Quels sont les effets du soleil sur le corps ?

Que se passe-t-il dans votre corps quand vous vous exposez au soleil ? Quels sont les effets des rayons UV en bien comme en mal ? On vous explique.

Quels sont les effets du soleil sur le corps ?
© 123rf-nightunter

Le soleil brille, vous en profitez pour vous exposer à ses rayons, mais quels effets ont-ils directement sur votre corps ? Le soleil émet de la lumière visible, de la chaleur et des rayons ultraviolets (UV). Il y a trois types d'UV selon leur longueur d'onde : les UVA et les UVB qui parviennent jusqu'à nous (10% pour les UVB) et les UVC qui sont arrêtés par la couche d'ozone. Le rayonnement dépend de la hauteur du soleil, de la couverture nuageuse ou encore de l'altitude. Ces UVA et UVB ont des répercussions sur notre corps. 

L'insolation quand on s'expose aux pires heures de la journée

Maux de tête, nausées et forte fièvre sont les symptômes d'une insolation. Cet état correspond à un dérèglement du contrôle de la température interne. L'origine de l'élévation de la température corporelle responsable de l'insolation est l'exposition aux rayons du soleil et à la chaleur extérieure. L'insolation arrive généralement quand on s'expose entre 11 heures et 15 heures, sans parasol, ni casquette. L'effet est amplifié si on ne s'hydrate pas convenablement.
Ce qu'il faut faire : se mettre des serviettes imbibées d'eau froide, boire de l'eau et s'allonger dans un endroit frais et ombragé. Une fois la température redescendue, on est hors de danger.

Le bronzage, signe d'agression de la peau

Le bronzage est une réaction de la peau face à l'agression des UV. Dans l'épiderme (partie superficielle), on trouve des cellules particulières, les mélanocytes, chargées de produire un pigment brun marron, la mélanine. La mélanine protège les cellules  profondes du rayonnement ultraviolet. Plus le corps est exposé au soleil, plus les mélanocytes vont être sollicités et se multiplier pour remplir leur fonction, et plus on va bronzer. L'épiderme contient aussi d'autres cellules concentrées en kératine, molécule présente dans les ongles et les cheveux (kératinocytes). Disposées en surface, elles se multiplient en nombre devant l'exposition au soleil créant une sorte de troisième couche de la peau assez dure et surtout imperméable aux rayons UV.

Des rides précoces à cause du soleil

Le bronzage comme les coups de soleil peuvent avoir à long terme des conséquences sur la santé de la peau. Il n'est pas rare d'observer chez les individus souvent exposés au soleil l'apparition précoce de rides et d'un vieillissement de la peau. Les responsables sont encore les ultra-violets mais surtout les UVA qui pénètrent plus profondément dans les cellules de l'organisme. En réponse à cette intrusion, les cellules libèrent des radicaux libres, accélérateurs du vieillissement. Plus l'exposition aux UV est importante, plus les radicaux libres sont émis. D'où l'importance de ne pas trop s'exposer ou de le faire avec une bonne protection solaire et une bonne hydratation après l'exposition.

Un apport naturel en vitamine D

Si les rayons UV du soleil peuvent être nocifs, sa lumière est bonne pour la santé puisqu'elle permet la synthèse de la vitamine D. La quantité de vitamine D fabriquée dans la peau sous l'effet du soleil varie d'une personne à l'autre. Elle dépend de l'âge, de la pigmentation de la peau et de l'ensoleillement. C'est pourquoi en hiver, il est indispensable de combler cette carence par les aliments surtout le poisson. Cette vitamine D joue un rôle important dans la fixation du calcium par l'intestin et du phosphore par les reins. Elle joue un rôle décisif dans le développement du squelette et dans la fonction immunitaire.

Allergie au soleil : les femmes encore plus concernées

Des petits boutons rouges qui démangent et apparaissent au niveau du décolleté, des bras, des épaules ou des pieds quelques heures après une exposition au soleil ? Il s'agit très certainement d'une lucite, une allergie au soleil. Cette manifestation cutanée est une réaction du système immunitaire à l'exposition aux rayons ultraviolets. Si la majorité des écrans totaux permettent à la peau d'être protégée contre les UVB, ils ne protègent que partiellement contre les UVA. Les personnes à la peau claire, les personnes âgées, les enfants et les femmes sont plus à risque. Si les démangeaisons sont importantes, un médecin peut prescrire une crème à base de corticoïdes et des antihistaminiques pour apaiser la peau.

Le coup de soleil : un signe d'alerte à ne pas négliger

Le coup de soleil est le signe d'abus des UV. Il peut s'aggraver en brûlure chez les sujets à la peau claire ou intolérante au soleil. Face à l'agression exercée par le rayonnement ultra-violet sur les cellules de la peau, le système immunitaire prend le relais pour la contrer. Les globules blancs sont alertés et déclenchent la libération d'histamine. Puissant vasodilatateur, elle augmente la taille des vaisseaux donc le débit sanguin. Elle est responsable de la couleur rouge et de la chaleur de la peau. L'érythème solaire ou le coup de soleil est le signe avant-coureur d'une détérioration plus grave de la peau si la personne continue à s'exposer au soleil ou qu'elle attrape plusieurs coups de soleil. 

L'hydrocution quand le corps est refroidi brutalement

Après une bonne suée, rien de plus agréable que de plonger dans l'eau pour se rafraîchir. Attention, il faut prendre le temps d'y entrer progressivement pour éviter l'hydrocution. Dans le cerveau, l'hypothalamus maintient la température corporelle à 37°c. En cas d'exposition au soleil, le corps est confronté à une température extérieure chaude. Le cerveau envoie des messages nerveux pour favoriser la perte calorifique. Lorsque vous vous jetez dans une eau froide, la peau se refroidit brutalement, le sang reflue rapidement, le cœur réduit son rythme cardiaque pour diminuer l'afflux sanguin. Le cerveau est rationné en oxygène ; c'est la syncope ou malaise avec un risque de noyade.

Les effets du soleil sur les yeux

Les UV du soleil ont aussi des répercussions sur les yeux. Ce sont d'ailleurs les seuls organes qui permettent la pénétration de la lumière visible profondément. Exposé au soleil lors du bronzage, de séjours à la neige ou de baignades dans l'eau, l'œil contracte sa pupille et ferme ses paupières pour réduire la pénétration des rayons solaires. Mais ces réflexes de protection ne suffisent pas à le protéger totalement, Il peut souffrir de photokératite (inflammation de la cornée) ou d'une photoconjonctivite (inflammation de la conjonctive) similaires à un coup de soleil de l'oeil. Elles peuvent être très douloureuses mais sont réversibles. Enfin, à la montagne, il est possible de souffrir d'une cécité des neiges.

Les UV du soleil favorisent le mélanome

A fortes doses, les rayons UV du soleil favorisent le risque de cancer de la peau, comme le mélanome "dont l'incidence a nettement augmenté ces dernières années" constate le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues. Le mélanome se développe aux dépens des mélanocytes, cellules qui fabriquent la mélanine et sont à l'origine de la coloration de la peau. C'est le cancer de la peau le plus grave, Il se manifeste comme un grain de beauté, mais avec des caractéristiques particulières (lésion asymétrique, à bords irréguliers, de couleur non homogène dont l'évolution est modifiée).
En prévention ; il est indispensable de limiter son exposition au soleil, surtout quand la peau est très claire. L'utilisation d'une crème solaire à fort indice protecteur est conseillée.

Source : Syndicat national des dermatologues-vénéréologues

Autres problèmes de peau