 27 juillet au 2 août), et dans les départements de la petite couronne où le seuil de vigilance de 20 cas pour 100 000 habitants a été dépassé. En grande couronne, le Val-d'Oise avait déjà dépassé ce seuil en semaine 30, indique Santé publique France. Depuis deux semaines, l'incidence comme le taux de positivité atteignent leur maximum dans la classe d'âge de 20 à 40 ans. L'augmentation plus rapide du nombre de personnes positives que du nombre de personnes testées est en faveur d'une circulation accrue du virus en Île-de-France.
  • Les indicateurs se dégradent. La Direction générale de la Santé enregistre vendredi 2288 nouveaux cas confirmés de Covid-19 : "les indicateurs se dégradent, confirmant une circulation plus active du virus sur l'ensemble du territoire, en particulier chez les jeunes adultes". Par conséquent, la DGS appelle à "renforcer la vigilance" par le respect des "mesures barrières" et "gestes de bon sens"
  • Nouvelle version du protocole sanitaire publiée pour la rentrée. Le ministère de l'Education nationale a publié la nouvelle version du protocole sanitaire envisagée pour la rentrée scolaire de septembre. En clair,  l'objectif est d'assouplir les règles pour ne pas entraver une reprise des cours pour la totalité des élèves. Dans les salles de classe, la distanciation physique n'est plus obligatoire lorsqu'elle n'est " pas matériellement possible ou qu'elle ne permet pas d'accueillir la totalité des élèves ", précise le protocole. La limitation du brassage entre classes et groupes d'élèves n'est plus obligatoire même si " les arrivées et départs sont particulièrement étudiés pour limiter au maximum les regroupements d'élèves et/ou de parents". Le port du masque est toujours proscrit à l'école maternelle pour les enfants, et non recommandé en élémentaire. Pour les collégiens et lycéens, il est obligatoire quand la distanciation d'un mètre n'est pas possible.
  • Un test pour prédire les patients à risque de forme grave du Covid-19. Une étude menée par des chercheurs et médecins de Gustave Roussy, de l'Assistance Publique – Hôpitaux de Paris AP-HP, de l'Inserm, de l'Université Paris-Saclay et d'Université de Paris, en collaboration avec plusieurs équipes étrangères (Singapour, Chine, Israël), révèle que les patients atteints d'une forme grave de Covid-19 présentent un déficit des fonctions de l'immunité innée des cellules myéloïdes (fraction des globules blancs comme les polynucléaire neutrophiles, monocytes), associé à un taux très élevé de calprotectine, une protéine pro-inflammatoire de la famille des alarmines, dans le sang. Publiés dans la revue Cell, ces résultats permettent de proposer un test diagnostique susceptible d'identifier rapidement les patients risquant de développer une forme sévère de la maladie et ouvrent la voie à une approche thérapeutique inédite : le blocage du récepteur de la calprotectine, une protéine pro-inflammatoire de la famille des alarmines.
  • incidence coronavirus france carte
    Carte de France de l'incidence du coronavirus dans les départements au 5 août 2020 © Gouvernement.fr

Une légère tendance à l'augmentation est constatée pour les nouvelles admissions en réanimation depuis début juillet.     

Coronavirus en France : nombre de cas, courbe, taux de R...

La France est déconfinée mais toujours en stade 3 de coronavirus depuis le 14 mars puisque le virus circule sur tout le territoire et plus uniquement dans certaines régions et villes. Depuis mi-juin, le nombre de nouveaux cas confirmés de COVID-19 continue d'augmenter, rapporte Santé Publique France dans son dernier point épidémiologique du 6 août, surtout chez les 20-30 ans. Le nombre hebdomadaire de nouvelles hospitalisations pour COVID-19 est aussi en augmentation ces deux dernières semaines. Une légère tendance à l'augmentation a été également constatée pour les nouvelles admissions en réanimation depuis début juillet. Le taux de reproduction du virus (R) est supérieur à 1 pour la 5e semaine consécutive. Et 21 départements (contre 19 la semaine passée) ont un taux d'incidence supérieur au seuil d'attention (10 cas pour 100 000 habitants par semaine). Dans un Avis du 27 juillet, le Conseil scientifique du Covid-19 rapporte que 4.4% de la population française aurait été infectée par le SARS-CoV-2 à l'issue de la première vague épidémique, avec des incidences cumulatives atteignant 9.9% en Ile-de-France et 9.1% dans le Grand-Est, régions les plus touchées. 5 011 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19, précise le communiqué du ministère du 7 août. 383 malades atteints d'une forme sévère sont hospitalisés en réanimation. 4 régions (Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Hauts-de-France, Guyane) regroupent 70% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer, on relève 158 hospitalisations, dont 25 en réanimation. Depuis le début de l'épidémie, 108 073 personnes ont été hospitalisées et 82 836 personnes sont rentrées à domicile. 30 324 personnes sont décédées en France, dont 19 818 personnes au sein des établissements hospitaliers et 10 506* en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS).

