Apnée : précautions, danger, bon pour la santé ?

La plongée en apnée apporte de nombreux bienfaits pour le corps et l'esprit. Le point sur cette discipline, ses avantages et la prévention des risques avec Olivia Fricker, monitrice d'apnée, Ancienne capitaine de l'équipe de France d'apnée et Vice-Présidente de la Commission Nationale Apnée - FFESSM.

Apnée : précautions, danger, bon pour la santé ?
© f8studio-123RF

C'est quoi l'apnée ?

En pratique sportive, l'apnée est un mode de plongée sous-marine qui se caractérise par un arrêt volontaire de la ventilation. Elle est également appelée plongée libre. Il existe différentes disciplines, qui se pratiquent en milieu naturel ou en piscine. En piscine, l'apnée statique pratiquée en surface consiste à retenir le plus longtemps possible sa ventilation. L'apnée dynamique se réalise avec des déplacements horizontaux en palmes, monopalme ou sans palmes (brasse). "En milieu naturel, les disciplines consistent à atteindre la plus grande profondeur en poids constant, (avec sa seule force musculaire sans modification de poids), en bi-palmes, monopalme ou sans palmes, explique Olivia Fricker. La descente et la remontée se font en nageant le long d'un câble de sécurité sur lequel le sportif est longé. La profondeur annoncée est une profondeur maximale à laquelle le sportif sera stoppé par un "arrêtoir". Il existe aussi la discipline de l'immersion libre qui, à la différence du poids constant, permet de se tracter sur le câble de sécurité à la descente comme à la remontée. Elle s'effectue exclusivement sans palme".

Qui peut pratiquer l'apnée ?

Tout le monde, dès l'âge de 8 ans, et à la condition de ne pas présenter de contre-indications. Il n'est pas nécessaire d'avoir une condition physique particulière.

Faut-il un certificat médical pour pratiquer l'apnée ?

Un certificat médical est demandé lors d'une inscription en club. Il peut également être utile de consulter un ORL.

Comment se préparer à une séance d'apnée ?

Pour une bonne séance d'apnée, il faut être un peu préparé. Voici quelques règles :
Etre détendu : si l'apnée est un bon moyen d'évacuer le stress, plus vous serez calme en arrivant, meilleure sera votre séance. D'autant que vous régulerez également mieux votre respiration et éviterez le risque d'hyperventilation.
Loin des repas : s'il n'est pas conseillé d'être à jeun pour éviter une hypoglycémie, mieux vaut tout de même ne pas avoir mangé depuis au moins 3 à 4 heures avant votre séance.
Vérifier votre matériel : avant de partir, vérifiez que tout le matériel (lestage, masque, pince-nez, palmes, combinaison..) est opérationnel.

Comment se passe une séance d'apnée ?

Une séance d'apnée se déroule en général en groupe mais peut aussi se pratiquer individuellement. Elle dure environ 1h30. Il n'y a pas vraiment de séance type, car cela dépend de la discipline pratiquée, que cela soit de l'apnée statique ou dynamique pour les disciplines de piscine, ou pour des disciplines de profondeur en milieu naturel. "Avant la séance, il est nécessaire de pratiquer des échauffements musculaires et respiratoires : les premiers permettent de gagner en amplitude en étirant les muscles en douceur, tandis que les deuxièmes améliorent la flexibilité de la cage thoracique. Pour ces derniers, on réalise une respiration sur " 3 étages " : il s'agit de faire des ventilations complètes en remplissant d'abord le bas des poumons (en gonflant le ventre), puis le volume central puis le haut des poumons. Le tout sans forcer ni créer de tension, précise Olivia Fricker. Puis, la séance continue avec différents exercices de renforcement, techniques..., pour travailler par exemple la position des bras et de la tête afin de garantir l'hydrodynamicité en apnée dynamique, organiser ses mouvements et fonctionner dans la décontraction musculaire, apprendre le travail de la position du corps, le lestage, les appuis, la compensation. En apnée statique, on va se concentrer sur le relâchement et travailler des séries d'apnée plus ou moins importantes, poumons pleins, mi-pleins, vide.... Enfin, la séance se termine par un debriefing avec le groupe, pour échanger sur ce moment, répondre aux questions et attentes".

Quels sont les bienfaits de l'apnée pour la santé ?

Ils sont nombreux. L'apnée favorise :
La détente. C'est une discipline particulièrement propice au bien-être. Elle oblige et/ou aide à lâcher-prise. Le fait d'être sous l'eau, l'adaptation du corps et la baisse du rythme cardiaque liées à l'arrêt de la ventilation favorisent le calme et l'apaisement. La pratique de l'apnée aide ainsi à réduire la fatigue et le stress. Sous certains aspects, elle se rapproche de la méditation.
Le renforcement musculaire. "Sa pratique fait travailler les muscles du haut du corps (triceps, dorsaux, abdos…) mais surtout de la ventilation (ouverture de la cage thoracique, meilleure ventilation …) et du bas du corps (cuisse, fessiers…)", précise notre experte. C'est aussi une pratique qui fait travailler le système cardiovasculaire.

On ne pratique jamais l'apnée seul

Quels sont les dangers de l'apnée ?

Il existe un risque principal qui est la syncope hypoxique. "C'est la conséquence directe de l'arrête de la ventilation, précise Olivia Fricker. Il s'agit d'une perte de connaissance liée à la baisse des apports en oxygène. La personne fait un malaise avec perte de connaissance, consécutif à l'hypoxie". Habituellement sans gravité, la syncope se révèle dangereuse lors d'une plongée sans binôme, c'est pourquoi on ne pratique jamais l'apnée seul, en raison du risque de noyade, consécutif à la syncope. Les traumatismes de l'oreille sont les autres complications possibles liées à l'apnée. "Les surpressions sont extrêmement rares et liées à la pratique en profondeur", précise la monitrice.

Quelles sont les contre-indications à l'apnée ?

La pratique de l'apnée est contre-indiquée aux personnes souffrant de pathologies cardiaques (cardiopathie congénitale, insuffisance cardiaque) ou des affections ORL. Elle est également à proscrire en cas de thrombopénie et d'épilepsie. Chez les asthmatiques, l'apnée est à éviter en cas d'asthme sévère.

Quelles précautions prendre avant de faire de l'apnée ?

La plongée en apnée ne doit jamais être pratiquée seul : il est impératif de constituer au minimum un binôme et de mettre en place une surveillance alternée.

Merci à Olivia Fricker, monitrice d'apnée, Ancienne capitaine de l'équipe de France d'apnée et Vice-Présidente de la Commission Nationale Apnée - FFESSM.

Forme