Les taches suspectes d'un cancer de la peau en photos

"Les taches suspectes d'un cancer de la peau en photos"

L'autosurveillance de la peau favorise la détection précoce de lésions provoquées par un cancer de la peau. Connaissez-vous la règle ABCDE ? Zoom sur les taches suspectes en photos qui doivent vous pousser à consulter un dermatologue.

100 000 nouveaux cas de cancer de la peau sont diagnostiqués en France chaque année. Contrairement à d'autres cancers, celui de la peau peut se repérer à l’œil nu, simplement en se regardant. Le Syndicat National des Dermatologues et Vénéréologues (SNDV) recommande un auto-examen au moins trois fois par an. Pour cet auto-examen, c'est facile, une seule règle à connaître : l'ABCDE. Cette règle qui repose sur l'observance des grains de beauté et taches cutanées permet de diagnostiquer en amont le mélanome, le plus grave des cancers de la peau. "Toute modification de forme, de couleur ou de taille d'un grain de beauté doit constituer un signe d'alerte" explique le SNDV. Il faut observer attentivement sa peau nue de la tête aux pieds, de face et de dos, sans oublier les zones peu visibles où peut se cacher un mélanome (oreilles, ongles, plante des pieds, espaces entre les doigts, organes génitaux…).

cancer de la peau taches grain de beauté ABCDE
© Ligue contre le cancer

A comme Asymétrie : Grain de beauté de forme ni ronde ni ovale, dont les couleurs et les reliefs ne sont pas régulièrement répartis autour du centre.

B comme Bordure : les bords du grain de beauté deviennent irréguliers, mal délimités, la pigmentation pouvant même parfois envahir la peau.

C comme Coloration : la couleur du grain de beauté perd son homogénéité, des zones dépigmentées apparaissent, voire des taches grises, rouges ou bleues.

D comme Diamètre : la taille du grain de beauté augmente (le mélanome a généralement une taille supérieure à 6 mm).

E comme Evolution (épaississement, extension) : la lésion présente une certaine épaisseur au-dessus de la peau qu'elle n'avait pas avant. On observe un changement rapide de taille, de forme, de couleur ou d'épaisseur.

La manifestation d'un ou de plusieurs de ces signes ne signifie pas forcément la présence d'un mélanome, mais justifie de demander un avis médical sans attendre. La Semaine de prévention et de sensibilisation au dépistage ciblé des cancers de la peau, qui a lieu cette semaine du 12 au 17 juin 2022, le SNDV revient sur le fait que nous ne sommes pas tous égaux face au soleil et rappelle les gestes qui peuvent sauver votre peau.

A RETENIR

  • Le nombre de cancers de la peau a triplé entre 1980 et 2012.
  • Les carcinomes sont les plus fréquents, surtout après 50 ans, et sont facilement guérissables généralement.
  • Le mélanome est plus rare mais le plus grave des cancers de la peau du fait de son haut potentiel métastatique.
  • 15 404 personnes ont eu un mélanome en 2017, 1783 en sont mortes.
  • 80 % des mélanomes se développent sur une peau saine sous la forme d'une tache qui ressemble à un grain de beauté.