 La carte des départements en vigueur depuis le 2 juin, a classé en vert tous les départements de France métropolitaine. Seuls Mayotte et Guyane sont en orange puisque l'épidémie y est encore très active.

→ En France métropolitaine, le pic épidémique a été observé la semaine du 23-29 mars, soit une semaine après la mise en œuvre des mesures de confinement de la population générale, le 17 mars 2020. Le nombre le plus élevé de nouvelles hospitalisations pour COVID-19 a été observé au cours de la semaine du 30 mars au 5 avril.

Courbe d'évolution du R effectif (taux de reproduction) du virus Sars-CoV-2 en France entre le 1er juin et le 1er août.

taux R coronavirus france
Taux de reproduction effectif R du coronavirus © Gouvernement.fr

Deuxième vague : le reconfinement partiel est à l'étude

"La deuxième vague a démarré il y a une dizaine de jours environ" estime le Pr Djillali Annane chef du service de réanimation à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches, lundi 10 août sur LCI, "Le plus à craindre est devant nous". Le Conseil scientifique du Covid-19 avait indiqué dans un Avis le 27 juillet qu'"Il est hautement probable qu'une seconde vague épidémique soit observée à l'automne ou hiver prochain". Ce retour du virus pourrait se faire dès novembre ou plus tard dans l'hiver et depuis l'hémisphère Sud. Pour ses membres, les deux priorités sont de "définir, clarifier et présenter rapidement une nouvelle doctrine d'utilisation des tests (vision de diagnostic d'une part, vision de dépistage et de santé publique d'autre part, par les autorités de santé; et de rendre l'accès aux tests plus accessible au " consommateur "". Il explique que "l'anticipation des autorités sanitaires à mettre en place opérationnellement les plans de prévention, de prise en charge, de suivi et de précaution est un élément majeur". Le risque de reconfinement de la population est envisageable en France si l'épidémie de coronavirus reprend plus intensément dans les semaines à venir. Le 3 août, le Premier ministre Jean Castex, en déplacement dans le Nord, à Roubaix, a déclaré : "J'appelle chaque Français, chaque Française, à rester très vigilant car la lutte contre ce virus dépend bien-sûr de l'État, mais dépend aussi de chacun et chacune d'entre nous". Ces efforts sont nécessaires pour "éviter un reconfinement généralisé" a-t-il ajouté. Le 25 juillet, le ministre de la Santé Olivier Véran avait indiqué dans une interview au Parisien que l'éventualité d'un reconfinement partiel ou de fermeture de certains bars et établissements nocturnes était à l'étude. Quelques jours plus tôt, le 21 juillet, le Président du Conseil Scientifique du Covid-19, le Pr Jean-François Delfraissy déclarait sur BFM TV et RMC que la France était "sur une ligne de crête". Selon lui, la disparition du virus ou son installation chronique sur une longue période sont deux hypothèses moins réalistes que le scénario d'une "vraie deuxième vague", "arrivant du sud, pour octobre, novembre, décembre (...) qu'on traitera de façon différente".  Interrogé sur RMC/BFMTV le 8 juillet, Jean Castex, avait indiqué qu'en cas de seconde vague, il n'y aurait pas de reconfinement général comme au mois de mars avec des "conséquences terribles, économiques et humaines", mais qu'"un plan de reconfinement ciblé était prêt".

Nombre incident de cas confirmés de COVID-19 par semaine, rapportés à Santé publique France, du 23 janvier au 2 août 2020.

courbe cas coronavirus france
Nombre incident de cas confirmés de COVID-19 par semaine, rapportés à Santé publique France, du 23 janvier au 02 août 2020 © Santé Publique France

Carte du coronavirus en France en temps réel

Hospitalisations en France : carte, par région, décès...

Le nombre hebdomadaire de nouvelles hospitalisations pour COVID-19 est en augmentation ces dernières semaines. Une légère tendance à l'augmentation a été également constatée pour les nouvelles admissions en réanimation depuis début juillet. Le nombre de patients en réanimation reste toutefois inférieur à 500 patients, précise Santé Publique France dans son dernier bilan du 6 août. Au 10 août, 5 045 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19. 396 malades atteints d'une forme sévère sont hospitalisés en réanimation (soit 28 nouvelles admissions en réanimation en 24h). 4 régions (Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Hauts-de-France, Guyane) regroupent 70% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer, on relève 151 hospitalisations, dont 29 en réanimation. Depuis le début de l'épidémie, 108 315 personnes ont été hospitalisées et 83 047 personnes sont rentrées à domicile.

