Scotome (œil) : scintillant, central, c'est quoi ?

"Scotome (œil) : scintillant, central, c'est quoi ?"

Un scotome est un trouble visuel qui se définit par la présence d'une ou plusieurs taches dans le champ de vision. Il existe différents types de scotome. Quelles sont ils ? Comment survient cette atteinte ? Et comment en guérir ? Les explications du Dr. Christophe Orssaud.

Quelle est la définition d'un scotome ?

Le scotome est un terme qui désigne un déficit d'une partie du champ visuel. Il peut se manifester par une tache blanche, lumineuse dans le champ visuel. Il est alors et appelé "scotome positif", tandis que s'il s'agit d'une lacune dans le champ visuel, zone où le patient ne voit rien, on parle de " scotome négatif ". "Ce scotome négatif peut être plus ou moins profond, précise le Dr. Christophe Orssaud, ophtalmologue.  Il est dit " absolu " lorsque le patient ne voit plus rien et il est dit " relatif " lorsqu'il persiste un certain degré de vision. L'acuité visuelle est alors réduite et ce d'autant plus que ce scotome relatif est étendu et proche du centre du champ visuel, zone la plus sensible ayant la meilleure acuité. Enfin, selon la cause, le scotome peut être temporaire (migraine ophtalmique par exemple ou accident ischémique transitoire) ou permanent (glaucome, DMLA, névrite optique, ….) ". Le scotome peut révéler une atteinte ophtalmologique, au niveau de la rétine comme cela peut être le cas dans le décollement de la rétine, ou neurologique par atteinte au niveau du nerf optique ou des zones cérébrales traitant le message visuel, comme cela peut se voir dans des accidents vasculaires cérébraux. Quand le patient se plaint de scotomes, un examen ophtalmologique complété par un examen du champ visuel réalisé par un orthoptiste permet de les localiser et d'en suspecter la cause.

Qu'est ce qu'un scotome scintillant ?

Cette atteinte se caractérise par l'apparition de taches brillantes et scintillantes dans le champ de vision qui persistent plusieurs minutes et empêchent de voir. Les personnes qui en sont victimes les décrivent comme des flashs de lumière. "Ce type de scotome est très fréquent en cas de migraine ophtalmologique", précise le Dr. Orssaud.

Qu'est ce qu'un scotome central ?

Il se traduit par l'apparition d'une tache noire au centre du champ visuel. "Comme cette zone permet d'avoir la meilleure acuité visuelle, ce scotome est très gênant dans la vie quotidienne", déplore notre expert.

Qu'est ce qu'un scotome arciforme ?

"Il se caractérise par sa forme d'arc, entourant la zone centrale, (il est généralement située à 15 / 20° du point central lorsqu'il est lié à la présence d'un  glaucome", décrit l'ophtalmologiste.

Quelles sont les causes d'un scotome de l'œil ?

Il peut avoir différentes origines : 
► Une dégénérescence de la macula, une zone spécifique de la rétine. Celle-ci survient le plus souvent avec l'âge.
► Une atteinte du nerf optique, due à une infection virale, une maladie inflammatoire, une sclérose en plaque ou une affection héréditaire.
► Une compression au niveau du chiasma optique (le point de croisement des nerfs optiques), un phénomène qui peut survenir lors d'un AVC ou d'une tumeur au cerveau.
► Un décollement du vitré en raison de l'âge ou d'un traumatisme
► Une migraine ophtalmique avec aura visuelle
► Un accident ischémique ou une hémorragie cérébrale (AVC)

Le scotome est il un signe d'AVC ?

Le scotome peut être le signe d'un Accident Vasculaire Cérébral. La diminution du champ de vision, voire sa perte, fait en effet partie des signes cliniques de l'attaque cérébral. Mais comment faire la différence avec un scotome, dû par exemple, à une simple migraine ? "Dans l'AVC ou l'accident ischémique transitoire, le scotome est négatif, précise le Dr. Orssaud. Il y a une perte de la vision d'une partie du champ visuel qui apparait gris ou noir. Alors que dans la migraine, le scotome est souvent positif, scintillant. Néanmoins, devant tout scotome, il faut consulter".

Quand s'inquiéter ?

"En cas d'apparition rapide d'un scotome, il est impératif de consulter en urgence soit son médecin traitant soit un ophtalmologiste soit un service d'Urgence hospitalier, recommande notre expert. Si cette atteinte s'accompagne d'autres signes, comme une paralysie d'un membre, une difficulté à parler ou à marcher, contacter sans tarder le 15. Il s'agit peut-être d'un AVC". Le médecin pratiquera un bilan général notamment cardiovasculaire et demandera des examens complémentaires selon les cas, parfois en urgence, tel qu'une IRM cérébrale et un examen ophtalmologique avec un relevé du champ visuel. 

Quels sont les traitements du scotome ?

Le traitement du scotome est avant tout celui de sa cause, cette atteinte n'étant qu'un symptôme et non une maladie. "Quand il est nécessaire, il reposera, au cas par cas, sur la prise d'un traitement antiplaquettaire, d'un traitement hypotonisant oculaire (glaucome) ou corticoïdes (névrite optique), précise le Dr. Orssaud. Si le scotome est dû à une DMLA, l'ophtalmologue peut éventuellement proposer un traitement par injections intra-vitréennes de substances anti angiogéniques".

Merci au Dr. Christophe Orssaud, Responsable de l'unité fonctionnelle d'Ophtalmologie à l'Hôpital Européen Georges Pompidou, à Paris.

Ophtalmologie