Drain de Redon : rôle, indications, ablation, surveillance...

Chargement de votre vidéo
"Drain de Redon : rôle, indications, ablation, surveillance..."

Le drain de Redon est un tube utilisé pour le drainage après une opération chirurgicale. Il sert ainsi à recueillir les liquides qui s'écouleront (sang, pus...). Combien de temps le garder ? Comment le surveiller et le retirer ? Indications, ablation, surveillance... Le point avec le Dr Romain De Blic, chirurgien vasculaire.

Définition : qu'est-ce qu'un drain de Redon ?

Le drain de Redon, parfois appelé simplement Redon, est un tube utilisé pour le drainage. Il existe de nombreux types de drainage, comme le méchage par exemple, et le drain de Redon est très utilisé en chirurgie grâce à sa praticité. Il est composé d'une matière souple, plastique ou silicone, et percé par de nombreux trous dans une partie de sa paroi. Suite à une intervention chirurgicale, la partie trouée est placée dans l'incision, au niveau de la région opérée, et sert à assurer un drainage de matières par l'aspiration vers l'extérieur. Ces sécrétions drainées peuvent être constituées de sang, de pus, de bactéries, de liquides divers ou même de masses gazeuses.

Quel est son rôle ?

Le drainage de type Redon est largement utilisé en chirurgie pour aider à favoriser la cicatrisation tout en prévenant les infections. "Son utilisation dépend beaucoup de la spécialité, de la région anatomique opérée et de ce que l'on veut surveiller, explique le Dr Romain De Blic, chirurgien vasculaire à Paris. Par exemple, il peut servir à surveiller une anastomose de pontage, car un lâchage de suture artérielle remplira le Redon en quelques minutes". Le drain de Redon peut aussi alerter "d'un processus infectieux actif, en ramenant du liquide purulent", ajoute le docteur.

Quelles sont les indications ?

Le drain sert au corps à se débarrasser des sécrétions post-opératoires de la région opérée (sang, pus...)

Le drain de Redon est placé en fin d'intervention, avant fermeture de l'incision, dans une plaie traumatique ou opératoire. Il sera placé dans une cavité naturelle ou même formée par une infection ou la chirurgie. "Ainsi, il va drainer les sécrétions post-opératoires de la région opérée : le sang, les sécrétions, les suintements, le liquide lymphatique…", énumère le professionnel. En plus de cela, le drainage va favoriser une bonne cicatrisation, "mais aussi limiter le risque d'hématome et le risque d'infection post opératoire".

Combien de temps le garde-t-on ? 

"Cela dépend de la région opérée et de la spécialité, commence le médecin, mais en général, garder le drain de Redon environ 48 heures suffi". Après une chirurgie biliaire par exemple, le Redon sera retiré après un à deux jours.

Ablation d'un drain de Redon 

L'ablation du drain de Redon est réalisée si le Redon n'est plus trop productif, c'est à dire s'il ne rend plus vraiment de liquides. "Il ne faut pas le garder trop longtemps devant le risque d'infection. De plus, le Redon auto entretient des écoulements lymphatiques ou chyleux" explique notre intelocuteur. C'est pourquoi il est recommandé de le retirer au bout de 48 heures.

Si le drain de Redon est arraché, il est impossible de le remettre en place !

Drain de Redon arraché : que faire ?

Malheureusement, si le drain de Redon est arraché, il est impossible de le remettre en place. "Il n'y a rien à faire car on ne peut remettre le drain dans la plaie chirurgicale fermée", précise notre spécialiste. 

Drain de Redon et prothèse de hanche 

Le drain de Redon est très souvent utilisé après une installation de prothèse de hanche. Une telle prothèse peut être nécessaire après une arthrose de la hanche ou une coxarthrose. Après avoir retiré lors d'une chirurgie les parties abîmées par l'arthrose, le médecin pose les implants prothétiques. C'est en fin d'intervention qu'un drainage va être utilisé. Le drain de Redon va ainsi évacuer les saignements post-opératoires. Il sera ensuite retiré deux jours après l'intervention généralement.

Drain de Redon bouché : que faire ?

Lorsqu'un drain de Redon n'est plus efficace (un médecin dira qu'il "ne donne plus"), c'est très certainement parce qu'il est bouché par les sérosités comme des caillots. Dans ce cas, le médecin va "mobiliser" le Redon, c'est à dire le retirer sur quelques centimètres pour libérer les orifices, pour que le tuyau puisse redevenir fonctionnel et continuer à évacuer les liquides. Le médecin va donc mobiliser le drain pour éviter de le retirer de manière trop prématurée lorsque les tissus ne sont pas suffisamment cicatrisés. En effet, il doit rester en place au moins 24 heures.

Comment surveiller un drain de Redon ?

Il faut surveiller quotidiennement le drain de Redon : 

  • Le médecin va mesurer le volume de liquide sur les bouteilles graduées : le volume total depuis l'intervention, mais aussi le volume recueilli par 24 heures, qui lui donnera des indications sur la nécessité ou pas d'une ablation.
  • Il va également surveiller l'aspect des liquides : le sang "rouge" artériel, le sang veineux, le liquide sero-hémorragique, le liquide séreux, le liquide lymphatique, le liquide chyleux, ou s'il y a du liquide purulent.
  • va aussi surveiller l'aspect de l'orifice cutané du drain : si le Redon est toujours bien fixé à la peau, s'il n'y a pas un trou en contact avec l'air qui empêcherait le Redon d'aspirer…
  • Il va bien sur vérifier que le Redon soit toujours en aspiration, et pas vide ou cassé.

Changement d'un drain de Redon 

Un seul drain de Redon peut être posé après une opération : en effet, le drain de Redon ne peut pas être changé, car les tissus auront déjà commencé à cicatriser et la plaie se sera refermée autour du drain.

Merci au Dr Romain De Blic, Chirurgien vasculaire à Paris.

Opérations