Dans les établissements de santé, le gouvernement a activé plusieurs plans : 

  • La France applique le plan blanc élargi généralisé (plan de mobilisation interne) depuis le 19 mars, dans tous les établissements de santé (publics et privés), pour mettre en place rapidement des moyens matériel, logistiques et humains indispensables en cas d'afflux de patients dans les établissements hospitaliers. Les consultations et les hospitalisations non urgentes sont déprogrammées.
  • La France a déclenché le plan bleu dans les Ehpad (Etablissement Hébergeant des Personnes Âgées Dépendantes) le 6 mars. Le principe est le même que dans les hôpitaux : le chef d'établissement doit permettre "la mise en oeuvre rapide et cohérente des moyens indispensables pour faire face efficacement à une situation exceptionnelle". Le plan bleu peut induire notamment "le confinement des résidents, usagers et personnels ; l'évacuation des résidents, usagers et personnels".
  • La réserve sanitaire et la réserve civique (aide alimentaire d'urgence, garde exceptionnelle d'enfants, lien avec les personnes fragiles isolées, solidarité de proximité) sont aussi mobilisées. 

Courbe du nombre quotidien de personnes nouvellement hospitalisées pour Covid-19 du 19 mars au 3 août 2020

Nombre quotidien de personnes nouvellement hospitalisées pour covid-19
Nombre quotidien de personnes nouvellement hospitalisées pour covid-19 du 19 mars au 3 août © Géodes-Santé Publique France

Selon les chiffres communiqués par le gouvernement, consolidés avec l'Agence Santé Publique France et les ARS (Agences régionales de Santé), voici le nombre de personnes hospitalisées en France par région, celles en réanimation et celles qui sont guéries et ont pu rentrer chez elles. Pour l'instant, Santé Publique France ne publie plus le nombre de cas recensés par régions.

Nombre d'hospitalisations et de décès à l'hôpital à cause du coronavirus par régions de France selon Santé publique France (au 7 août 2020)
Régions Personnes hospitalisées Réanimations Retours à domicile Décès à l'hôpital
Île-de-France 2 542 183 29 790 7 603
Grand Est 543 17 12  869 3 627
Auvergne-Rhône-Alpes 291 19 8 125 1 761
Hauts-de-France 484 42 7 053 1 919
Bourgogne-Franche-Comté 24 4 4 066 1 062
Provence-Alpes-Côte d'Azur 396 18 5 800 967
Occitanie 48 12 2 975 515
Bretagne 60 6 1 348 268
Nouvelle-Aquitaine 50 8 2 260 427
Normandie 126 4 1 808 442
Centre Val-de-Loire 142 9 2 253 560
Pays de la Loire 99 12 2 280 478
Corse 7 0 252 59
Martinique 5 1 97 16
Guadeloupe 3 0 86 17
La Réunion 20 2 165 5
Guyane 122 21 1171 44
Mayotte 8 1 427 28
TOTAL 5 011 383 82 836 19 818

 

Combien de morts du Covid-19 en France ?

Le premier décès du coronavirus est survenu à Paris le 14 février, il s'agissait d'un patient chinois de 80 ans. Au 10 août 2020, 30 340 personnes sont décédées en France, dont 19 834 personnes au sein des établissements hospitaliers et 10 506* en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS). 53% sont des hommes. Le nouveau coronavirus aurait causé entre 25 000 et 30 000 décès supplémentaires en France entre le 2 mars et le 31 mai, selon une synthèse publiée par Santé Publique France le 23 juillet. "Parmi les 25 030 décès en excès toutes causes confondues, 23 400 personnes décédées étaient âgées de 65 ans ou plus et 1 510 personnes étaient âgées de 15-64 ans. Dans cette dernière classe d'âges, ce sont les personnes de 45-64 ans qui ont été touchées. Inversement, la mortalité chez les enfants de moins de 15 ans a diminué de 14% sur la période au niveau national" explique Anne Fouillet, responsable de la surveillance de la mortalité à la Direction Appui, Traitements et Analyses des données (DATA) de Santé publique France.

• La proportion de décès en excès chez les hommes était supérieure à celle des femmes.

