Aliments à éviter pour le coeur : les plus nocifs pour les artères

Afin de prévenir les maladies cardiovasculaires, il faut éviter de consommer trop régulièrement certains aliments, notamment ceux qui contiennent trop de graisses saturées, et de sel. Au contraire, une alimentation riche en fruits, légumes, céréales et en poissons est bénéfique pour le cœur. Le point avec le Dr Anne Laurence Pouzoulet.

Aliments à éviter pour le coeur : les plus nocifs pour les artères
© vaaseenaa - stock.adobe.com

Quels sont les aliments mauvais pour les artères ?

"Les aliments mauvais pour les artères sont les suivants", répond le Dr Anne Laurence Pouzoulet, médecin nutritionniste :

  • Le sel ;
  • Les huiles de coco ou de palme ;
  • Les morceaux gras des viandes rouges (bœuf, veau, agneau, mouton, porc) ;
  • Les aliments ultra transformés ;
  • Les fritures ;
  • Les viennoiseries ;
  • Les fromages.

 "Les aliments ultra-transformés sont les préparations transformées industriellement, raffinées, auxquelles sont rajoutées des additifs", explique-t-elle. Les plus consommées sont : 

  • Les céréales du petit déjeuner ;
  • La plupart des plats surgelés ou du rayon frais ou en conserves ;
  • Les biscuits d'apéritif ;
  • Les pains, gâteaux et brioches industriels ;
  • Les confiseries ;
  • Les soupes instantanées ;
  • Les charcuteries ;
  • Les sodas ;
  • Les boissons sucrées…

 Autre produit mauvais pour les artères : "le sel, en trop grosse quantité, augmente le travail cardiaque et favorise l'hypertension artérielle l'un des principaux facteurs de risque d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral (AVC)", déclare le Dr Pouzoulet. "Cela concerne le sel de table, celui que l'on trouve dans les aliments salés comme le pain, les plats préparés, les aliments traités par appertisation (les conserves), saumurage, fumaison, salaison...". 

Quels sont les aliments à éviter en cas d'insuffisance cardiaque ?

Dans l'insuffisance cardiaque (l'incapacité du muscle cardiaque à assurer normalement son rôle de propulsion du sang dans l'organisme), c'est encore une fois le sel qui est à proscrire. "Il faut éviter un excès de sel en cas de trouble cardiovasculaire, et ne pas en consommer du tout en cas d'insuffisance cardiaque", répond la nutritionniste.

Quels aliments à éviter après un infarctus ?

"Les mêmes aliments reviennent : il faut éviter de consommer trop de gras, de sucres raffinés et trop de sel", remarque le Dr Pouzoulet. "Mais la vraie réponse se situe au- delà de la diététique seule, elle englobe l'hygiène de vie totale : il faut éviter le tabac, manger sainement, ne pas être sédentaire… afin de permettre au corps d'être en meilleure santé possible, qu'il n'y ait pas de surcharge graisseuse et que la masse musculaire soit la plus développée possible".

Quels aliments à éviter en cas d'arythmie ?

"L'alcool et la caféine, qui sont des excitants, ne doivent pas être consommés de manière abusive", note le Dr Pouzoulet. Ces derniers peuvent déclencher une FA (fibrillation atriale ou fibrillation auriculaire). Consommés modérément, il n'y a pas de risques.

Quels aliments à éviter pour prévenir les maladies cardiovasculaires ?

" Pour une bonne santé cardiovasculaire en général et pour prévenir les troubles cardiaques ou le cholestérol, il faut éviter de consommer les aliments cités plus haut (graisses saturées, sucres et le sel)", répond le Dr Pouzoulet. "Les parties grasses des viandes rouges sont particulièrement déconseillées, et ne se limitent pas seulement au bœuf : il y a également le veau, l'agneau et le porc ainsi que les parties les plus grasses de l'animal en général, qui sont la côte et de l'entrecôte", précise-t- elle. Prévenir la santé cardiovasculaire, c'est aussi favoriser certains aliments bons pour le cœur. Voici les nouvelles recommandations de l'American Heart Association :

  • Adapter ses apports alimentaires à ses besoins physiologiques ;
  • Manger beaucoup de fruits et légumes ;
  • Choisir les céréales de préférence complètes. 

Il faut choisir ses protéines dans :

  • Les protéines végétales ;
  • Les oléagineux : amandes, noix … ;
  • Poissons et fruits de mer ;
  • Laitage 0 ou ½ écrémés ;
  • Les viandes maigres : volailles et morceaux maigres des viandes rouges, non transformés ;
  • Huiles végétales en évitant les huiles de palme et de coco. 

Il faut choisir les aliments les moins transformés possible

Il faut également : 

  • Choisir les aliments les moins transformés possible ;
  • Minimiser les boissons et nourriture additionnés de sucre ;
  • Choisir les aliments les moins salés possibles ;
  • Ne pas boire d'alcool ou au moins en minimiser les apports.

Merci au Dr Anne-Laurence Pouzoulet, médecin nutritionniste.

Alimentation et maladies