Qu'est-ce que l'arthrose du pouce ou rhizarthrose ?

La rhizarthrose est un type d'arthrose des doigts se situant précisément au niveau de la base du pouce. C'est une arthrose très fréquente, surtout chez les femmes de plus de 50 ans. Parmi les traitements de la douleur, le port d'une orthèse et la prise de médicaments antalgiques.

Qu'est-ce que l'arthrose du pouce ou rhizarthrose ?
© pattkittima - 123RF

L'arthrose est une maladie qui touche les articulations : cartilage, os, muscle... L'arthrose des doigts est la deuxième localisation la plus fréquente entraînant des déformations progressives et irréversibles. Elle peut être très inflammatoire et douloureuse et touche davantage les femmes.

Définition : qu'est-ce que la rhizarthrose ou arthrose du pouce ?

La rhizarthrose ou arthrose de la base du pouce est une destruction progressive des cartilages d'une ou de l'autre articulation ou des deux articulations de la base du pouce. "L'atteinte peut concerner l'articulation entre l'os du poignet (trapèze) et la phalange du pouce. C'est une atteinte trapézo-métacarpienne. Elle peut concerner l'articulation entre l'os du poignet et l'os scaphoïde. C'est l'atteinte scapho-trapézienne", précise le Pr Francis Berenbaum, Chef du service de rhumatologie de l'Hôpital Saint-Antoine. Cette arthrose est très fréquente. Elle touche surtout les femmes, le plus souvent vers l'âge de 50 ans.

A gauche : articulations saines / A droite : articulations avec arthrose © normaals - 123RF
 

Quels sont les causes et facteurs de risque ?

"On ne retrouve pas de cause bien précise à cette arthrose du pouce dans la majorité des cas", informe le rhumatologue. Il existe des facteurs prédisposants à l'arthrose du pouce : dégénératifs, mécaniques (mouvements répétés du pouce), héréditaires, rarement un traumatisme. "Des personnes qui sur-utilisent le pouce dans leur activité professionnelle y sont plus exposées, indique le Pr Francis Berenbaum. Parfois l'arthrose du pouce est liée à une maladie, la chondrocalcinose, une maladie inflammatoire à micro-cristaux" précise-t-il.

Quels sont les symptômes de l'arthrose du pouce ? Des douleurs ?

"L'arthrose du pouce entraîne des douleurs au mouvement essentiellement, quand on veut prendre un objet, le serrer (le geste de la pince)", informe le rhumatologue. Le pouce peut se déformer, ce qui entraîne une gêne fonctionnelle et une gêne esthétique. Le diagnostic repose sur l'examen clinique et une radiographie. "La radiographie permet de définir quelles articulations sont touchées", explique le Pr Francis Berenbaum.

Radio d'un pouce déformé suite à une rhizarthrose © Paul Maguire - 123RF

Quels sont les traitements de l'arthrose du pouce ?

Comme pour toutes arthroses, le traitement est non-pharmacologique et pharmacologique. L'application de froid ou de chaud peut soulager les douleurs de façon transitoire. La mise en place d'une orthèse (attelle) est un élément important du traitement. "Les orthèses ont démontré leur efficacité pour soulager les douleurs", informe le Pr Francis Berenbaum. Elles peuvent être portées le jour aussi bien que la nuit. Lors d'une poussée, des anti-inflammatoires par voie locale (sous forme de crème ou de compresse imbibée) sont administrés pour calmer les douleurs. S'il est suffisant, le traitement local est privilégié au traitement par voie générale, cela afin d'éviter les effets indésirables potentiels. "Lors de poussées avec des douleurs très inflammatoires, des infiltrations locales de cortisone peuvent être effectuées", indique le rhumatologue. Une chirurgie est discutée seulement quand tous ces traitements n'ont pas soulagé les douleurs. "La trapézectomie consiste à retirer le trapèze, os du poignet", explique le Pr Francis Berenbaum. Cette intervention concerne un très petit nombre de patients.

L'arthrose du pouce peut-elle être reconnue comme une maladie professionnelle ?

Il n'existe pas de tableau de maladie professionnelle pour la rhizarthrose. La part attribuable au travail n'est pas encore suffisamment établie. Un groupe d'experts européens a proposé en 2000 différents tableaux cliniques des troubles musculo-squelettiques (TMS) en y incluant la rhizarthrose.

Evolution et complications

Il est impossible de prévenir l'évolution d'une arthrose du pouce. "L'évolution est très variable, souligne le Pr Francis Berenbaum. Parfois cela reste sous forme de poussées douloureuses, parfois cela entraîne une douleur continue à l'activité. Il y a aussi des formes évolutives avec des déformations importantes", décrit-il.

Merci au Pr Francis Berenbaum, Chef du service de rhumatologie de l'Hôpital Saint-Antoine. Références : Leonid Rogalev,  Stéphanie Scarfone, Alessandro Semere, Rhizarthrose ou arthrose du pouce : une nouvelle maladie professionnelle ?, Archives des Maladies Professionnelles et de l'Environnement, Volume 79, Issue 3, May 2018, Page

Rhumatologie