• D'après l'ECDC (Centre européen de surveillance et de prévention des maladies infectieuses) pour la zone de l'Union Européenne et du Royaume-Uni, la France est le 6e pays ayant déclaré le plus grand nombre de décès associés à la COVID-19 pour 100 000 habitants depuis le début de l'épidémie, après la Belgique, le Royaume-Uni, l'Espagne, l'Italie et la Suède.

L'Ile-de-France est la région qui a été la plus impactée (+64% par rapport à la mortalité attendue), suivie du Grand-Est (+37%) et en particulier les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle. En Ile-de-France, aussi bien les personnes de 15-44 ans que celles de 45-64 ans ont été concernées par un excès de décès.

Courbe d'évolution des décès par jour du Covid-19 à l'hôpital en France

courbe décès covid france juillet 2020
Courbe d'évolution des décès par jour du Covid-19 à l'hôpital en France. © Gouvernement.fr

Carte des décès en France

Qui est le plus touché par cette pandémie ? Qui en meurt le plus ? A quel âge ? Les plus de 60 ans ou les personnes plus jeunes ? Les enfants sont-ils touchés ? Pour pouvoir mieux se protéger, il est important de connaître le profil des personnes à risque. Âge, sexe, facteurs de risque, comorbidités... Portrait-robot des victimes du Covid-19.

Où se faire dépister du Covid-19 ?

Détecter le coronavirus permet de suivre l'évolution de l'épidémie dans le pays et la circulation du virus particulièrement depuis le déconfinement. Le 25 juillet, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé que les tests PCR étaient possibles pour tous les Français, sans ordonnance du médecin, sans qu'ils présentent des symptômes et remboursés à 100%. Le dépistage peut aussi se faire sans ordonnance pour les cas contacts lors de la découverte de cluster, ou lors de campagnes de dépistages organisées gratuitement par les villes. Le taux de positivité des patients testés est en augmentation, rapporte Santé Publique France le 30 juillet.

Combien de clusters en France ?

Au 10 août, la tendance hebdomadaire à la hausse des clusters depuis juillet s'accentue avec des clusters principalement liés à des rassemblements familiaux. Depuis le 9 mai, 851 cas groupés en incluant ceux détectés en EHPAD sont recensés en France ; 519 clôturés. Au 10 août, 21 nouveaux clusters sont identifiés sur les dernières 24 heures, rapporte le ministère de la santé. La majorité des clusters identifiés en France depuis le 9 mai (69%) comporte plus de 5 cas. 

Quels sont les gestes barrières ?

Comme il n'y a ni vaccin, ni médicament efficace contre le coronavirus, le meilleur moyen de s'en protéger - surtout depuis le déconfinement et pour prévenir une deuxième vague- est l'application de mesures barrière : respect de la distanciation physique minimale d'un mètre, réduction du nombre de nos contacts doivent être respectés par tous et port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés (banques, commerces...) à partir de 11 ans et en extérieur dans certaines villes. Les personnes âgées ou atteintes de pathologies chroniques (atteintes respiratoire, cardiaque, obésité, diabète…) considérées comme des facteurs de risque de développer une forme grave de la maladie sont appelées à la plus grande prudence tant que le virus circule.

Symptômes : que faire ?

Si au début, on ne parlait que de fièvre, toux sèche, rhume, état grippal et de fatigue, les symptômes de l'infection par le coronavirus ont évolué. On sait désormais que le virus peut avoir des effets sur la peau, la sphère digestive, l'odorat, le goût et même le cerveau. Santé Publique France a indiqué le 8 juillet que près d'un quart des infections par le SARS-CoV-2 restent asymptomatiques et qu'environ 50 % des transmissions surviennent durant la phase pré-symptomatique du patient source. Dès les premiers signes évocateurs de la maladie COVID-19, consultez votre médecin traitant ou un médecin de permanence afin qu'il puisse vous prescrire un test de recherche du virus (PCR) et respectez scrupuleusement l'isolement. "Les capacités de tests virologiques pour rechercher le virus de la maladie COVID-19 sont disponibles sur tout le territoire. Tout est fait pour tester rapidement, tracer les personnes contacts, isoler les porteurs du virus et mettre en quatorzaine leurs personnes contacts, prendre en charge de façon optimale les personnes malades" a rappelé le ministère de la Santé dans un communiqué du 11 mai.

  • Si vous présentez des symptômes (toux, fièvre, mal de tête) : éviter les contacts, rester à domicile, prenez du paracétamol si besoin, appeler un médecin pour prendre rendez-vous dans l'éventualité qu'il vous fasse passer un test de dépistage. 
  • Appeler le 15 en cas de difficultés respiratoires : "Si cette toux et cette fièvre s'accompagnent d'une gêne respiratoire qui devient permanente avec souffle court, difficulté à inspirer et à expirer, d'une aggravation importante de la toux, cela peut signifier une évolution de la maladie sous la forme d'une pneumopathie. Il s'agit alors d'une urgence respiratoire potentielle et comme dans tous les cas d'urgence, il faut alors appeler le 15 qui prendra les meilleures dispositions pour répondre à la situation", prévient le Dr Patrick Aubé, médecin généraliste.

