Produit chimique dans les yeux : que faire et quel danger ?

Les projections accidentelles de substances chimiques dans les yeux sont rares, mais souvent redoutables. Chaque seconde compte afin d'éviter une cécité. Le point avec le Dr Thibaud Mathis, ophtalmologiste à l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon.

Produit chimique dans les yeux : que faire et quel danger ?
© milkos-123RF

Produit chimique dans les yeux : quel danger ?

La gravité d'une projection chimique sur un œil dépend bien entendu de la nature du produit, de sa concentration et de sa température. Mais elle dépend aussi du temps de contact entre l'œil et la substance chimique. Schématiquement, plus le temps de contact est long, plus le produit risque de pénétrer profondément dans l'œil.

Substances basiques ou substance acides ?

Généralement, on sépare les lésions liées aux produits acides de celles dues aux substances basiques (alcalines). Ainsi, les acides vont dégrader les protéines constitutives de la cornée, en les coagulant pour former un complexe qui va s'opposer à la pénétration du reste du produit dans l'œil. Tout dépend bien entendu de sa concentration. "Dilués, les acides sont donc moins dangereux mais provoquent tout de même des altérations superficielles de la cornée", commente le Dr Mathis. Plus préoccupantes, les substances basiques (soude, ammoniaque, plâtre, produits à dégager les siphons, eau de Javel…), vont réagir avec les acides gras contenus dans l'œil (on parle de "saponification"), dégradant alors les membranes des cellules oculaires et favorisant une plus grande entrée de produit dans l'œil. "Les lésions sont donc plus profondes et peuvent continuer à évoluer si la substance n'est pas évacuée immédiatement", prévient l'ophtalmologiste.

Symptômes ?

"Les symptômes oculaires liés à une brûlure chimique peuvent aller du simple larmoiement à une baisse profonde de la vision. Généralement, elle associe un larmoiement intense à un blépharospasme (difficulté à ouvrir les paupières). Les patients peuvent aussi ressentir une impression de corps étranger sur la surface oculaire. La baisse de vision peut être due au larmoiement intense mais aussi à une ulcération cornéenne, liée à la toxicité de la substance chimique", indique le spécialiste.

Que faire ?

  • Avant toute chose, vous devez rincer votre œil à grande eau (ou au sérum physiologique) si possible à température ambiante, pendant au moins 15 minutes. Au besoin, n'hésitez pas à mettre la tête sous le robinet ou sous une pomme de douche. Dans les deux cas, veillez à bien écarter les paupières. Restez à jeun, dans l'hypothèse d'une intervention chirurgicale en urgence.
  • Ne touchez pas votre œil après le rinçage et lavez-vous les mains, conseille le Dr Mathis.
  • Si la douleur est intense, prenez du paracétamol.
  • Téléphonez au 15 ou au 112 voire aux urgences ophtalmologiques les plus proches si vous avez le numéro de téléphone afin de connaître la conduite à tenir.

Prévention

  • Portez des lunettes de protection si vous devez manipuler des substances dangereuses.
  • Prenez garde aux enfants. Leur petite taille les expose naturellement aux projections.
  • Ne mettez jamais une pommade ou un collyre quelconque sur un œil blessé sans l'avis préalable du médecin.

Merci au Dr Thibaud Mathis, ophtalmologiste à l'hôpital de la Croix-Rousse (Lyon).

Ophtalmologie