Laminectomie : définition, risques, convalescence

Cette intervention chirurgicale de la colonne vertébrale consiste à enlever une lame vertébrale. Dans quels cas est-elle préconisée ? Pourquoi ? Quels bienfaits en attendre ? Les explications du Dr. Ahmed Meziane, chirurgien orthopédiste.

Laminectomie : définition, risques, convalescence
© HENADZY - stock.adobe.com

Définition : c'est quoi une laminectomie ?

Aussi appelé "libération médullaire", la laminectomie est une intervention chirurgicale effectuée sur la colonne vertébrale et destinée à retirer une partie de l'os vertébral appelée "lame vertébrale". "Elle est pratiquée en seconde intention (en première intention, il est proposé un traitement conservateur comprenant des antalgiques, des anti-inflammatoires et de la rééducation), en cas de compression de la moelle épinière afin de libérer le canal rachidien", explique le Dr. Ahmed Meziane, chirurgien orthopédiste. Tous les mécanismes de compression de la moelle épinière ou d'un nerf passant à ce niveau peuvent provoquer des douleurs, parfois très handicapantes dans la vie de tous les jours. "La laminectomie permet ainsi l'ablation des hernies, excroissances, ou tous autres phénomènes de compression dans l'espoir d'une diminution ou d'une abolition complète des symptômes", précise le Dr. Meziane. Dans certains cas cependant et même malgré une opération correctement effectuée, les signes cliniques peuvent persister.

Quand faire une laminectomie ?

Elle est pratiquée en cas de compression de la moelle épinière, comme cela peut être le cas dans certaines hernies discales, canal lombaire étroit ou processus compressifs autres. "Cette compression peut être à l'origine de douleurs dans les jambes et d'une diminution de la capacité à marcher longtemps, d'une sciatique survenant au repos ou à l'effort, rarement, d'une paralysie des membres inférieurs ou du sphincter", précise l'expert.

Qui pratique une laminectomie ?

L'intervention est pratiquée par un chirurgien orthopédiste.

Comment se déroule une laminectomie ?

Avant l'intervention, un bilan radiologique est réalisé afin de déterminer précisément la zone de compression et le nombre d'étage à libérer. Elle est ensuite réalisée sous anesthésie générale. Elle dure environ 30 minutes. "Une incision d'environ 7 cm est pratiquée dans le dos, le long de la colonne vertébrale afin d'avoir accès au canal. Le chirurgien peut ainsi retirer une partie des tissus obstruant le canal afin de libérer les fibres nerveuses. Les tissus musculaires sont ensuite refermés et un drain est placé pour aspirer les saignements et éviter la formation d'hématomes", explique le chirurgien.

Quels sont les risques d'une laminectomie ?

Tous actes chirurgicaux comportent des risques. Une laminectomie peut entrainer :

  • Des troubles de la sensibilité dans les membres inférieurs
  • Un risque de paralysie partielle ou totale, temporaire ou définitif, au niveau du pied le plus souvent
  • Un risque de fuite du liquide céphalo-rachidien
  • Un risque d'infection

Quelle convalescence après une laminectomie ?

"Pendant trois semaines environ, il est recommandé de marcher afin de réactiver les muscles du dos et des jambes. Par la suite et si nécessaire, des séances de kinésithérapie pourront être prescrites", recommande le Dr. Meziane. Le patient ressort de l'hôpital avec une ordonnance d'antalgiques. Un arrêt de travail est nécessaire. Sa durée est variable, entre 6 et 12 semaines, selon la pénibilité de la fonction. La laminectomie permet de bons résultats dans 80 % des cas. 

Faut-il faire de la rééducation après une laminectomie ?

La rééducation commence quelques jours après l'intervention avec de la marche et des exercices d'étirement. 

Merci au Dr. Ahmed Meziane, chirurgien orthopédiste, à la clinique Capio, à Domont (95).

Autour du même sujet

Opérations