Coronavirus dans le monde : cas positifs, décès...

Au niveau international, l'épidémie est intense dans de nombreux pays des Amériques (Etats-Unis, Brésil, Mexique, Colombie, Pérou, Argentine), en Asie du Sud-Est (Inde, Bangladesh), Asie Centrale (Kazakhstan, Kirghizistan), Méditerranée orientale (Arabie Saoudite, Iran, Qatar, Oman, Koweït). Une augmentation des cas a été rapportée au Maroc et en Algérie, et l'épidémie s'accélère en Afrique du Sud. L'Amérique latine et les Caraïbes sont devenues le 7 août la région du monde la plus endeuillée après l'Europe.. En Europe, l'épidémie reste active dans certains pays d'Europe de l'Est et des Balkans. Israël rapporte également une transmission importante depuis la fin du mois de juin. Une tendance à la hausse du taux d'incidence des cas confirmés de COVID-19 est observée en Belgique, République Tchèque, Allemagne, Espagne et Luxembourg. Depuis le mois de juin, des foyers de cas sont rapportés dans plusieurs pays européens. En plus des foyers de cas rapportés dans des contextes spécifiques (secteurs industriels ou agricoles) on observe une recrudescence de cas dans certains pays parmi les jeunes adultes.

  • En Espagne, une augmentation de l'incidence a été rapportée dans toutes les classes d'âge mais elle est plus importante parmi les 15-29 ans.
  • En Belgique, une augmentation des nouvelles infections a été rapportée, le taux d'incidence le plus élevé est rapporté parmi les 20-29 ans.
  • En Allemagne, une augmentation du nombre de cas a également été rapportée, et des rassemblements familiaux sont à l'origine de certaines augmentations localisées. Ces situations ont entraîné le renforcement des mesures, voire un confinement localisé, dans certaines régions.
  • En Italie, le nombre de cas reste faible globalement, les régions du nord du pays sont les plus touchées

Répartition des cas de Covid-19 dans le monde par continent au 6 août 2020

courbe évolution coronavirus monde
Répartition des cas de Covid-19 dans le monde par continent au 6 août 2020 © Ecdc.europa.eu

Carte en temps réel de l'évolution de l'épidémie dans le monde

Une carte interactive montrant l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans le monde en temps réel a été mise au point par l'éditeur de cartographie en ligne HERE Technologies. Basée sur des données du Center for Systems Science and Engineering (CSSE) de l'Université Johns Hopkins et de DXY, cette carte permet de suivre la progression du nombre de personnes infectées rapportées par les agences gouvernementales, ainsi que le nombre de décès.

Combien de décès à cause du coronavirus dans le monde ?

NOMBRE DE MORTS DU CORONAVIRUS DANS LES 30 PAYS LES PLUS TOUCHES. Lundi 10 août à 12h05

PAYS NOMBRE DE MORTS
Etats-Unis 162 938
Brésil 101 049
Mexique 52 298
Royaume-Uni 46 659
Inde 44 386
Italie 35 205
France 30 327
Espagne 28 503
Pérou 21 072
Iran 18 427
Russie 14 973
Colombie 12 842
Chili 10 077
Belgique 9 872
Afrique du Sud 10 408
Allemagne 9 203
Canada 9 026
Pays Bas 6 178
Pakistan 6 097
Equateur 5 922

Turquie

5 844
Suède 5 763
Indonésie 5 765
Irak 5 392
Egypte 5 009
Chine 4 689
Argentine 4 606
Bolivie 3 640
Bangladesh 3 438
Arabie Saoudite 3 167
Autres 58 303
TOTAL 731 503

 Sources : Université John HopkinsWHOCDCECDCNHC and DXY.

Combien de cas de coronavirus dans le monde ?

