Oxycodone : effets, psychoactif, prix, plus puissant que la codéine ?

L'oxycodone est un antalgique très puissant qui atténue la douleur en agissant sur le système nerveux central. Quels sont ses effets ? Quel est le mode d'action ? Les effets secondaires et contre-indications ? Les réponses.

Oxycodone : effets, psychoactif, prix, plus puissant que la codéine ?
© backyardproduction

Définition : qu'est-ce que l'oxycodone ? 

L'oxycodone, de son nom chimique dihydro-oxycodéinone, appartient à la famille des analgésiques opioïdes. C'est un antalgique très puissant, dérivé de synthèse d'un alcaloïde naturellement présent dans l'opium : la thébaïne. C'est un médicament stupéfiant, plus puissant que la codéine et avec un risque de dépendance également plus important. Sous sa forme brute, l'oxycodone est une poudre blanche inodore.

Quels sont les médicaments qui contiennent de l'oxycodone ?

Les principaux médicaments contenant de l'oxycodone sont l'Oxycontin® et l'Oxynorm®.

Quels sont les effets de l'oxycodone ? 

L'oxycodone atténue la douleur en agissant sur le système nerveux central. Ses effets sont : analgésiques, anxiolytiques, antitussifs et sédatifs. Du fait que l'oxycodone soit exclusivement un agoniste des récepteurs aux opioïdes, son effet analgésique est lié à la dose administrée sans qu'il n'existe de dose maximale, tant que les effets indésirables sont contrôlés.

Quel est le mode d'action de l'oxycodone ? 

L'oxycodone fait partie des analgésiques opioïdes. C'est un agoniste des récepteurs aux opioïdes de types kappa, mu et delta dans le cerveau, la moelle épinière et les organes périphériques. En se fixant sur ces récepteurs, elle active leurs effets thérapeutiques.
L'oxycodone peut également avoir une action sur l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (ou gonadique) entraînant des modifications comme une augmentation de la prolactine dans le sang ainsi qu'une diminution du cortisol et de la testostérone. Ces modifications hormonales peuvent se manifester par divers symptômes.

Quand prendre de l'oxycodone ?

L'oxycodone est indiqué dans les douleurs sévères qui ne peuvent pas être soulagées par les antalgiques de niveau inférieur, comme par exemple dans les douleurs liées aux cancers. 

Quelle est la différence entre l'oxycodone et la morphine ?

L'oxycodone et la morphine ont un mécanisme d'action similaire. En revanche par voie orale, l'effet de l'oxycodone sur la douleur est de 1,5 à 2 fois plus puissant que celui de la morphine (selon la dose considérée de morphine pour la comparaison). Cette différence n'est toutefois pas retrouvée concernant la voie injectable, l'efficacité sur la douleur de l'oxycodone étant similaire à celui de la morphine. De plus, l'oxycodone présente l'avantage d'avoir un effet sur les douleurs neuropathiques.

Est-il disponible avec ou sans ordonnance ?

L'oxycodone est une substance inscrite sur la liste des médicaments stupéfiants, qui ne peut en aucun cas être délivrée sans ordonnance. De plus, l'oxycodone doit être prescrit par le médecin sur une ordonnance sécurisée, la réglementation des stupéfiants étant strictement encadrée. Les ordonnances d'oxycodone ne sont valables que maximum 28 jours.

Quels sont les effets indésirables et les dangers de l'oxycodone ?

L'oxycodone présente de nombreux effets indésirables dont certains peuvent être potentiellement graves. Parmi les plus fréquents, on retrouve : des troubles digestifs (douleurs abdominales, constipation, nausées, vomissements), des troubles du système nerveux central (somnolence, confusion, vertiges, maux de tête, insomnies, cauchemars, hallucinations, anxiété, dépression, troubles de l'humeur, tremblements), des démangeaisons ou une éruption cutanée, une perte d'appétit, une forte transpiration, une bouche sèche, de la rétention urinaire ou des troubles de la miction, des difficultés respiratoires ou des spasmes bronchiques, de l'hypotensionL'oxycodone peut aussi entraîner des symptômes d'intoxication, tels qu'une dépression respiratoire pouvant être fatale, une dilatation de la pupille, un ralentissement du rythme cardiaque, un œdème pulmonaire, une insuffisance circulatoire, ou encore de la somnolence pouvant évoluer vers un coma. Il est donc primordial d'éviter tout risque de surdosage. De même, l'oxycodone peut provoquer des abus, une dépendance ainsi que des symptômes de sevrage à l'arrêt du traitement. Ainsi en cas de prise prolongée, une diminution progressive des doses (sur avis médical) est nécessaire.

Quelles sont les contre-indications de l'oxycodone ?

L'alcool est fortement déconseillé pendant le traitement par oxycodone

L'oxycodone est contre-indiqué dans les cas suivants : en cas d'hypersensibilité à l'oxycodone ou à l'un des composants présents dans le médicament concerné, en cas de dépression respiratoire sévère, en cas de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) sévère, en cas de cœur pulmonaire (atteinte du ventricule droit), ou en cas d'asthme bronchique sévère, en cas d'iléus paralytique (ralentissement ou arrêt du transit), ou encore en cas d'abdomen aigu (syndrome affectant l'abdomen). L'oxycodone est à utiliser avec prudence notamment en cas d'insuffisance rénale ou hépatique, de troubles thyroidiens, des voies biliaires ou du pancréas, de maladie intestinale inflammatoire ou de chirurgie des intestins, en cas d'épilepsie, d'hypertension cérébrale, d'adénome de la prostate, d'alcoolisme ou de dépendance aux opiacés. L'alcool est fortement déconseillé pendant le traitement par oxycodone. L'oxycodone doit être utilisé avec prudence pendant la grossesse ou l'allaitement ainsi que chez les personnes âgées, mais aussi en cas de prise simultanée de médicaments pouvant interagir ou accentuer ses effets indésirables.

Principes et substances actives