Holter cardiaque : pose, examen, comment dormir avec ?

Petit boîtier muni d'électrodes, le Holter cardiaque permet d'enregistrer le rythme et la fréquence cardiaque pendant une durée prolongée, en cas d'accélération ou de ralentissement du rythme cardiaque par exemple. A quoi sert-il exactement ? Comment le poser et comment l'enlever ? Peut-on dormir avec ?

Définition : c'est quoi un Holter cardiaque ?

Le Holter cardiaque est un enregistreur du rythme et de la fréquence cardiaque pendant une durée prolongée. C'est un examen indolore et sans aucun risque qui ne gêne pas les activités quotidiennes. Le nom vient de son inventeur, le docteur Norman Holter. L'enregistrement Holter (que ce soit pour le rythme cardiaque ou la pression artérielle) prend donc toujours une majuscule. 

Il comprend un boîtier enregistreur dont la taille ne cesse de diminuer avec les progrès techniques et qui tient désormais le plus souvent dans une poche de pantalon ou accroché à la ceinture. Ce boîtier comporte un bouton que le patient peut actionner s'il ressent quelque chose durant l'enregistrement, créant un repère temporel sur l'enregistrement afin que le médecin puisse visualiser facilement les corrélations entre symptômes et anomalies du rythme cardiaque. Ce boitier est relié par des câbles à des électrodes collées sur le thorax du patient. Ce sont les électrodes qui captent le signal électrique et le transmettent au boitier via les câbles. Selon les modèles, le nombre d'électrodes va de 3 à 6.

A quoi sert un Holter cardiaque ?

Le Holter permet d'enregistrer pendant une durée prolongée le rythme cardiaque du patient et sa fréquence cardiaque, sous la forme d'une ou plusieurs dérivations d'électrocardiogramme, pendant les activités habituelles du patient, alors qu'un électrocardiogramme classique n'enregistre que quelques secondes de repos. Classiquement fait pendant une période de 24h, les progrès techniques permettent maintenant de faire des enregistrements continus pendant 72h voire même 7 jours.

Indications

"Le Holter cardiaque est utilisé pour mettre en évidence des troubles du rythme (accélération anormale du rythme cardiaque) ou de la conduction (ralentissement anormale du rythme cardiaque) paroxystiques (c'est à dire survenant de manière ponctuelle) et éventuellement asymptomatique. Il permet donc l'exploration des palpitations, malaises, pertes de connaissance ou syncope, explique le Dr Zores. Il peut également être utilisé pour contrôler l'efficacité d'un traitement anti-arythmique."

Il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour la pose (ou le port) du Holter.

Pose d'un Holter cardiaque

Il n'est pas nécessaire d'être à jeun pour la pose (ou le port) du Holter. Après nettoyage de la peau, le médecin, l'infirmière ou la secrétaire, pose des électrodes autocollantes sur la poitrine du patient. En cas de pilosité importante, il est parfois nécessaire de raser les poils à l'endroit où doivent être posées les électrodes. Les électrodes sont rattachées par un câble au boîtier préalablement configuré, et l'enregistrement est lancé. La pose dure tout au plus une dizaine de minutes. Certaines électrodes pouvant être posée assez haut sur le thorax, elles peuvent être visibles si les vêtements portés sont assez décolletés.

Examens

Le Holter ne permet rien d'autre que l'enregistrement du rythme cardiaque et la corrélation du rythme avec d'éventuels symptômes survenus pendant l'enregistrement. A partir du tracé, on peut mesurer la fréquence cardiaque maximale et minimale, mettre en évidence des extrasystoles, des tachycardies (rythme trop rapide) ou des bradycardies (rythme trop lent). Selon les résultats, d'autres examens pourront être proposés, soit pour comprendre l'origine des anomalies mises en évidence, soit pour en faire le traitement.

Comment l'enlever ?

L'appareil est retiré après une durée prédéfinie d'enregistrement, en général 24h. Le retrait se fait simplement en décollant les électrodes. Le boitier est ensuite connecté à un ordinateur équipé d'un logiciel adapté pour recueillir les données enregistrées. La probabilité de mettre en évidence une anomalie étant d'autant plus importante que la durée d'enregistrement est longue, il ne faut pas retirer les électrodes avant le retour chez le médecin.

Il est souvent remis au patient quelques électrodes supplémentaires pour remplacer celles qui se seraient décollées, notamment en cas de transpiration (pratique sportive, températures élevées). Si un câble ou une électrode se détache, il faut le/la remettre en place le plus rapidement possible afin de préserver un enregistrement de bonne qualité. L'appareil n'est pas étanche. Il ne faut donc pas se doucher avec ou le mettre pour aller nager par exemple. Même si toutes les électrodes sont décollées, il ne faut jamais éteindre l'enregistreur avant le retour chez le médecin, au risque d'effacer la mémoire.

Comment dormir avec un Holter cardiaque ?

L'appareil peut être un peu gênant pour dormir en raison des électrodes et des câbles, mais il n'y a pas de consignes particulières à suivre.

Quels résultats ?

"Après remise du boîtier, les données sont extraites dans le logiciel dédié et le cardiologue procède à la lecture et l'interprétation des tracés. La lecture prend entre 20 et 40 minutes en fonction de la durée d'enregistrement et de l'importance des parasites sur le tracé", explique notre interlocuteur. L'enregistrement permettra :

  • de déterminer les fréquences cardiaques moyenne, maximale et minimale,
  • de repérer des extrasystoles, des troubles de la conduction ou du rythme
  • de préciser leur rythme.

Si le patient a actionné l'interrupteur en raison de symptômes, on pourra faire une corrélation entre les symptômes et les éventuelles anomalies électriques.

Prix

Le prix Sécurité sociale d'un Holter est de 77,01 €

Merci au Dr Florian Zores, cardiologue