Covid France : quel protocole en décembre 2022 ?

"Covid France : quel protocole en décembre 2022 ?"

CORONAVIRUS EN FRANCE. Après un petit mois d'accalmie, la France connaît actuellement une reprise de la circulation du virus du Covid, signe d'une nouvelle vague. Le port du masque est de nouveau encouragé dans certains lieux. Rappel des mesures en décembre 2022.

[Mis à jour le 2 décembre 2022 à 10h51] Face à la nouvelle vague de Covid en France et compte tenu de la circulation de plusieurs virus respiratoires (virus de la bronchite, grippe), l'adhésion aux gestes barrières, dont le port du masque, devrait être accentuée pour protéger les plus vulnérables, insiste Santé publique France dans son bulletin du 1er décembre 2022. Elisabeth Borne, première ministre appelle également à reporter le masque. "Portons le masque dès que nous sommes avec des personnes fragiles ou dans des zones de promiscuité, comme les transports en commun. Ce sont des petits gestes qui sauvent des vies, nous le savons. Ils sont décisifs pour faire reculer l'épidémie", a déclaré la première ministre lors de la séance des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale du mardi 29 novembre 2022. A date, le masque est obligatoire dans certains hôpitaux, laboratoires ou pharmacies. En ce début décembre 2022, l'ensemble des indicateurs virologiques (calculés à partir des tests antigéniques seuls et tous tests confondus) et de recours aux soins montraient une reprise de la circulation du SARS-CoV-2 sur le territoire national, indique le bulletin du 24 novembre 2022 de Santé publique France. De même, les indicateurs hospitaliers étaient à nouveau en hausse. 

Quelles sont les mesures anti Covid face en décembre 2022 ?

► Les mesures qui persistent ou en vigueur :

  • Le dépistage des personnes cas contacts et/ou présentant des symptômes Covid.
  • L'isolement pour les personnes positives au Covid.
  • Certificat sanitaire de voyage. Le gouvernement peut demander un test de dépistage négatif à l'embarquement en direction du territoire français et pour les voyages outre-mer. Ce test aux frontières pourra être exigé jusqu'au 31 mars 2023 aux personnes de plus de 12 ans avant l'embarquement à destination du territoire français en cas d'apparition d'un variant dangereux dans un pays, ou dans l'hypothèse d'un variant dangereux, il pourra s'appliquer pour les voyageurs en provenance des territoires ultramarins, ou à destination de ces régions en cas de risque de saturation du système hospitalier local. 
  • Suivi de l'épidémie prolongé. Les outils de suivi de l'épidémie restent en place : SI-DEP, le système d'information national de dépistage qui centralise l'ensemble des résultats des tests, est prolongé jusqu'au 30 juin 2023, et Contact Covid, qui assure le suivi et l'accompagnement des personnes infectées et de leurs cas contacts, est prolongé jusqu'au 31 janvier 2023.

Quelles sont les recommandations du Covars ?

Le Covars a émis ses recommandations pour faire face à l'actuelle vague épidémique en France. Plusieurs moyens physiques de prévention doivent être utilisés de façon conjointe et complémentaire, prévient-il. 

Port du masque : le port du masque en communauté était associé à une réduction de 14% du risque infectieux. Il est donc indispensable de consolider dans la population une culture de la prévention et de l'attention aux plus vulnérables. En France, il n'est pour le moment pas obligatoire mais fortement recommandé. Au niveau européen, l'Allemagne a rendu le port du masque obligatoire dans les transports en commun et songe à étendre la liste des lieux d'obligation.

Contrôle de la qualité de l'air + renouvellement, dans les lieux clos, en particulier dans  les écoles. Il convient donc d'aérer régulièrement en ouvrant les fenêtres. Aussi, des capteurs de CO2 doivent par ailleurs être déployés sans attendre dans toutes les classes à l'école et à l'université, ainsi que dans les salles de réunion, cantines, bureaux collectifs. Des messages clairs doivent être donnés aux familles sur la nécessité d'aérer régulièrement les pièces à la maison.

Dépistage. Il faut maintenir un accès simple et facile aux tests PCR ou antigéniques réalisés en pharmacie ou en laboratoire

Traiter, notamment avec le Paxlovid.

Quelles sont les mesures pour le port du masque ?

Compte tenu de la circulation de plusieurs virus respiratoires (Covid-19, virus de la bronchite, grippe), l'adhésion aux gestes barrières, dont le port du masque, doit être accentuée pour protéger les plus vulnérables, recommande Santé publique France, même si à date, le port du masque n'est plus obligatoire en France, sauf dans certains hôpitaux, laboratoires ou pharmacies. Pour limiter la propagation virale, "portons le masque dès que nous sommes avec des personnes fragiles ou dans des zones de promiscuité, comme les transports en commun", a tenu à rappeler Elisabeth Borne le 29 novembre 2022.

A date, le port du masque est fortement recommandé :

  • dans les lieux clos et de promiscuité et les transports collectifs (métro, train, autobus, avion..) ;
  • dans les grands rassemblements, y compris à l'extérieur, pour les personnes fragiles en raison de leur âge ou de leurs pathologies ;
  • en présence de personnes âgées, immunodéprimées ou souffrant de maladies chroniques ;
  • pour les personnes fragiles (personnes âgées ou immunodéprimées...).
  • en cas de symptômes et jusqu'à 7 jours en cas de statut de contact à risque ou en sortie d'isolement.

Quelles sont les mesures Covid à l'hôpital ?

