Anéchogène : signification, organes et contenus anéchogènes

On utilise le terme anéchogène pour qualifier un tissu qui ne renvoie pas les ultrasons. C'est-à-dire qui n'entraîne pas la formation d'écho. Explications avec les docteurs Jean-Philippe Masson, président de la fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) et Richard Mallet, Vice-Président de l'Association Française d'Urologie.

Anéchogène : signification, organes et contenus anéchogènes
©  Anek Suwannaphoom -123RF

Définition : que signifie anéchogène ?

Le qualificatif anéchogène sert à désigner un tissu, un liquide ou un organe qui ne renvoie aucun écho, c'est-à-dire aucun ultrason. Les structures anéchogènes apparaissent en noir sur l'écran de l'échographe puisque l'appareil fonctionne à partir de la réception de l'écho renvoyé par les différentes structures de l'organisme. "En pratique, puisqu'il n'y a aucun écho dans la structure examinée, l'image renvoyée est totalement noire sur l'écran", résume Jean-Philippe Masson, président de la fédération nationale des médecins radiologues (FNMR).

Dans quels examens peut-on le voir ? 

Une structure se révèle anéchogène ou non uniquement dans le cadre d'une échographie.

Différences avec hypoéchogène

A côté de la structure anéchogène qui ne renvoie aucun écho, la structure hypoéchogène va renvoyer des échos faibles. "Il y a des échos à l'intérieur de la structure hypoéchogène et l'image n'est pas totalement noire sur l'écran mais simplement plus "foncée" que les tissus autour", poursuit notre spécialiste. 

Organes anéchogènes 

La vessie et la vésicule biliaire sont réputées pour être des organes anéchogènes si elles sont normales et pleines. C'est la raison pour laquelle on demande aux patients de venir à jeun pour un examen de la vésicule et vessie pleine pour une étude de la vessie. "Dans certains contextes, certains organes peuvent avoir un contenu anéchogène en cas de problème, ajoute le Dr Richard Mallet, Vice-Président de l'Association Française d'Urologie. En effet, lors d'une colique néphrétique par exemple, si un calcul gêne l'évacuation de l'urine du rein vers la vessie, le canal d'évacuation (uretère) se dilate provoquant un gonflement du canal du rein (pyélon encore appelé bassinet) qui est alors rempli d'urine donc anéchogène (non visible habituellement car vide)".

Substances anéchogènes 

Parmi les substances liquides anéchogènes figurent, entre autres, l'urine et le liquide amniotique. "D'autres éléments peuvent être anéchogènes comme les kystes, quelle que soit leur localisation (foie, rein, thyroïde, ovaire)", précise le Dr Masson.

Causes : pourquoi un contenu est-il anechogène ?

Un contenu est anechogène parce qu'il ne contient que du liquide.

Merci aux Dr Jean-Philippe Masson, président de la fédération nationale des médecins radiologues (FNMR) et au Dr Richard Mallet, Vice-Président de l'Association Française d'Urologie.

Autour du même sujet

Examens radiologiques