Piqûre de puce : la reconnaître et la soulager

Des boutons roses ou rouges très irritants sont apparus au niveau de vos chevilles et vos mollets ? Ce signe ne trompe pas, vous vous êtes fait dévorer par des puces. Ces petits insectes hématophages (qui se nourrissent de sang) d'à peine 5 millimètres vivent habituellement dans le pelage des chats, des chiens ou encore des rats. Mais il arrive qu'ils s'attaquent à l'homme, et l'exposent à des risques d'infection.

La piqûre de puce chez l'homme

Il existe plus de 2000 espèces de puces. En France, l'espèce la plus couramment rencontrée est Ctenocephalides felis. Elle est capable de se reproduire à la fois sur le chat et sur le chien. Mais elle peut aussi se nourrir de sang humain.

En fait, ce sont surtout les jeunes puces adultes qui n'ont pas pu se nourrir durant plusieurs mois, faute de mammifères à proximité, qui attaquent les mollets et les chevilles des humains. Elles repèrent leur hôte potentiel grâce aux vibrations, le gaz carbonique et la chaleur dégagés par celui-ci. Si la puce ne reçoit aucun signal dans l'environnement, elle peut rester latente durant au moins six mois. Mais lorsqu'un hôte est à proximité, un animal ou un humain, elle saute sur l'occasion et l'attaque pour se nourrir. Ces puces encore en développement et en attente d'une proie se cachent généralement dans les petits recoins comme les lames du parquet. C'est pour cela qu'on parle parfois de " puces de parquet ".

A quoi ressemble une piqûre de puce ?

Les piqûres de puce se manifestent par des boutons roses ou rouges localisés au niveau des chevilles et des mollets, et s'accompagnent de fortes démangeaisons. Cette réaction d'irritation est due à la salive de la puce. En cas de grattage, les boutons peuvent s'infecter. Des croûtes peuvent apparaître, et la zone autour de la piqûre peut devenir douloureuse.

Chez l'animal, la présence de puce n'est pas toujours visible. Le chat, par exemple, ne présentent généralement pas de signes cliniques. En revanche, les chiens peuvent se gratter, faire des petits bonds lors d'une piqûre ou se mordre pour tenter d'attraper les puces. Pour savoir si vos animaux et votre maison sont infestés, il faut rechercher la présence de déjections de puces qui ont un aspect cristallin rouge foncé.

Chat, chien, humain : les maladies transmises par les puces

Dans certains pays en voie de développement, les puces peuvent transmettre la peste à l'homme après avoir piqué un rat infecté. Toutefois en Europe, cette transmission a quasiment disparu car les rats porteurs de la peste ont déserté les villes. Néanmoins, la puce du rat peut transmettre le typhus murin. Provoquée par les bactéries Rickettsia typhi et R. felis, cette pathologie se manifeste par de grands frissons, des maux de tête et une fièvre qui dure une dizaine de jours. Des éruptions cutanées peuvent aussi apparaître sur le torse puis sur les bras et les jambes. Cette infection bactérienne est bénigne dans la majorité des cas.

La puce peut également transmettre au chat la maladie des griffes du chat qui peut ensuite infecter l'homme par griffure ou morsure. La puce infectée peut aussi inoculer la bactérie directement à l'homme. Cette infection bactérienne se manifeste par l'apparition d'un ou plusieurs gros ganglions ou une papule, accompagnée de rougeurs, de maux de tête et de fièvre. Une infection qui peut se compliquer avec une atteinte du cœur.

Enfin, la puce du chat ou du chien peut être responsable de parasitose, comme l'infection par le ver solitaire, aussi appelé ténia, via ses excréments. Les jeunes enfants sont les plus touchés car ils mettent leurs mains à la bouche après avoir caressé les animaux ou jouer par terre. Cette infection se caractérise par des douleurs abdominales, ou un amaigrissement alors que la personne se nourrit correctement.

Piqûre de puce : que faire ?

Dans le cas du typhus murin ou de la maladie des griffes du chat, le traitement consiste à prendre des antibiotiques. Une antibiothérapie peut également être prescrite si les lésions provoquées par la piqûre de puce se sont surinfectées. Pour l'éviter, il est conseillé de désinfecter la zone piquée (avec de l'eau et une lotion antiseptique.). Le médecin pourra également prescrire un antihistaminique pour calmer les démangeaisons.

Dans le cas d'une infection par le ver solitaire, le médecin prescrira des antiparasitaires spécifiques disponibles uniquement sur ordonnance.

Se débarrasser des puces, prévenir les piqûres

Pour éliminer ce véritable fléau, la première étape est de traiter l'animal infecté avec des produits conseillés par le vétérinaire (collier, poudre…). La seconde est de passer l'aspirateur dans tous les recoins de la maison et passer un détergent sur le sol afin d'exterminer les œufs, les larves et les jeunes adultes qui maturent tranquillement entre les lames du parquet. Il est aussi vivement conseillé de laver fréquemment sa literie, la housse du canapé, les coussins des animaux, mais aussi vos vêtements à 60°C minimum.

Piqûre de puce : la reconnaître et la soulager
Piqûre de puce : la reconnaître et la soulager

Sommaire Définition A quoi ça ressemble ? Piqûre de puce et maladies Que faire ? Se débarrasser des puces La piqûre de puce chez l'homme Il existe plus de 2000 espèces de puces. En France, l'espèce la plus...