Odeur de transpiration : forte, acide, comment l'enlever ?

Une odeur de transpiration excessive, acide, anormalement forte ou inhabituelle peut être le signe d'un trouble cutané, d'une mauvaise hygiène ou alimentation. Heureusement, des traitements et des solutions naturelles existent pour en venir à bout. Tour des causes et des remèdes avec le Dr Nina Roos, dermatologue.

Odeur de transpiration : forte, acide, comment l'enlever ?
© Piyapong Thongcharoen

Quelles sont les causes d'une forte odeur de transpiration ?

Les odeurs ne sont pas liées à la transpiration elle-même, mais aux bactéries présentes sur la peau. "Alors que les glandes eccrines sont composées d'eau et d'un peu de sel, les glandes apocrines produisent une sueur, qui, au contact des nombreuses bactéries microscopiques présentent à la surface de l'épiderme, provoque des odeurs désagréables, explique le Dr. Nina Roos, dermatologue. Il existe de nombreuses raisons, certaines médicales : la triméthylaminurie, une maladie héréditaire rare, provoque de fortes odeurs de transpiration, tout comme une production excessive de sueur au niveau des aisselles et des pieds peut être le symptôme d'une bromhidrose." Mais d'autres facteurs peuvent être en cause comme :

  • une mauvaise hygiène : prendre un bain ou une douche permet de diminuer la quantité de bactéries formées sur la peau. Pensez à vous sécher ensuite afin d'éviter la prolifération de bactéries ou de champignons, qui apprécient les peaux humides.
  • une alimentation trop riche en protéines animales, en épices, en ail, en oignon, en fromage et en café.
  • le stress et l'anxiété : pratiquer la relaxation ou la méditation pour retrouver votre calme.
  • la pratique du sport : se dépenser entraine une augmentation de la transpiration. Après votre séance, une douche s'impose.
  • le port de tissus synthétiques : mieux vaut préférer les sous-vêtements et vêtements en coton.

Odeur de transpiration qui change : le signe de quoi ?

Si généralement ce peut être le signe d'un changement de la flore cutanée, "cela peut aussi être lié à des changements hormonaux comme la puberté, la grossesse, ou encore un dysfonctionnement de la thyroïde", précise notre expert.

Odeur de transpiration acide : le signe de quoi ?

On parle de transpiration acide lorsque la quantité d'acides gras est anormalement élevée. La présence importante d'acides provoque une odeur assez forte. Lorsqu'elle prend une odeur acide, la transpiration peut être le symptôme d'un déséquilibre de la flore cutanée ou une surinfection. "Il faut alors avoir recours à des nettoyants antibactériens au quotidien, et raser les poils pour éviter que les bactéries ne s'y nichent", recommande la dermatologue. 

Odeur de transpiration qui ne part pas : que faire ?

Veillez à avoir une hygiène irréprochable, en vous douchant une à deux fois par jour. Pensez aussi à l'épilation : les poils sont propices à la rétention des bactéries. Revoyez également le contenu de votre assiette et faites davantage la part belle aux fruits, légumes et céréales. 

Qui consulter ?

Demandez conseils à votre médecin traitant. Au besoin, celui-ci vous orientera vers un dermatologue.

Quels sont les traitements ?

Dans un premier temps, l'usage de soins locaux comme un déodorant pour masquer les odeurs de transpiration. Nouveau, il existe désormais des déodorants capables de prendre soin de notre flore cutanée en neutralisant l'action des mauvaises bactéries. En cas de transpiration plus abondante, tournez vous vers un anti-transpirant, un produit dont la formule contient des actifs capables, en bouchant les pores de la peau, de limiter la production de sueur. Il s'agit le plus souvent de sels d'aluminium. "En cas d'échec, le dermatologue pourra vous proposer des traitements comme l'ionophrèse ou l'injection de toxine botulique : ils permettent tous deux de réduire de façon intense la production de transpiration", précise le Dr. Roos.

Quels sont les remèdes naturels ?

Quelques pistes pour traiter naturellement les odeurs de transpiration :

  • Le charbon et l'argile absorbent les mauvaises odeurs
  • "Les huiles essentielles antiseptiques de palmarose, de lavande vraie ou d'arbre à thé (tea tree) empêchent le développement des micro-organismes qui en sont responsables et masquent légèrement les odeurs. Elles peuvent s'appliquer pures aux doigts à raison d'une 1 goutte le matin sous chaque aisselle", précise Sylvie Hampikian, pharmacologue experte en aromathérapie.
  • Les huiles végétales (coco en particulier) et le bicarbonate rendent le milieu défavorable aux micro-organismes responsables des odeurs.
  • La tisane de sauge permet de réduire la transpiration. 

Merci au Dr. Nina Roos, dermatologue à Paris.

Autres problèmes de peau