Quels sont les bienfaits santé de la danse ?

Danse orientale, classique, moderne, jazzy, africaine, rock… Quelle que soit la danse pratiquée, bouger sur la musique fait un bien fou, aussi bien sur le corps que sur l'esprit. Focus sur ces bienfaits et les précautions à prendre avec le Dr. Sarah Pawlowski, médecin Fédéral National auprès de la Fédération Française de Danse.

Quels sont les bienfaits santé de la danse ?
© langstrup

Quels sont les bienfaits santé de la danse ?

  • Elle muscle. Pas cadencés, rythme endiablé et mouvements répétitifs permettent de faire travailler tous les groupes musculaires. D'autant que la danse peut être associée à un sport combiné, les danseurs peuvent être amenés à courir, sauter, porter, être souple…. A chaque pas, les cuisses et les fesses se raffermissent, les abdos se tonifient, le dos se renforce et les bras se galbent. C'est toute la silhouette qui s'affine.
  • Elle fait maigrir. Une personne de 60kg faisant 50 minutes de danse d'intensité modérée dépense 210kcal. Associé à une alimentation équilibrée, cette activité permet donc de voir s'envoler quelques kilos en trop lorsqu'elle est pratiquée de façon régulière. 
  • Elle entretient la mémoire. Il n'y a pas que le corps qui travaille, le cerveau aussi : pour retenir l'enchainement des pas et la chorégraphie, reproduire les bons gestes et les restituer à bon escient, il faut faire preuve de concentration, de coordination et faire travailler sa mémorisation. "Des études ont prouvé que la pratique de la danse aurait des effets contre le développement de la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson), indique le Dr. Sarah Pawlowski. La danse est efficace pour contrer le déclin de la matière grise lié à l'âge, et il n'est jamais trop tard pour s'y mettre !"
  • Elle améliore la posture, l'équilibre, la souplesse articulaire. Grâce à la pratique des étirements, au gainage des abdominaux et parce qu'elle renforce les muscles de la chaine dorsale, la danse améliore notre posture et nous aide à nous tenir plus droite au quotidien. "C'est un atout pour prévenir le mal de dos, lutter contre les douleurs et raideurs articulaires ainsi que les troubles de l'équilibre. Par exemple elle peut être utile dans la prévention des risques de chute chez la personne âgée", recommande notre expert.
  • Elle participe à la prévention des troubles cardiovasculaires. La danse mime un entrainement de type "fractionné de haute intensité" (High-Intensity Interval Training ou HIIT) : elle alterne de très courtes périodes d'effort intense entrecoupées de périodes d'effort plus léger ou de récupération. "Ce type d'entrainement a montré sa supériorité comparativement aux entrainements classiques d'endurance en terme de bénéfices sur de nombreux paramètres cardio-métaboliques tels que perte de poids, la distribution de la masse graisseuse, l'insulino-sensibilité et l'endurance cardio-respiratoire", précise le Dr. Pawlowski.
  • Elle est anti-stress. Pratiquer cette activité, ça défoule ! La danse est efficace contre le stress et la dépression, grâce à la libération d'endorphines qu'elle génère. On y retrouve également l'effet social de la pratique en groupe ainsi que l'effet apaisant et/ou défoulant de la musique. C'est donc une bonne solution pour retrouver le sourire et chasser la pression. 

Quelles danses choisir ?

Elles sont à choisir en fonction de vos goûts mais aussi du travail désiré. La danse classique par exemple permet d'assouplir le corps et d'acquérir une bonne posture. Envie de vous défouler ? Le zouk, la danse africaine, le modern jazz, le hip hop ou encore le break dance sont des danses sur lesquelles vous pourrez évacuer vos tensions. Si vous aimez les danses qui se pratiquent à deux, le tango, la salsa, la kizomba et le rock sont fait pour vous.

Quelles sont les contre-indications de la danse ?

Il y en a très peu. Mais si vous présentez des problèmes cardiovasculaires et respiratoires, ainsi que des troubles articulaires, demandez conseils à votre médecin traitant avant de vous lancer.

Combien de séances par semaine ?

Une à deux séances hebdomadaire d'une heure environ.

Quelles précautions prendre avant de commencer ?

  • Consulter votre médecin avant de vous assurer que vous n'avez pas de contre-indications à sa pratique.
  • Vous échauffer. Avant la séance, pratiquez quelques mouvements permet de préparer vos muscles à l'effort.
  • S'assurer que la structure dans laquelle vous souhaitez débuter la danse soit sérieuse avec un encadrement formé à l'enseignement de la danse. (Par exemple affiliation à la Fédération Française de Danse). 

Merci au Dr. Sarah Pawlowski, médecin Fédéral National auprès de la Fédération Française de Danse (https://ffdanse.fr/)