Qu'est-ce qu'une sleeve gastrique ?

La sleeve gastrique est une technique chirurgicale visant à lutter contre l'obésité (chirurgie bariatrique). Elle est pratiquée chez l'adulte et consiste à réduire le volume de l'estomac pour provoquer une sensation de satiété. Préparation, détails de l'opération... Tout savoir avant de se lancer.

Qu'est-ce qu'une sleeve gastrique ?
© 123RF-olegdudko

Définition

Également appelée "gastroplastie verticale calibrée avec résection gastrique" ou "gastrectomie longitudinale", la sleeve-gastrectomie est une procédure chirurgicale digestive pratiquée sur des patients atteints d'obésité morbide. Cette opération consiste en l'ablation d'une partie de l'estomac afin que celui-ci forme un tube. Pratiquée pour la première fois en 2001, la sleeve-gastrectomie permet aux patients de perdre un poids considérable en provoquant une sensation de satiété rapide engendrée par la réduction du taux de ghréline, l'hormone de l'appétit.

Sleeve et IMC

La chirurgie de l'obésité concerne les adultes ayant une surcharge pondérale importante, c'est-à-dire présentant une obésité importante avec un IMC supérieur ou égal à 40 kg/m² ou une obésité sévère avec un IMC supérieur ou égal à 35 kg/m² associé à au moins une complication que la chirurgie peut améliorer (diabète de type 2, hypertension artérielle, syndrome d'apnée du sommeil par exemple).

-> Calculez votre IMC

Pour qui ?

La sleeve est une technique réservée aux personnes :

  • présentant donc un IMC supérieur à 40kg/m² ou supérieur à 35 kg/² associé à au moins une complication.
  • âgées de 18 à 60 ans.
  • n'ayant pas de contre-indication psychologique.
  • ne présentant pas de risque opératoire spécifique.

Elle n'est proposée qu'après échec d'autres méthodes de pertes de poids (suivi diététique, activité physique...).

"La préparation psychologique à la sleeve est un élément essentiel à la réussite de cette intervention. Elle ne doit jamais être négligée." Dr Anne-Christine Della Valle.

Se préparer à l'opération

La sleeve est une intervention préparée plusieurs mois à l'avance. Elle nécessite des entretiens avec le chirurgien, l'anesthésiste, un psychologue et une diététicienne. Des rencontres avec des personnes ayant déjà bénéficié de cette technique sont aussi proposées. La préparation au mode d'alimentation "après l'opération" doit être faite en amont. C'est seulement à l'issue de cette préparation que l'équipe médicale va décider si l'intervention peut avoir lieu ou si elle doit être repoussée ou annulée.

Déroulé de l'opération

sleeve estomac opération
© 123RF- Serdar çorbacı

Le choix de la technique chirurgicale est fait par l'équipe pluridisciplinaire et la personne concernée. De nombreux critères rentrent en compte parmi lesquels : l'expérience et l'environnement technique du chirurgien et de l'équipe d'anesthésie, l'importance de l'obésité, l'IMC, les antécédents médicaux et chirurgicaux, l'âge, les pathologies digestives associées, la présence ou non d'un diabète de type 2, les traitements en cours et les troubles du comportement alimentaire.

Il existe deux grands types de techniques chirurgicales : les techniques dites restrictives pures comme la gastrectomie longitudinale (sleeve), et les techniques mixtes dites restrictives et "mal-absorptives" comme le bypass ou dérivation biliopancréatique. En 2014, la sleeve gastrectomie représentait près de 60% des procédures de chirurgie de l'obésité.

La sleeve, technique la plus fréquemment pratiquée, consiste à retirer environ 2/3 de l'estomac. Cette technique restrictive consiste à retirer la partie contenant les cellules qui secrètent l'hormone stimulant l'appétit, la ghréline. L'estomac est réduit à un tube vertical et les aliments passent rapidement dans l'intestin. La perte de poids est d'environ 25 à 35 kg. Cette technique ne perturbe pas la digestion des aliments car ils sont d'abord ralentis pendant leur passage dans le tube, puis évacués très rapidement dans l'intestin. La sleeve agit donc par 2 mécanismes complémentaires : la restriction associée à une diminution du taux de ghrêline, hormone de la faim, provoquant ainsi un désintérêt pour la nourriture.

En pratique :  l'opération est généralement réalisée sous cœlioscopie et sous anesthésie générale. La durée de l'hospitalisation varie de 2 à 10 jours en fonction du type d'intervention et de l'état général de la personne. Elle peut être prolongée si des complications surviennent après l'intervention. Il faut prévoir au minimum 2 semaines d'arrêt de travail après la sortie de l'hôpital. Comme toute intervention sur l'abdomen, les suites opératoires peuvent être douloureuses.

Après l'opération : ce qu'il faut savoir

Un suivi au long cours est indispensable et il est parfois nécessaire d'effectuer une seconde intervention chirurgicale. De plus, il est important de savoir que cette intervention est irréversible. La reprise d'une activité physique n'est conseillée qu'entre la 2e et la 4e semaine. 

Alimentation

Après l'intervention, vous mangez des aliments liquides puis sous forme de purée. L'alimentation solide est retrouvée progressivement.

Recommandations de la Haute Autorité de Santé

  • ingérez de petites quantités à chaque repas et mastiquez lentement
  • prenez vos repas assis et dans le calme
  • arrêtez-vous de manger dès les premiers tiraillements digestifs et dès que vous n'avez plus la sensation de faim (satiété)
  • ne buvez pas en mangeant (mais suffisamment entre les repas)
  • mangez équilibré et varié pour éviter les carences nutritionnelles et augmenter les chances de perdre du poids
  • conservez un apport suffisant en protéines (viandes, poissons, œufs, produits laitiers)
  • évitez les boissons gazeuses, les boissons sucrées, les sauces et les fritures, ainsi que les sucreries et les aliments gras.

Complications

Les complications de la sleeve sont rares mais peuvent survenir.

  • Le risque de fistule post-opératoire est l'un des principaux risques de cette intervention. La pratique d'un TOGD, transit oeso-gastrique entre le premier et le troisième jour postopératoire et avant la reprise alimentaire est nécessaire afin de dépister une fistule.
  • D'autres complications peuvent apparaître dans les jours suivant l'intervention comme une perforation ou une hémorragie.
  • Un reflux gastro-œsophagien, une inflammation de l'œsophage ou une dilatation de l'estomac peuvent également survenir.
  • Une infection au niveau d'une cicatrice dans les quelques semaines suivant l'opération peut apparaître.
  • Des carences nutritionnelles pouvant provoquer une anémie, ulcère gastrique ou une sténose du tube peuvent également survenir.

Réussites/échecs de la sleeve

Des échecs peuvent survenir. Ils sont principalement liés à une absence de suivi, au non-respect des recommandations post opératoires telles que l'obligation de modifier son comportement alimentaire et l'absence de reprise d'une activité physique régulière.

Qu'est-ce qu'une sleeve gastrique ?
Qu'est-ce qu'une sleeve gastrique ?

Sommaire Définition Sleeve et IMC Pour qui ? Se préparer à l'opération Déroulé de l'opération Après l'opération • Alimentation Complications Réussite/échec Définition Également appelée...