NOMBRE DE CAS CONFIRMÉS ET PRÉSUMÉS POSITIFS AU CORONAVIRUS DANS LES 20 PAYS LES PLUS TOUCHÉS. Lundi 10 août à 12h10

PAYS CAS CONFIRMES DE CORONAVIRUS NOMBRE D'HABITANTS TOTAL (en millions)
 Etats-Unis
5 044 864
327,2 
Brésil
3 035 422
211.7
Inde
2 215 074
1 353
Russie
890 799
144.5
Afrique du Sud
559 859
57.8
Mexique
480 278
126.2
Pérou
478 024
31.9
Chili
373 056
18.73
Colombie
387 481
49
Iran
326 712
81
Espagne
314 362
47
Royaume-Uni
312 574
66
Arabie Saoudite
288 690
33.7
Pakistan
283 487
212.2
Bangladesh
255 113
161,4
Italie
250 566
60,5
Turquie
239 622
83
France
235 237
67
Argentine
246 499
44,5
Allemagne
217 300
83
Autres pays 4 280 790  
TOTAL 19 876 302 3 109,3

 

> Voir le nombre de cas dans d'autres pays 

Sources : Université John HopkinsWHOCDCECDCNHC and DXY.

Voyages : frontières ouvertes, fermées, test à l'aéroport en France

Depuis le 1er juillet, l'Union européenne a rouvert ses frontières à 15 pays hors de l'Europe, néanmoins sous certaines conditions sanitaires. Dans son communiqué du 31 juillet, le ministère de la Santé rappelle qu'à partir du 1er août :

  • Test virologique RT-PCR obligatoire avant toute entrée sur le territoire français pour 16 pays où la circulation du virus est considérée comme particulièrement active.
  • Test RT-PCR obligatoire pour tout le monde avant d'embarquer pour les Outre-Mer.
  • Depuis début juillet, seuls les ressortissants des pays de l'Espace Schengen ainsi qu'une liste limitée de pays où le virus circule faiblement peuvent se rendre librement en France. Les ressortissants de tous les autres pays doivent fournir un motif impérieux de déplacement.

En France, les passagers doivent présenter au transporteur aérien, avant leur embarquement, une déclaration sur l'honneur attestant qu'ils ne présentent pas de symptôme d'infection au covid-19 et qu'ils n'ont pas connaissance d'avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol. Ils doivent porter un masque de protection. Les masques en tissu (grand public) ne sont pas autorisés à bord des avions et dans les aéroports. Un décret gouvernemental (décret 2020-860 du 11 juillet) préconise uniquement le port du masque chirurgical, et donc jetable. Pour rappel, le président de la République avait annoncé le 16 mars la fermeture des frontières de l'Europe et de l'espace Schengen. 

Asie : nouvelle hausse des cas en Chine

L'Asie enregistre une recrudescence de cas dans certains pays ayant réussi initialement à contenir l'épidémie : Japon (Tokyo), Hong-Kong (qui rend le port du masque obligatoire en public, n'autorisé que la vente à emporter depuis le 27 juillet), Corée du Sud, rapporte Santé Publique France fin 23 juillet. Le Vietnam enregistre son premier décès vendredi 31 juillet. La Corée du Nord s'est mise en état d'urgence maximale suite à la découverte de son premier cas suspecté. Cette vague a été signalée récemment dans la province de Xinjiang, dans l'ouest du pays, où 89 des nouveaux cas ont été enregistrés. En Chine, des porteurs du nouveau coronavirus venus d'un foyer d'infection du nord-est du pays ont diffusé le Covid-19 dans cinq provinces au total, dont la capitale Pékin, ont indiqué mardi 28 juillet les autorités. 

• Toute personne désirant se rendre en Chine en avion doit présenter avant le départ un test Covid-19 négatif réalisé dans les cinq jours précédant le décollage. La mesure s'applique à tous les passagers, sans distinction de nationalité. Toute arrivée en provenance de l'étranger fait l'objet d'une mise en quarantaine pour une période de 14 jours dans un lieu désigné par les autorités locales. Tout refus de se soumettre aux dispositions sanitaires légales chinoises (prise de température, test, quarantaine, soins hospitaliers) de la part des ressortissants étrangers peut entraîner l'expulsion du territoire chinois accompagnée d'une interdiction d'entrée en Chine de 5 à 10 ans, rappelle le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué mis à jour le 23 juin.

• L'équivalent de l'application StopCovid en France est obligatoire en Chine pour pouvoir tracer tous les contacts positifs au virus.

• Les cinémas ont rouvert mais dans des conditions drastiques : billets vendus uniquement en ligne, distance entre les sièges, consommation d'aliments et de boissons interdites pendant les projections, port du masque obligatoire.

