Orgelet : comment le soigner, faut-il le percer ?

L'orgelet est une infection bactérienne caractérisée par un furoncle qui se forme sur le bord de la paupière. Pommade, compresse... Quels sont ses traitements ? Quelle différence avec la chalazion ? Percer ou pas ?

Définition, durée et contagion

L'orgelet est une sorte de furoncle du cil provoquant une petite tuméfaction douloureuse du bord libre de la paupière, entre le cil et l'œil, au niveau du bord libre de la paupière (à l'implantation des cils), souvent accompagnée d'un petit bouton blanc. Une douleur locale, parfois vive, survenant rapidement à la formation du furoncle (notamment au toucher) peut être présente avec un larmoiement, ou une gêne dans l'œil. Il s'agit d'une infection bénigne et temporaire dont la durée varie généralement de quelques jours à environ une semaine. Les orgelets ne sont pas très contagieux, parce que la bactérie qui est à l'origine de l'infection ne survit pas longtemps à l'air libre. Toutefois, ils peuvent se transmettre d'un œil à l'autre (ou à une tierce personne) si l'on se frotte les yeux avec des mains non lavées, par exemple.

Différence entre orgelet et chalazion

L'orgelet est souvent confondu avec un autre problème oculaire appelé "chalazion". Si les deux se ressemblent visuellement, le chalazion (infection d'un des glandes de Meibomius contenues dans le cartilage des paupières) dure plus longtemps et ne provoque aucune douleur.

Causes : stress, fatigue, maquillage

L'orgelet résulte d'une infection localisée sur la glande sébacée annexée à un cil par un germe de type staphylocoque doré. Celle-ci va alors gonfler jusqu'à former un furoncle. Chez les personnes atteintes de diabète, d'acné ou de stress et de fatigue avec un système immunitaire affaibli, les orgelets ont une tendance chronique. C'est pour cela qu'un dépistage du diabète est souvent recommandé en cas d'infection fréquente. La présence d'une blépharite (inflammation du revêtement cutané des paupières), un manque d'hygiène, la climatisation, le vent, le port de lentilles de contact et le maquillage représentent des facteurs de risques.

Quand consulter ?

La plupart du temps, les orgelets sont sans gravité ni conséquence. Toutefois, il peut arriver qu'ils s'aggravent ou se compliquent. Si la situation ne s'est pas améliorée après 48h ou qu'elle s'est aggravée, une consultation auprès du médecin traitant ou d'un ophtalmologue s'impose. En cas de récidive d'un orgelet, il est important de rechercher des causes plus indirectes, comme le diabète. En effet, la survenue d'orgelets à répétition peut être liée à une affection sous-jacente plus grave, responsable de l'affaiblissement du système immunitaire.

Traitement

Le traitement d'un orgelet nécessite un collyre ou une pommade associant antibiotique et corticoïde et l'application d'une compresse humide (d'eau chaude) 3 à 4 fois par jour, pour accélérer l'écoulement de pus. En cas de résistance au traitement de première intention, il peut être envisagé une incision au niveau du bord libre pour évacuer le pus. Elle est pratiquée sous anesthésie locale par un ophtalmologue.

Percer ou pas ?

"Dans tous les cas il est recommandé de ne pas toucher l'orgelet, ni de le percer ou de se frotter les paupières avec les doigts, ce qui pourrait favoriser la diffusion de l'infection. Si vous ressentez des douleurs, prenez des antalgiques (paracétamol ou anti-inflammatoires non stéroïdiens), évitez de vous maquiller, le temps que l'orgelet guérisse et ne portez pas de lentilles de contact tant que le problème n'est pas résolu" recommande le Dr Claire Lewandowski, médecin spécialisé en médecine générale, addictologie et psychiatrie.

Orgelet : comment le soigner, faut-il le percer ?
Orgelet : comment le soigner, faut-il le percer ?

Sommaire Définition, durée, contagion Orgelet ou chalazion ? Causes Quand consulter ? Traitements Faut-il percer ? Définition, durée et contagion L'orgelet est une sorte de furoncle du cil provoquant une petite...