Décollement de la rétine : causes, que faire ?

Le décollement de la rétine peut causer des troubles de la vision et nécessite une consultation en urgence en ophtalmologie afin d'éviter des complications sérieuses comme la cécité ou la perte de l'œil. Qu'est-ce qui le provoque ? Quels sont les signes ? Laser, chirurgie... Que faire ? Et si ça touche les deux yeux ?

Décollement de la rétine : causes, que faire ?
© Goffkein - Adobe Stock

Définition : qu'est-ce que le décollement de la rétine ?

Le décollement de la rétine est une maladie de l'œil et plus particulièrement de la membrane située sur la face interne du globe oculaire, la rétine. "C'est une membrane sensorielle qui tapisse l'intérieur de l'œil, derrière l'iris et le cristallin. La rétine est faite de fibres nerveuses et elle est riche en photorécepteurs notamment dans sa région centrale, la macula, qui permet la vision des détails. La cavité oculaire est remplie par un gel appelé corps vitré, tapissant la rétine" expose le Dr. Keilani, ophtalmologiste. Le rôle de la rétine est de capter la lumière pour transmettre au cerveau les informations visuelles qu'elle reçoit. Le décollement de la rétine correspond à une poche de liquide sous la rétine qui provoque la séparation de ces feuillets et une baisse de vision.

L'incidence du décollement de la rétine est de 1 pour 10 000 personnes, ce qui représente, en France, environ 6000 nouveaux cas par an.

Causes

Dans l'immense majorité des cas, la cause est due à une ou plusieurs déchirures rétiniennes et le décollement est appelé "rhegmatogène". Certaines conditions prédisposant au décollement de la rétine :

  • La myopie,
  • La chirurgie de la cataracte,
  • Un traumatisme de l'œil,
  • Des antécédents de décollement de la rétine à l'autre œil, des antécédents familiaux de décollement de la rétine.
  • Dans de plus rares cas, le décollement peut être soit lié à une traction du vitré sur la rétine (décollement de rétine tractionnel) comme dans le diabète par exemple, soit lié à une anomalie lors de pathologies vasculaires ou tumorales de la rétine.

"Les patients présentant ces facteurs de risque nécessitent une surveillance du fond d'œil par leur ophtalmologiste traitant" prévient le Dr Keilani.

La mise en évidence d'une déchirure rétinienne sans décollement ainsi que des lésions prédisposantes nécessitent un traitement préventif par du laser. Lorsque survient une déchirure de la rétine, sous l'effet d'une traction du vitré, une poche de liquide se développe entre les deux feuillets qui compose la rétine et la soulève. Ce décollement progresse plus ou moins rapidement en fonction de sa localisation, et vient soulever la macula entraînant la perte de la vision centrale. En l'absence de traitement, le décollement de la rétine conduit à la cécité.

Diagnostic

La survenue d'un décollement de la rétine ou de signes oculaires suspects nécessite une consultation en urgence auprès d'un ophtalmologiste. Cette consultation conduit à la réalisation d'un examen du fond d'œil. L'examen peut être complété d'une échographie oculaire lorsque le fond d'œil est caché par une hémorragie vitréenne empêchant la visualisation de la rétine.

Symptômes : des douleurs ?

Le décollement de la rétine est indolore. En outre, l'aspect externe de l'œil est inchangé. Les symptômes du décollement de la rétine correspondent à une amputation plus ou moins rapide du champ visuel, sous l'aspect d'un voile noir débutant en périphérie et progressant vers le centre.

Par ailleurs, il peut exister une perte de la vision centrale lorsque le soulèvement progresse à la macula. Dans les jours précédents le décollement de la rétine, il peut y avoir une perception de mouches volantes (myodesopies), d'éclairs lumineux intenses (phosphènes), ou l'impression d'une pluie de suie (hémorragie vitréenne).

"Ces symptômes peuvent être le signe d'une déchirure rétinienne qui sera traitée par du laser pour prévenir le décollement de la rétine. Ils nécessitent en urgence un examen du fond d'œil par un ophtalmologiste." insiste le Dr. Keilani.

Traitement

Le traitement du décollement de la rétine est uniquement chirurgical. À ce stade, le traitement par laser seul n'est plus possible. Il s'agit d'une urgence chirurgicale qui doit intervenir précocement.  L'opération consiste à créer des cicatrices adhérentes entre rétine et choroïde (tunique sous la rétine) au moyen de photocoagulation ou cryothérapie.

