Varicelle : durée de la contagion, symptômes et traitement

Chargement de votre vidéo
"Varicelle : durée de la contagion, symptômes et traitement"

Près de 700 000 cas de varicelle surviennent chaque année en France, dont 90% chez des enfants de moins de 10 ans. C'est la maladie infantile la plus connue, bénigne dans la majorité des cas. Elle est plus grave chez l'adulte. Symptômes, contagion, durée, traitement, incubation, bouton, vaccin : conseils.

Chaque année, on compte en France près de 700 000 cas de varicelle dont 90% chez des enfants de moins de 10 ans. La varicelle est une maladie infantile fréquente due au virus varicelle-zona et bénigne dans l'immense majorité des cas. Elle est plus rare chez l'adulte mais plus grave. La varicelle occasionne plus de 3 000 hospitalisations par an en France et une vingtaine de décès (70% des victimes ont plus de 10 ans). Symptômes, contagion, durée, traitement, incubation, bouton, vaccin : conseils.

Epidémie de varicelle : activité faible sauf dans 3 régions

Selon le bulletin hebdomadaire du réseau Sentinelles, l'activité de l'épidémie de varicelle est faible en France sur le début du mois de décembre. Sur la semaine du 30 novembre au 6 décembre, le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a été estimé à 8 cas pour 100 000 habitants
Au niveau régional, les taux d'incidence les plus élevés ont été observés en Corse, dans les Hauts-de-France et en Nouvelle-Aquitaine.

carte france varicelle épidemie
Carte de France de l'épidémie de varicelle - semaine 49 (30 novembre-6 décembre 2020) © Réseau Sentinelles - Santé publique France

C'est quoi la varicelle ?

La varicelle est une maladie virale très contagieuse causée par un virus varicelle-zona (VZV), de la famille des Herpès virus. Elle survient habituellement dans la petite enfance et le virus reste latent pouvant se manifester à nouveau sous la forme d'un zona. Généralement bénigne, la varicelle peut être cependant grave chez les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire dont les défenses sont diminuées, mais aussi chez la femme enceinte.

Durée et période de contagion de la varicelle

La période contagieuse de la varicelle commence de 24 à 48 heures avant l'apparition des boutons et dure environ une semaine, parfois deux semaines selon les boutons (il faut que les boutons soient totalement secs pour que l'enfant ne soit plus contagieux). L'enfant doit éviter d'être en collectivité au cours de la période de contagion. Etant donné que la transmission du virus commence avant l'apparition des premiers symptômes, cela rend la maladie particulièrement contagieuse.

Comment se transmet la varicelle ?

Le virus se transmet par voie respiratoire (toux, éternuement ou inhalation de gouttelettes de salive) ainsi que par contact direct avec les lésions cutanées. Aussi, il suffit que l'enfant soit en contact avec un camarade ayant la varicelle pour qu'il l'ait à son tour. Il n'y a pas de raison de paniquer pour autant, cette maladie infantile est plutôt bénigne, mais les démangeaisons sont parfois insupportables pour les tout-petits. Et elles peuvent entraîner des cicatrices, voire des infections s'il se gratte trop. Il est donc indispensable de prévenir les complications, et cela passe notamment par une bonne hygiène ou des traitements qui pourront l'apaiser, et donc éviter qu'il se démange. 

Les boutons ressemblent à des vésicules avec du liquide transparent.

Quel est le temps d'incubation du virus ?

L'incubation du virus de la varicelle est de 14 jours environ : l'enfant reste contagieux jusqu'à ce que l'éruption se transforme en croûte.

Symptômes : à quoi ressemblent les boutons ?

La varicelle se manifeste dans un premier temps par une fièvre modérée, voire des douleurs abdominales et des maux de tête, puis par une éruption cutanée qui survient un ou deux jours plus tard. L'apparition des boutons se fait par poussées successives pendant une semaine. Au début, ces boutons ressemblent à des taches rosées voire rouges qui évoluent vers la formation de vésicules remplies d'un liquide transparent, c'est là que l'enfant est le plus contagieux. Ensuite, ces vésicules sèchent et forment une croûte qui tombera ensuite. Les lésions peuvent s'observer dans la bouche, sur le cuir chevelu, le thorax, le dos. Les boutons sur le visage démangent tout particulièrement.

boutons de varicelle
Boutons de varicelle © 123RF-gasparij

Quels sont les signes de gravité ?

