PA : définition et mesure de la pression artérielle

Considérée à tort comme un acte banal, la mesure de la Pression artérielle (PA) exige de la rigueur. Mal mesurer la PA expose au risque de passer à côté d'une hypertension artérielle ou au contraire d'un effet "blouse blanche" qui ne reflète pas la réalité.

Définition : qu'est-ce que la pression artérielle ?

La pression (ou tension) artérielle mesure les forces de pression exercées par les parois des artères pour expulser le sang qu'ils contiennent. Lors de la mesure de la pression artérielle par un brassard, deux chiffres sont habituellement donnés, mesurés en millimètres de mercure (mmHg) :

  • La PA systolique (la première mesure sur le tensiomètre) qui correspond au chiffre le plus élevé et qui reflète la systole cardiaque, c'est-à-dire le moment de l'éjection par le cœur ;
  • La PA diastolique (la deuxième mesure sur le tensiomètre) qui correspond au chiffre le plus bas et qui reflète la diastole cardiaque, c'est-à-dire le relâchement du cœur.
© Viktor Lugovskoy - 123RF

Mesure de la pression artérielle

En pratique, la PA se mesure par un brassard place au-dessus du pli du coude ou au niveau du poignet. Il est gonflé jusqu'à un niveau de pression supérieur à la pression systolique (qui fait disparaître le pouls dans le bras) puis il est lentement dégonflé. La pression artérielle systolique (PAS) correspond alors à l'apparition des bruits. La disparition des bruits correspond à la pression artérielle diastolique (PAD).

Il est possible de surveiller soi-même sa PA (c'est même conseillé pour obtenir des mesures plus justes), au moyen d'un appareil de bonne qualité recommandé par la Société française d'hypertension artérielle (http://www.automesure.com). Après avoir bien lu la notice d'utilisation, il est conseillé de procéder par étapes :

  • Asseyez-vous confortablement.
  • Reposez-vous cinq minutes environ.
  • Enfilez le brassard gonflable au niveau de votre bras. Ajustez-le à la bonne hauteur dans le sens indiqué par le fabricant.
  • Placez votre bras sur la table à la hauteur de votre cœur, (c'est-à-dire au niveau de votre poitrine à hauteur de votre sein).
  • Une fois bien installé, actionnez la mesure. Pendant le gonflage et le dégonflage du brassard ne bougez pas et restez détendu.

Quand mesurer sa pression artérielle ?

Il est conseillé de mesurer sa PA le matin et le soir, en répétant la manœuvre 3 fois de suite, à une ou deux minutes d'intervalle. Il ne sert à rien de mesurer la PA a d'autres moments de la journée, ces mesures supplémentaires compliqueraient inutilement l'analyse de votre médecin.

⇒ Interpréter ses résultats

Pression artérielle normale  

Chez l'adulte, les experts proposent comme définition de la PA normale moins de 140 mmHg pour la systolique et moins de 90 mmHg pour la diastolique. À domicile avec un tensiomètre électronique, la PA est un peu plus basse : la moyenne des mesures doit être inférieure à 135/85 mmHg pour être considérée comme normale La pression artérielle optimale est d'environ 120/80 mmHg.

Pression artérielle élevée  

Lorsque la PA mesurée au repos et à plusieurs reprises, est supérieure à 140 mmHg pour la pression systolique et 90 mmHg pour la pression diastolique, on parle d'hypertension artérielle. Dans la majorité des cas, l'hypertension artérielle est dite "essentielle", parce qu'aucune cause connue ne peut expliquer son apparition. Elle ne donne aucun symptôme pendant des années et peut être aggravée par certains facteurs de risque : le vieillissement, (qui favorise la perte d'élasticité des artères), le surpoids, la sédentarité, une consommation élevée de sel, le tabac ou encore l'alcool.

Pression artérielle basse

L'hypotension artérielle, c'est à dire la baisse de la PA se définie par une pression artérielle systolique (PAS) de moins de 90 mmHg ou une chute de la PAS d'au moins 40 mmHg par rapport aux valeurs habituelles de la personne. Elle apparait en cas d'état de choc cause par une infection généralisée ou une perte importante de sang par exemple (hémorragie).

Une autre cause, plus fréquente cette fois, est l'hypotension orthostatique qui se définit comme une diminution de la PAS d'au moins 20 mmHg et/ou de la PAD d'au moins 10 mmHg dans les 3 minutes suivant un passage en position debout. Elle est souvent asymptomatique et peut être causée par un problème de retour veineux dans les jambes, un traitement médicamenteux ou des problèmes cardiaques.

Comment faire pour baisser la pression artérielle ?

En cas d'hypertension artérielle, l'objectif est de ramener la PA en dessous de 140/90 mmHg, et même de 130/80 mmHg en cas de diabète ou de maladie rénale. Pour cela, on conseille dans un premier temps d'améliorer son hygiène de vie en limitant sa consommation de sel, d'alcool, de tabac, en perdant du poids si nécessaire et en pratiquant une activité physique régulière.

Si vous ne parvenez pas à atteindre votre objectif en l'espace de quelques mois par des modifications de votre mode de vie, vous devrez prendre un médicament antihypertenseur. Mais si vous souffrez d'hypertension sévère, de diabète ou de maladie rénale, votre médecin vous prescrira ce type de médicament sans attendre.

Les conseils du médecin

Votre médecin est le mieux placé pour vous indiquer si votre tension est satisfaisante ou pas. En cas de PA trop haute ou trop basse, ne changez pas votre traitement vous-même, prévenez votre médecin de la situation.

PA : définition et mesure de la pression artérielle
PA : définition et mesure de la pression artérielle

Sommaire Définition Mesure de la pression artérielle Quand mesurer sa pression ? Interpréter ses résultats Pression artérielle normale Pression artérielle élevée Pression artérielle basse Faire baisser sa pression Conseils...