Avec la fin de l'état d'urgence sanitaire en France le 31 juillet 2022, il y a eu la fin des mesures d'exception pour l'hôpital. le pass sanitaire n'est plus exigé à l'entrée des hôpitaux. Le port du masque non plus, en théorie. Néanmoins, l'AP-HP (Assistance Publique Hôpitaux de Paris) indique qu'"en raison de la fragilité des personnes qui sont accueillies, et compte tenu du haut niveau de circulation du virus, à l'hôpital le port du masque restera obligatoire à l'intérieur des bâtiments hospitaliers (pas dans les espaces extérieurs) pour les personnels, patients et visiteurs." Ailleurs qu'à Paris, le responsable de l'établissement ou du service médico-social (hôpitaux, cliniques, centres de santé...) peut rendre obligatoire le port d'un masque de protection, indique le site du Service-Public. Renseignez-vous avant votre visite à l'hôpital. Dans les hôpitaux, les personnels non-vaccinés contre le Covid sont toujours suspendus en France.

Quelles sont les mesures Covid à l'école ?

Depuis la rentrée 2022, il n'y a plus de protocole à l'école. Le ministère de l'Education nationale a établi, en lien avec les autorités sanitaires, une graduation comportant un socle de mesures et trois niveaux de protocole (vert, orange, rouge). C'est le niveau "socle" qui est actuellement en vigueur : il n'y a pas de restrictions pour les élèves (pas de masque, pas de distance...) et cours en présentiel pour tous les niveaux.

Mesures sanitaires à l'école pour septembre 2022
Mesures sanitaires à l'école pour septembre 2022 © Ministère de l'Education nationale

Quelles sont les mesures pour le rappel de vaccin Covid ?

La deuxième dose de rappel est ouverte aux :

  • personnes âgées de 18 à 60 ans à risque de forme grave
  • femmes enceintes dès le 1er trimestre de grossesse
  • personnes dans l'entourage de personnes vulnérables ou immunodéprimées
  • personnes âgées de 60 ans et plus qui sont à 6 mois ou plus de leur premier rappel (ou dernière infection au covid)
  • personnes de plus de 80 ans
  • résidents en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et en unités de soins de longue durée (USLD)
  • patients immunodéprimés
  • à tous les professionnels de santé, quel que soit leur âge ou leur état de santé
  • à l'ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social, aux aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, aux professionnels du transport sanitaire, ainsi qu'aux pompiers

Les vaccins bivalents, ciblés sur le variant Omicron, sont arrivés le lundi 3 octobre 2022 en pharmacie.

Quelles sont les mesures pour l'isolement ?

Pour les personnes positives disposant d'un schéma vaccinal complet et à jour et pour les enfants de moins de 12 ans : l'isolement est d'une durée de 7 jours (pleins) à compter de la date du début des symptômes ou de la date du prélèvement du test positif.

Schéma des règles d'isolement en cas de Covid
Schéma des règles d'isolement en cas de Covid et pour les cas contacts © Ministère de la Santé et de la Prévention

Quelles sont les mesures Covid pour les cas contacts ?

"Il faut continuer à se faire tester quand on a l'impression d'avoir des symptômes ou qu'on est contact. Il faut que les laboratoires puissent 'typer' quel virus est en cause. Sans ça, on ne saura pas si un variant méchant survient. Il peut y en avoir.", a recommandé Brigitte Autran le 4 octobre sur RMC. Une personne en contact avec une personne testée positive au Covid-19 devra être prévenue par le cas positif ou par l'Assurance Maladie (par SMS ou par téléphone). Il n'y a plus de consignes d'isolement pour les cas contact et les consignes de test sont identiques quel que soit votre statut vaccinal. Le cas contact doit réaliser un test de dépistage (RT-PCR ou test antigénique ou autotest) 2 jours après avoir été prévenu par l'Assurance Maladie ou par la personne positive.

Quelles sont les mesures pour les voyages ?

Depuis le 1er août 2022, le dispositif de contrôle sanitaire aux frontières est levé, conformément à la loi mettant fin aux régimes d'exception créés pour lutter contre l'épidémie liée à la covid-19. Les voyageurs n'ont plus aucune formalité à accomplir avant leur arrivée en France, en métropole comme outre-mer, et la présentation du passe sanitaire ne peut plus être exigée, quel que soit le pays ou la zone de provenance. De même, plus aucune justification du motif d'un voyage au départ de la France, en métropole comme outre-mer, ni aucune attestation de sortie du territoire n'est requise par les autorités françaises pour se rendre dans un autre pays.

Quelles sont les mesures qui ont disparu en France ?

Depuis le 1er août 2022 :

  • Fin de l'obligation du pass sanitaire dans les lieux où il pouvait encore être exigé (hôpital, EHPAD...)
  • Fin de l'obligation du port du masque, mais il reste recommandé dans les transports notamment.
  • Fin du recours possible au confinement ainsi qu'au couvre-feu
  • Dissolution du Conseil scientifique Covid-19 remplacé par un "Comité de veille et d'anticipation des risques sanitaires" (COVARS) placé auprès des ministres de la santé et de la recherche.

DATES CLES 2022

  • 14 mars  : fin du pass vaccinal
  • 21 mars : fin de l'isolement pour les cas contacts
  • 7 avril : ouverture de la 4e dose de vaccin Covid aux plus de 60 ans
  • 31 juillet : fin de l'état d'urgence sanitaire en France (fin du pass sanitaire, fin du masque obligatoire)

Sources :

Covid-19 : Déplacements internationaux, ministère de l'Intérieur.

MesConseilsCovid.Gouv

Vivre avec le virus