Une température élevée, des douleurs abdominales, des vomissements, et une surinfection des lésions peuvent compliquer une varicelle. Une pneumonie, encéphalite peuvent apparaître dans de rares cas. Les risques sont plus importants pour un nouveau-né, une femme enceinte ou une personne immunodéprimée. 

Quels traitements ?

Le traitement de l'infection passe par la prise en charge des symptômes puisque l'origine virale de la varicelle ne nécessite pas la prescription de médicaments antibiotiques. Rappelons que seuls les cas de surinfection bactérienne requièrent un traitement antibiotique. Des traitements existent pour apaiser les démangeaisons.

→ Faire baisser la température à l'aide de paracétamol prescrit par le médecin. Le maintien d'une température basse aux alentours de 20°c permet de limiter les sensations de démangeaisons. 

→ Le médecin préconise généralement l'application d'un produit antiseptique sur chaque bouton avec une compresse (comme la chlorhexidine. L'éosine ne semble pas avoir démontré son efficacité) sur les lésions cutanées). Il faut bien se laver les mains après avoir désinfecté les boutons pour éviter la contagion.

→ Il pourra prescrire un traitement antihistaminique (sous forme de sirop) adapté afin de diminuer les démangeaisons qui peuvent déclencher une surinfection et laisser des cicatrices

→ Il convient de couper les ongles le plus court possible (à ras) pour éviter les surinfections et les cicatrices si l'enfant se gratte beaucoup. L'utilisation de moufles peut être conseillée chez les bébés.

→ Privilégier les bains et douches à l'eau tiède qui ont un effet apaisant contre les démangeaisons.

→ Pour le séchage, il faut tamponner doucement les boutons pour ne pas arracher les croûtes ce qui augmenterait le risque de cicatrices. Il ne faut pas partager la serviette de l'enfant (ou de l'adulte) qui a la varicelle pour éviter la contamination aux autres membres de la famille. 

A éviter : les vêtements serrés qui collent à la peau et augmentent l'envie de se gratter. Il est préférable de porter des chemises et des pantalons larges en coton. 

• Ne pas donner d'aspirine qui peut compliquer la varicelle d'un syndrome de Reye.

• Ne pas donner d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (comme l'ibuprofène) car cela pourrait également favoriser les complications.

• Ne pas mettre de talc ni de crèmes ou de pommades car il y a a un risque de macération. 

Quelle est la durée de la varicelle ?

La varicelle guérit naturellement dans un délai de 10 à 12 jours. Mais en cas de fièvre ou de surinfection, il ne faut pas hésiter à (re)consulter le médecin. 

Quels sont les risques ?

Chaque année, on compte en France plus de 3 000 hospitalisations à cause de la varicelle (25% des malades ont plus de 10 ans) et une vingtaine de décès (70% des victimes ont plus de 10 ans). Chez l'enfant, la varicelle peut se surinfecter, les boutons étant le siège d'une infection bactérienne : des antibiotiques traiteront cette surinfection. Lorsqu'elle touche les adultes, la varicelle peut être responsable d'une pneumopathie grave dite "varicelleuse" avec toux, fièvre et difficultés respiratoires. Chez les adultes immunodéprimés, des encéphalites peuvent survenir et laisser des séquelles neurologiques. La varicelle est également préoccupante lorsqu'elle touche la femme en début de grossesse (risque de malformations fœtales) ou juste avant l'accouchement (risque de varicelle grave pour le nouveau-né). 