Il existe 2 techniques opératoires :

  • La vitrectomie où la chirurgie est réalisée à l'intérieur de l'œil
  • La cryoindentation où la chirurgie est réalisée à l'extérieur autour de l'œil.

Le choix de la technique est fonction d'un ensemble d'éléments cliniques préopératoire

Dans le cas du décollement de la rétine, une chirurgie est nécessaire

Laser

Les patients présentant une déchirure rétinienne sans décollement de la rétine nécessitent un traitement par du laser. "Dans ce cas, le laser peut être réalisé en consultation, explique le Dr. Keilani. Une lentille équipée de miroir est apposée sur l'œil après avoir dilaté la pupille et insensibilisé la cornée au moyen de collyres. Puis le laser est appliqué autour de la déchirure. Cependant, le délai nécessaire à l'efficacité du laser nécessite une surveillance rapprochée car dans l'intervalle le patient n'est pas totalement protégé du décollement de la rétine". Dans le cas du décollement de la rétine, une chirurgie est nécessaire. Le laser peut être utilisé au cours d'une vitrectomie lors de la photocoagulation.

Chirurgie

L'opération est réalisée au bloc opératoire par anesthésie loco-régionale au moyen d'injection de voisinage (dans 90 % des cas) ou par anesthésie générale.

• Lorsqu'une vitrectomie est réalisée, le corps vitré est retiré au moyen d'instruments de microchirurgie pour accéder à la rétine. Ensuite, des cicatrices adhérentes entre rétine et choroïde (tunique sous la rétine) au moyen de photocoagulation laser ou cryothérapie sont réalisées à l'endroit de la déchirure. Enfin, le corps vitré retiré est remplacé par un agent de tamponnement pour réappliquer la rétine.

• Lorsqu'une cryoindentation est réalisée, la fermeture des déchirures est faite en suturant un matériel synthétique sur la paroi externe de l'œil par action localisée (indentation).

Après la chirurgie, une immobilisation minimale de quelques heures est nécessaire. Le mode d'hospitalisation adapté est décidé par l'ophtalmologiste et l'anesthésiste. Le plus souvent la sortie se fait le jour l'intervention ou le lendemain.  

Convalescence

Après la chirurgie, l'ophtalmologiste demande au patient de garder un positionnement spécifique de la tête pour maintenir la rétine "recollée". La durée du positionnement est spécifiée par l'ophtalmologiste. Actuellement, la chirurgie permet de réappliquer la rétine dans 80% après une seule chirurgie. Cependant le résultat fonctionnel est dépendant de plusieurs facteurs dont l'atteinte de la macula et l'ancienneté du décollement de la rétine. "Des récidives peuvent survenir, prévient le Dr Keilani. En général, après la chirurgie, l'ophtalmologiste prescrit un mois d'arrêt de travail".

Après une intervention pour décollement de la rétine, des mesures spécifiques sont à adopter par le patient en fonction de la technique chirurgicale. Si un agent de tamponnement tel que du gaz est utilisé pendant la chirurgie, l'avion ou le séjour en altitude sont interdits pendant environ 1 mois. Il faut également éviter la pratique d'activités sportives dans le mois suivant l'intervention. Enfin, s'il y a des modification de la vue après l'intervention, il est nécessaire de contacter le chirurgien pour surveillance.

Complications

Des récidives peuvent survenir dans 20% des cas

L'absence de prise en charge chirurgicale du décollement de la rétine conduit à la cécité, voire dans quelques cas, à la perte anatomique du globe oculaire. En cas de chirurgie des complications peuvent survenir. Elles sont rares et imprévisibles. Elles incluent :

  • Des augmentations importantes de pression intraoculaire,
  • Une hémorragie intraoculaire, la cataracte,
  • L'arrêt circulatoire au niveau du nerf optique.

Des récidives de décollement de la rétine peuvent survenir dans 20 % des cas après une première chirurgie. Dans la majorité des cas, la réapplication rétinienne est obtenue. La récupération de la vision dépend de l'état de la rétine avant l'intervention, et ne peut être jugée avant plusieurs mois. La présence d'autres lésions de l'œil peut la limiter.

Merci aux Docteurs Dr Chafik KEILANI et Dr Mathieu ROBIN, Chirurgiens ophtalmologistes au CHNO des Quinze-Vingts.

Ophtalmologie