Comment blanchir sa peau ? Quels produits éviter ?

Interdit en France, le blanchiment de la peau est encore répandu grâce à des crèmes et des "produits miracles" vendus sous le manteau. Une pratique dangereuse et "utopique" qui n'est pas sans conséquences, alerte la dermatologue Marie Jourdan.

Comment blanchir sa peau ? Quels produits éviter ?
© danihoz-123RF

Comment se faire blanchir la peau ? 

Il n'est pas possible de se faire blanchir la peau. En revanche, il est possible d'atténuer des tâches de soleil grâce à des produits contenant des acides de fruits que l'on peut trouver en parapharmacie ou sur prescription de préparation contenant de l'hydroquinone. En médecine, grâce au laser "on peut dépigmenter certaines zones précises pour des corrections esthétiques, comme atténuer une tache de naissance ou des cicatrices hyperpigmentées" précise Marie Jourdan, dermatologue. Pour elle, le blanchiment de la peau est "un effet de mode utopique et un réel problème de santé publique". 

Blanchiment de la peau au laser

"Ce n'est absolument pas possible", répond fermement notre interlocutrice. "Le laser pigmentaire peut éliminer des tâches de soleil et améliorer le teint mais en aucun cas ces lasers ne peuvent être utilisés pour blanchir la peau." Dans de rares cas, le laser pigmentaire peut être utilisé "pour détruire les dernières zones de peau saine d'un patient souffrant de vitiligo universel, rapporte Marie Jourdan, les taches blanches devenant si invasives que l'on décide de fragmenter le pigment naturel jusqu'à obtenir une blancheur proche du vitiligo". Le patient est alors averti du fait que des traces et cicatrices peuvent apparaître.

Quels produits pour un blanchiment de la peau ?

Afin de blanchir leur peau, certains patients détournent des crèmes et utilisent "des mélanges de corticoïdes, d'hydroquinone, et des dérivés mercuriales". Ces produits sont interdits à la vente libre et leur utilisation détournée représente un danger. "Cette pratique est un problème de santé publique au sein d'une population mal informée et influencée par des phénomènes de mode qui courent en Afrique subsaharienne ou en Asie du sud-est", alerte la dermatologue. 

Peut-on prendre de la cortisone pour blanchir sa peau ?

"Non, explique la docteure Marie Jourdan, la cortisone est utilisée en dermatologie pour calmer les maladies inflammatoires telles que l'eczéma ou le psoriasis. Il s'agit d'un immunomodulateur. Se l'appliquer sur une grande surface pendant longtemps induit des effets indésirables." Les personnes qui détournent l'usage de la cortisone peuvent voir apparaître "des poussées d'acné, de la fragilité cutanée car la peau va s'affiner et rougir, la survenue de poils disgracieux, une rupture du derme avec de grandes vergetures définitives".

Quels sont les dangers d'un blanchiment de la peau ? 

Les peaux abîmées ne peuvent pas être réparées. "L'hydroquinone appliquée pendant longtemps va provoquer des taches marrons granuleuses au niveau des pommettes appelées ochronose exogène, explique la dermatologue. Des cas rares de cancers de la peau à type de carcinomes ont aussi été rapportés au Sénégal". Les patients peuvent aussi rencontrer des problèmes hormonaux, "il est aussi arrivé de récupérer des patientes souffrant d'hypertension, de diabète ou de grande insuffisance surrénalienne suite à l'application continue de cortisone sur une grande surface".

Quelle est la réglementation en France concernant le blanchiment de la peau ? 

"Les produits dépigmentants à base de corticoïde, hydroquinone ou dérivés mercuriels sont tout à fait interdits mais les contrôles ne sont pas suffisants", déplore la dermatologue. Il est possible de trouver en parapharmacie des produits à base d'acide de fruits, "qui peuvent diminuer les taches de soleil ou atténuer un melasma mais pas éclaircir tout le corps. La concentration et le format seraient de toute façon insuffisants".

Merci au Dr Marie Jourdan, dermatologue spécialisée en intervention laser à Paris. 

Autres problèmes de peau