Etats-Unis : le cap des 5 millions de personnes contaminées est dépassé, l'épidémie ne faiblit pas

La première puissance économique mondiale est la plus touchée au monde par la pandémie, avec près de 163.000 morts et plus de 5 millions de personnes contaminées. Les Etats-Unis sont entrés dans une "nouvelle phase" de l'épidémie de coronavirus, désormais très largement répandue sur le territoire américain, a estimé dimanche 2 août la conseillère spécialisée auprès de la Maison Blanche Deborah Birx. "Il est présent aussi bien dans les zones rurales qu'urbaines" a-t-elle dit, prévenant "tous ceux qui vivent en zone rurale" qu'ils ne sont "pas à l'abri ou protégés contre ce virus". Les trois Etats les plus peuplés du pays - Californie, Floride et Texas - rapporte des hausses inédites. En Floride, Californie, Texas et Arizona, la hausse des nouvelles contaminations a provoqué une surcharge des hôpitaux et contraint les Etats à faire marche arrière sur le déconfinement qu'ils avaient entamé. 

Courbe des nouveaux cas de coronavirus par jour aux Etats-Unis jusqu'au 6 août 2020

COURBE CAS CORONAVIRUS USA
Courbe des nouveaux cas de coronavirus aux Etats-Unis jusqu'au 6 août 2020 © Université John Hopkins

En conséquence :

→ La Californie referme ses restaurants et cinémas à partir du 13 juillet.

→ New York a rouvert ses plages au 2 juillet mais pas ses restaurants.

→ Le Texas rend le port du masque obligatoire dans les lieux publics.

→ Plusieurs grandes enseignes imposent le port du masque : Best Buy, Starbucks, Warlmart.

→ New York, Los Angeles, Houston : plusieurs grandes villes ont décidé que la rentrée scolaire serait largement, voire totalement en ligne, optant pour le principe de précaution. 

→ A Washington, le port du masque est obligatoire à partir du 23 juillet, dès que la population sort de chez elle.

Italie : l'état d'urgence prolongé jusqu'en octobre

Le Sénat italien prolonge jusqu'au 15 octobre l'état d'urgence sanitaire. Il a été instauré en Italie pour une période initiale de 6 mois à partir du 31 janvier. "Le virus continue d'évoluer et n'a pas achevé sa course. Il serait incongru de suspendre abruptement une mesure aussi efficace", a argué le chef du gouvernement devant le Sénat le 29 juillet. L'Italie a enregistré une chute de 12,4% de son Produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre par rapport au précédent en raison de la pandémie de coronavirus, marquant ainsi son entrée en récession, a affirmé vendredi 31 juillet, l'Istat. L'Italie a mis en place un confinement strict du 9 mars 2020 au 4 mai 2020, en favorisant comme la France, un déconfinement progressif : réouverture des commerces non-essentiels, des lieux de cultes et des bars le 18 mai, des salles de sports le 25 mai et des frontières internationales le 3 juin 2020. Ce déconfinement progressif s'est conclu le 16 juin par la réouverture des cinémas et des théâtres. L'Italie a laissé fermer ses portes aux ressortissants de 13 pays "à risque": Arménie, Bahreïn, le Bangladesh, le Brésil, la Bosnie-Herzégovine, le Chili, le Koweït, la Macédoine du Nord, la Moldavie, Oman, le Panama, le Pérou et la République dominicaine. En dehors de ces pays, les frontières sont ouvertes. La plupart des liaisons aériennes vers et au départ de l'Italie ont repris normalement. Le trafic ferroviaire a repris entre Paris-Turin-Milan et Marseille-Nice-Milan et des TER circulent entre Vintimille et Menton. Des mesures de distanciation physique doivent toutefois être respectées à bord des gondoles notamment. Le port du masque peuvent varier selon les régions, il est donc recommandé de toujours s'en munir par précaution. Les établissements scolaires rouvriront le 14 septembre, avec une série de mesures de distanciation sociale et une "sécurité maximale", a indiqué le Premier ministre Giuseppe Conte, le 26 juin. La ministre de l'Education, qui a rencontré tous les représentants des régions afin d'organiser la retour à l'école, a annoncé le 7 août la création de 50.000 postes afin de "réduire le nombre d'élèves" par classe et de garder les distances physiques. Rappelons que le pays avait été confiné le lundi 9 mars. Le pic de l'épidémie aurait été atteint le 5 avril.

