Arthrose des doigts : symptômes, âge, remèdes anti douleur

"Arthrose des doigts : symptômes, âge, remèdes anti douleur"

L'arthrose des doigts est la deuxième localisation la plus fréquente d'arthrose. Elle entraîne des déformations gênantes et inesthétiques. Comment la soigner et comment l'éviter ? Explications du Pr Francis Berenbaum, chef du service de Rhumatologie à l'hôpital Saint Antoine (Paris).

Douloureuse et parfois invalidante, l'arthrose des doigts est une maladie  chroniques (comme toutes les formes d'arthrose) caractérisée par une dégradation du cartilage à cause de micro-traumatismes. C'est la deuxième localisation la plus fréquente d'arthrose (après la colonne vertébrale). Il existe trois types d'arthrose des doigts, définis selon les articulations.

  • L'arthrose du bout des doigts, forme la plus fréquente,
  • L'arthrose des interphalangiennes distales, qui touche les articulations entre la deuxième et la troisième phalange.
  • Plus rare, l'arthrose des interphalangiennes proximales touche les articulations entre la première et la deuxième phalange. Elle peut aussi toucher les articulation métacarpophalangiennes. La rhizarthrose désigne quant à elle l'arthrose de la base du pouce.

Causes et facteurs de risques

Les causes de l'arthrose digitale sont encore méconnues. En général, elle revêt un caractère héréditaire. Elle peut également se manifester dans le cadre d'une arthrose généralisée. Elle peut avoir une origine mécanique. Les personnes exerçant une profession manuelle sollicitant fortement les articulations des doigts (les courtières par exemple) sont plus souvent concernées. "Il existe aussi des formes inflammatoires d'arthrose des doigts", indique le Pr Francis Berenbaum, chef du service de Rhumatologie à l'hôpital Saint Antoine (Paris). "Nous savons que les personnes obèses ont deux fois plus de risque que les autres de souffrir d'une arthrose digitale, cela à cause de facteurs systémiques. Les tissus gras libèrent des molécules inflammatoires dans le sang", indique-t-il.

Quel est l'âge de survenue de l'arthrose des doigts ?

Cette pathologie touche principalement les femmes, après 50 ans (ménopause). Dans la tranche d'âge 60-70 ans, la prévalence radiologique de l'arthrose digitale est proche de 60 %.

Quels sont les symptômes de l'arthrose des doigts ?

"L'arthrose digitale entraîne des douleurs des doigts, un enraidissement (à l'origine de difficultés pour prendre un objet, ouvrir une bouteille), des déformations et des nodules en regard des articulations (nodules d'Heberden)", indique le Pr Francis Berenbaum. "En plus de cette gêne fonctionnelle et douloureuse, l'arthrose des doigts pose un problème d'ordre esthétique", souligne ce spécialiste. Cela participe à l'altération de la qualité de vie. "Il a même été montré que l'altération de la qualité de vie de ces personnes est parfois aussi voire plus importante que celle des personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde", informe le Pr Berenbaum.

Diagnostic

Le diagnostic de l'arthrose des doigts est clinique et radiologique. "Le diagnostic peut se faire purement cliniquement lorsque des nodules en regard des articulations des dernières phalanges sont présents. La radiographie permet de faire un bilan d'extension et de voir combien d'articulations sont touchées", précise le Pr Francis Berenbaum.

Quels sont les traitements pour soulager les douleurs ?

Une prise en charge de cette maladie dès les premiers symptômes est essentielle. Les épisodes inflammatoires doivent être traités rapidement pour lutter contre la douleur.

► Chaleur, infiltrations de cortisoneLe traitement de l'arthrose digitale est, comme pour l'arthrose en général, pharmacologique et non-pharmacologique. C'est un traitement symptomatique et non curatif. Les applications locales de chaleur sont efficaces pour soulager les douleurs. Des médicaments antalgiques et anti-inflammatoires locaux ou par voie générale soulagent les douleurs mais ne préviennent pas les déformations. "Des infiltrations de cortisone peuvent être faites si l'arthrose digitale est très inflammatoire", précise l'expert. 

► Opération. La chirurgie est exceptionnelle. "Les nodules gênants par leur taille ou esthétiquement parlant peuvent être retirés", explique le Pr Francis Berenbaum. La pose d'implants prothétiques est réservée aux cas très sévères avec des résultats aléatoires.

Quels sont les remèdes naturels à l'arthrose des doigts ?

Des traitements anti-arthrosiques naturels (sulfate de chondroïtine, sulfate de glucosamine, insaponifiables d'avocat-soja) peuvent être utilisés mais leur efficacité n'est pas démontrée. "Les études publiées montrent sur parfois un bénéfice par rapport à un placebo mais la pertinence clinique de cette petite différence reste à démontrer", indique le rhumatologue. "Ces traitements sont plutôt bien tolérés en dehors des contre-indications. Ils peuvent être essayés sur une période de 3 mois. S'il n'y a pas d'efficacité au terme de cette période, il n'est pas utile de continuer", estime le Pr Francis Berenbaum. "Des essais récents ont été réalisés avec des médicaments pour la polyarthrite rhumatoïde (Méthotrexate® Plaquenil®), mais ils se sont révélés globalement négatifs, informe le rhumatologue. Il y a un tel besoin de recherches dans le domaine du traitement de l'arthrose digitale". Enfin, contre l'arthrose, la plante incontournable est l'harpagophytum, plus précisément sa racine. On peut par exemple la prendre en décoction : faire tremper la racine séchée d'harpagophytum pendant 4 heures dans l'eau froide. Mettre 1 demie-cuillère à soupe dans 25 cl d'eau froide, faire chauffer jusqu'à ébullition, arrêter le feu et laisser infuser 10 minutes. Filtrer et boire 2 bols par jour, loin des repas. La plante est aussi disponible sous forme de gélule.

Quels exercices pour soulager la douleur ?

Des exercices de renforcement musculaire et d'assouplissement quotidiens sont importants pour lutter contre l'enraidissement des doigts et donc garder de la mobilité. Ils consistent en un travail de la force de la pince et de préhension. "Il est par exemple conseillé de serrer une balle en mousse plusieurs fois", indique le Pr Francis Berenbaum.

Merci à Francis Berenbaum, chef du service de Rhumatologie à l'hôpital Saint Antoine (Paris) et co-auteur avec Jérôme Auger. "Le grand livre de l'arthrose", Editions Eyrolles, 2016

Rhumatologie