Varicelle et grossesse

Une varicelle pendant la grossesse peut avoir des risques pour le bébé, d'autant que le vaccin est contre-indiqué chez la femme enceinte. Les femmes enceintes qui ont déjà eu la varicelle avant la grossesse ou qui ont été vaccinées, sont normalement immunisées car elles présentent des anticorps spécifiques contre le virus qui sont transférés au bébé. Il n'existe dans ce cas a priori aucun risque pour la future maman et le bébé. Lorsqu'une femme enceinte est exposée à la varicelle et qu'elle ignore si elle est protégée, une sérologie de la varicelle doit être effectuée en pratiquant une prise de sang. Si le résultat montre qu'elle n'a pas d'anticorps contre le virus, cela signifie qu'elle n'est pas protégée et qu'il faut administrer de l'immunoglobuline varicelle-zona. De la même manière, si les résultats ne peuvent être obtenus dans les 4 jours suivant l'exposition, cette injection doit être pratiquée.

Varicelle survenant en début de grossesse

Si la varicelle survient au cours du premier trimestre de grossesse, entre les 8e à 12e notamment, survient alors un risque de 2,2% de voir apparaître un syndrome de varicelle congénitale dont la manifestation la plus fréquente est la présence de cicatrices importantes au niveau de la peau. Le développement du fœtus peut être impacté avec l'apparition d'un retard de croissance, de lésions cutanées et de troubles neurologiques sévères comme par exemple une microcéphalie ou une hydrocéphalie. Une varicelle néo natale peut s'observer chez le nourrisson entraînant une diminution d'anomalies du volume crânien, des anomalies oculaires, un faible poids à la naissance et des difficultés ultérieures d'apprentissage.

Varicelle survenant en fin de grossesse

Lorsqu'une femme enceinte présente une primo-infection à la varicelle dans les 5 jours précédant l'accouchement et dans les 2 jours suivant l'accouchement, son nouveau-né présente un risque de développer une varicelle disséminée, complication rare mais sévère provoquant une éruption cutanée, une atteinte viscérale et des lésions ulcéro- hémorragique, car le virus l'aura infecté avant le transfert des anticorps maternels protecteurs. Cette situation représente un risque mortel provoquant la mort du nourrisson dans près 25% des cas.

Traitement en cas de varicelle pendant la grossesse

Les femmes enceintes qui présentent une infection à la varicelle doivent être traitées avec le médicament antiviral aciclovir par voie orale. Les femmes enceintes présentant une complication à type de pneumonie varicelleuse doivent être hospitalisées et être traitées avec de l'aciclovir par voie intraveineuse.

Un vaccin contre la varicelle

Il existe un vaccin qui protège de la varicelle. La vaccination n'est pas obligatoire mais recommandée à partir de 12 ans pour toutes les personnes qui n'ont pas encore eu la varicelle et qui ne sont donc pas naturellement immunisées :

  • Les adolescents de 12 à 18 ans.
  • Les femmes en âge de procréer ou qui ont un projet de grossesse.
  • Les femmes dans les suites d'une première grossesse sous contraception efficace.
  • Les adultes dans l'entourage proche d'une personne atteinte de varicelle (dans les trois jours suivant l'exposition).
  • Les personnes en attente d'une greffe d'organe.
  • Toute personne non immunisée en contact étroit avec des personnes immunodéprimées.

Lors d'un cas de varicelle : la vaccination contre la varicelle est recommandée dans les 3 jours suivant un contact avec un cas de varicelle pour toute personne immunocompétente de plus de 12 ans (à l'exception des femmes enceintes), sans antécédent de varicelle et n'ayant pas été vaccinée.

Schéma de vaccination : 2 doses espacées de quatre à huit semaines ou de six à dix semaines, selon le vaccin utilisé. Aucun rappel n'est nécessaire. En France, deux vaccins sont disponibles : le Varilrix® et le Varivax® qui sont pris en charge à 65% par l'Assurance maladie dans certaines situations. Ils sont autorisés chez l'adulte et l'enfant à partir de 12 mois. 

Peut-on avoir deux fois la varicelle ?

La varicelle est une maladie immunisante : si on l'a eue une fois, on est protégé pour la vie. Il n'est donc théoriquement pas possible de contracter deux fois la varicelle. Comme 90% des personnes ont la varicelle pendant l'enfance, elles sont tout autant à être immunisées pendant l'adolescence et l'âge adulte.

Source ;  Varicelle. Vaccination Info Service. 5 mai 2020.

Santé du bébé et de l'enfant