Lichen plan : cutané, buccal, pilaire, quels traitements ?

Maladie inflammatoire chronique pouvant toucher la peau et les muqueuses, le lichen plan concerne environ 1% de la population. Il peut être buccal, pilaire ou cutané. Est-ce contagieux ? Par quels symptômes se manifeste-il ? Comment le soigner et quels sont les aliments à éviter ?

Lichen plan : cutané, buccal, pilaire, quels traitements ?
© Tatyana Aksenova - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un lichen plan ?  

Le lichen plan est une affection dermatologique touchant de façon préférentielle les avant-bras, des coudes aux poignets ou encore les genoux. Il peut également toucher les muqueuses qui sont des tissus recouvrant certains conduits de l'organisme, présents notamment au niveau de la bouche et des organes génitaux. Des boutons plats bruns, recouverts d'un fin réseau blanchâtre, de taille variable couvrent ces parties du corps et entraînent d'importantes démangeaisons.

"Il y a plusieurs stades au niveau de la muqueuse : simplement des rougeurs ou des érosions, c'est-à-dire une mise à nu de la muqueuse qui va se révéler extrêmement douloureuse, gênant l'alimentation et les rapports sexuels", commente le Pr Dupin. Le lichen plan évolue de manière chronique, et reste présent sur les parties touchées durant de nombreux mois.

Lichen plan photo
Lichen Plan © blueringmedia - 123RF

Lichen plan buccal

Au niveau de la bouche, les lésions peuvent siéger sur la face interne des joues, les gencives ou la langue, et se distinguent par le fait qu'elles ne grattent pas, mais sont parfois douloureuses. "On ne connaît pas la prévalence du lichen buccal, on estime qu'à peu près 1% des consultations dentaires peuvent être compatibles avec cette pathologie. Celui-ci peut être totalement asymptomatique, c'est-à-dire qu'il peut y avoir des lésions sans symptômes. De même, des lésions buccales peuvent être prises pour d'autres lésions telles que aphtes ou allergies pendant des années", ajoute le spécialiste, ce qui retarde le diagnostic et donc sa prise en charge.

Lichen plan cutané

"Le lichen plan cutané se caractérise par des lésions élémentaires papuleuses de couleur un peu violacée et qui sont parcourues de petites stries en surface. Il peut y avoir des atteintes cutanées pures sans atteinte aux muqueuses et des atteintes muqueuses isolées", explique le Pr Dupin.

Lichen plan pilaire

Le lichen plan pilaire touche les follicules pileux. "L'infiltrat inflammatoire va se mettre autour du poil, le faire souffrir et le détruire, ce qui va engendrer une fibrose qui est définitive. Il peut être source d'alopécie c'est-à-dire entraîner des chutes de cheveux localisées. Si le lichen n'est pas traité, il peut entraîner une alopécie cicatricielle définitive. On le traite généralement par des dermocorticoïdes, c'est-à-dire de la cortisone locale qui va diminuer le processus inflammatoire, puis on donne éventuellement des immunosuppresseurs pour réduire l'inflammation si les traitements locaux ne sont pas suffisants", poursuit le dermatologue.

Causes

Le lichen plan est une affection cutanée d'origine encore inconnue. "Aucun agent étiologique n'a pu être clairement identifié. Cependant, on remarque souvent un terrain anxieux et un cercle vicieux s'installe : si on a du lichen on a mal, puis on a peur d'avoir mal donc on est déprimé et si on est déprimé on aggrave son lichen", commente le Dr Dupin.

"Cette maladie, probablement dysimmunaitaire résulte d'une activation de certains lymphocytes qui viennent attaquer la jonction entre l'épithélium et l'épiderme. La cause de l'activation des lymphocytes n'est pas encore élucidée. Il en résulte la constitution d'un infiltrat inflammatoire relativement dense qui s'installe à cette jonction, entraînant une souffrance et des lésions cutanées ", précise le dermatologue.

Le lichen plan n'est pas une maladie contagieuse.

Symptômes

Le lichen plan se manifeste habituellement par : 

  • l'apparition de lésions cutanées, de type papules, petites élevures en relief sur la peau ou les muqueuses dont la localisation peut varier ; 
  • ces papules peuvent être rouges, brunes, légèrement violines parfois ; 
  • habituellement, les zones touchées sont les poignets, les avant-bras, les coudes, le dos, les genoux ; 
  • des démangeaisons des lésions de la peau appelées prurit ; 
  • les muqueuses, notamment buccales peuvent être atteintes ; 
  • lorsqu'elles touchent les organes génitaux externes, elles se localisent au gland chez l'homme, à la vulve chez la femme ; 
  • les lésions sur les muqueuses ne grattent pas.

Est-ce contagieux ?

Le lichen plan n'est pas une maladie contagieuse.

Diagnostic : qui et quand consulter ?

Le diagnostic repose très souvent sur un examen clinique ainsi qu'une consultation dermatologique. Parfois, la pratique d'une biopsie, un prélèvement des lésions pour leur étude, permet de confirmer le diagnostic. En effet, le risque d'évolution en cancer est majoré lorsque le lichen se manifeste dans la bouche et au niveau génital. Les patients ayant un lichen muqueux doivent être surveillés régulièrement.

Traitement : comment soigner un lichen plan ?

Le traitement va s'appuyer sur l'application locale de dermocorticoïdes sous forme de crèmes ou de pommades.. La corticothérapie peut s'accompagner de la prise d'antihistaminiques, utilisés pour réduire la gêne engendrée par le prurit. "À ma connaissance, il n'existe pas de traitement naturel efficace contre le lichen plan", ajoute le dermatologue.

Il n'y a pas d'aliment qui soit inducteur de lichen.

Aliments à éviter

"Dès qu'on a une abrasion de l'épithélium de la bouche, on va éviter toute alimentation qui puisse être aphtogène, à savoir les fromages, les aliments acides, les épices, les noix ou encore les piments car ils augmentent la douleur. En revanche, il n'y a pas d'aliment qui soit inducteur de lichen". Le lichen pouvant favoriser le cancer, il est conseillé d'éviter les facteurs carcinogènes comme le tabac et l'alcool.

Lichen plan et soleil

"Dans les maladies inflammatoires chroniques de la peau comme celle-ci, le soleil fait partie de l'arsenal thérapeutique. Les UV ont des vertus immunosuppressives et permettent de diminuer l'infiltrat lymphocytaire qui est responsable de la lésion. Le soleil en cabine, sous couvert d'une surveillance par un dermatologue, est un excellent anti-inflammatoire. Parfois, les UV et les corticoïdes appliqués localement suffisent à améliorer le lichen sans que l'on ait besoin d'avoir recours aux traitements oraux", poursuit le Pr Dupin.

Merci au Dr Nicolas Dupin, dermatologue, auteur de Mon amie la peau, aux éditions J-C Lattès.

Maladies et infections de la peau