Courbe des nouveaux cas de coronavirus par jour en Italie jusqu'au 6 août 2020

Courbe des nouveaux cas de coronavirus par jour aux Etats-Unis jusqu'au 6 août 2020
Courbe des nouveaux cas de coronavirus par jour aux Etats-Unis jusqu'au 6 août 2020 © Université John Hopkins

Autres actualités liées au coronavirus : 

DATES CLÉS DE L'ÉPIDÉMIE
  • Le 31 décembre 2019, l'Organisation mondiale de la Santé en Chine est informée de plusieurs cas de pneumonies dans la ville de Wuhan. 44 personnes sont infectées entre cette date et le 3 janvier 2020.
  • Le 7 janvier 2020, les autorités chinoises identifient un "nouveau type de coronavirus".
  • Le 13 janvier, un cas importé est recensé en Thaïlande.
  • Le 15 janvier, le virus cause la mort d'une première personne à Wuhan, un homme de 69 ans. 
  • Le 23 janvier, trois villes chinoises dont Wuhan sont placées en quarantaine.
  • Le 25 janvier, trois personnes contaminées sont recensées en France, deux à Paris et une Bordeaux. Ce sont les premiers cas enregistrés sur le continent européen.
  • Le 30 janvier, l'Organisation mondiale de la Santé décrète l'urgence de santé mondiale. Cette mesure n'avait été décrétée que 5 fois depuis sa création (pour Ebola (deux fois), la grippe H1N1, Zika et la poliomyélite). 
  • Le 23 février, la France déclenche le plan ORSAN, un dispositif exceptionnel d'organisation des soins.
  • Le 28 février, la France passe en stade 2 de l'épidémie.
  • Le 11 mars, l'OMS classifie de pandémie la diffusion de la maladie à coronavirus Covid-19 dans le monde.
  • Le 12 mars, le président de la République Emmanuel Macron annonce la fermeture nationale des crèches et établissements scolaires de France à compter du 16 mars et "jusqu'à nouvel ordre".
  • Le 13 mars, l'OMS désigne désormais l'Europe comme épicentre.
  • Le 14 mars, la France passe au stade 3 de l'épidémie.
  • Le 16 mars, l'Europe ferme ses frontières ainsi que celles de l'espace Schengen. La France met en place un dispositif de confinement interdisant les déplacements.
  • Le 18 mars le premier transfert de patients Covid-19 en France est réalisé grâce à l'Armée, par voie terrestre et aérienne. 
  • Le 20 mars, plusieurs villes françaises, dont Nice, Montpellier, Perpignan, Arras... imposent un couvre-feu le soir et la nuit.
  • Le 26 mars, un premier cas jeune meurt en France, une adolescente de 16 ans, en Ile-de-France originaire de Morsang-sur-Orge.
  • Le 27 mars, le confinement de la population française est renouvelé jusqu'au 15 avril.
  • Le 2 avril, le million de cas de coronavirus dans le monde est dépassé, et plus de 51.000 morts, selon le décompte de l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 13 avril, Emmanuel Macron annonce le prolongement du confinement jusqu'au 11 mai.
  • Le 15 avril, le cap des 2 millions de cas de coronavirus dans le monde est franchi, et près de 129 000 décès, selon les chiffres données par l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 27 avril, 3 millions de cas de coronavirus sont répertoriés dans le monde, et plus de 208 000 décès, selon les chiffres données par l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 28 avril, le gouvernement français présente son plan de déconfinement valable à partir du 11 mai.
  • Le 11 mai, la France commence son déconfinement.
  • Le 21 mai, 5 millions de cas de coronavirus sont répertoriés dans le monde, et plus de 329 800 décès, selon les chiffres données par l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 28 mai, le Premier ministre Edouard Philippe annonce les mesures de la phase 2 du déconfinement en France en vigueur du 2 au 22 juin.
  • Le 31 mai, 6 millions de cas de coronavirus sont répertoriés dans le monde, et plus de 369 244 décès, selon les chiffres données par l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 7 juin, le cap des 400 000 morts est franchi (400 792) dans le monde et près de 7 millions de cas (6 944 916), selon les chiffres données par l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 15 juin, toute la France passe en zone verte, sauf Mayotte et la Guyane. A Paris, les restaurants et bars peuvent rouvrir complètement.
  • Le 22 juin, les écoles sont de nouveaux obligatoires en France pour tous les élèves. Les cinémas, salles de jeux, casinos rouvrent. Les sports collectifs peuvent être autorisés tout en respectant certaines conditions sanitaires.
  • Le 28 juin, le cap des 10 millions de cas de coronavirus est franchi dans le monde, et les 500 000 décès ont été atteints dans la nuit du 28 au 29 juin 2020, selon les chiffres de l'hôpital américain de référence Johns-Hopkins.
  • Le 10 juillet, la France a franchi la barre des 30 000 morts. Dans la nuit du 10 au 11 juillet à minuit, l'état d'urgence sanitaire prend fin en France.
  • Le 20 juillet, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos en France.

Cet article est mis à jour quotidiennement par Aurélie Blaize, Anaïs Thiébaux et Samantha Pagès