Amphétamines : définition, effets à long terme, overdose

Les amphétamines sont des médicaments autorisés dans le traitement du trouble TDAH. Mais elles sont aussi détournées de leur usage thérapeutique et prises sous forme de drogues (notamment sous le nom de "speed") avec de lourds effets secondaires.

Amphétamines : définition, effets à long terme, overdose
© Maksim Marchanka-123RF

Définition

Les amphétamines sont des produits de synthèse qui agissent sur l'organisme comme un stimulant très puissant qui accélère l'activité du système nerveux central. Apparues dans les années 1930, elles ont été utilisées comme traitement de l'obésité (grâce à ses effets coupe-faim) et de la dépression (à cause de ses propriétés psychostimulantes). Toutefois les effets dangereux des amphétamines, et en particulier la dépendance, en ont restreint l'utilisation. De nos jours, seuls la dextro-amphétamine, la lisdexamfétamine, le méthylphénidate et les sels mixtes d'amphétamine sont fabriqués à des fins médicales, pour traiter le trouble déficitaire de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) chez l'enfant et l'adulte. Les autres amphétamines sont toutes fabriquées dans des laboratoires clandestins. En France, la consommation d'amphétamines est essentiellement présente dans l'espace festif techno, et dans les clubs et les discothèques  à une moindre échelle. Le prix moyen d'un gramme de poudre se situe autour de 15 euros. Selon l'OFDT, la consommation ponctuelle concerne environ 3% des 18-34 ans et seulement 0,3 % de la population française âgée de 18-64 ans en a consommé dans l'année.

Utilisation

L'amphétamine est disponible sous plusieurs formes avec un gout en général amer : poudre et pâte, (qui sont les plus répandues), comprimé et cristaux. Leur pureté varie lorsque la fabrication est illégale. Elles peuvent être injectées, fumées, inhalées ou ingérées sous forme de comprimés. Les comprimés peuvent présenter des logos similaires à ceux figurant sur les comprimés de MDMA ou d'ecstasy, il est d'ailleurs fréquent qu'elles soient mélangées avec d'autres droguesLorsqu'elles sont délivrées sur prescription médicale, leur usage est très encadré. Considérées comme stupéfiants, les ordonnances sont d'une durée limitée à 28 jours.

Noms

Les amphétamines sont une famille qui contient plusieurs substances chimiques : Amphétamine, Dextroamphétamine, Méthamphétamine, Méthylphénidate, Benzphétamine, Phendimétrazine, Dexfenfluramine, Diéthylpropion, Fenfluramine, Pemoline et Phentermine. Lorsqu'elles sont utilisées à des fins illégales, elles sont également appelées "speed", "ice", ou "crystal meth" par leur présentation en cristaux, en particulier pour la Méthamphétamine qui est particulièrement addictive.

Effets principaux et secondaires à long terme

Les effets des amphétamines dépendent du mode de consommation. Ils sont assez rapides et durent en général quelques heures (6 à 30 heures selon la molécule). Lorsqu'elles sont détournées de leur usage, elle apporte un effet euphorisant et stimulant. Elles augmentent la vigilance, la confiance en soi, la concentration et la capacité de travail (elles sont aussi souvent détournées dans ce but par les étudiants ou les sportifs par exemple). Elles limitent la sensation de fatigue et de faim et diminuent le besoin de sommeil. Leur prise régulière peut entraîner un épuisement de l'organisme et des troubles psychiques.

  • Après chaque prise, une phase de descente qui peut durer plusieurs jours entraîne une tristesse intense, une sensation de tête vide, un épuisement physique et psychique et des troubles importants du sommeil avec des insomnies. Il n'est pas rare que les consommateurs utilisent d'autres drogues comme le cannabis ou les médicaments anxiolytiques pour les aider à surmonter cet état.
  • À long terme, la consommation régulière d'amphétamines peut causer une dépendance qui pousse le consommateur à consommer de plus en plus souvent pour être mieux, se détendre et se calmer. Les risques d'une consommation répétée à forte quantité sont des convulsions (raideur du corps et contractions saccadées et involontaires des muscles), une déshydratation, des troubles du rythme cardiaque, une hypertension artérielle, une insuffisance rénale, et une overdose pouvant être mortels. Les conséquences psychiatriques sont tout aussi graves avec un risque de développer une dépression, une paranoïa, des hallucinations ou des envies suicidaires.
  • En revanche, chez les enfants hyperactifs, les médicaments amphétaminiques ont des effets calmants lorsqu'ils sont pris à la dose prescrite.

Effet sur le cerveau

Les amphétamines agissent sur le système nerveux central et périphérique (c'est-à-dire le cerveau et les nerfs) en libérant certaines catécholamines, et en particulier la dopamine et de la noradrénaline. Leur libération augmente en fonction de la dose d'amphétamine utilisée. A forte dose, elles entraînent également la libération de sérotonine au niveau du cerveau. C'est ainsi qu'elles entraînent une augmentation de l'état de vigilance et de la concentration, avec une perte d'appétit et une dépendance.

Effet chez le sportif

Certains sportifs peuvent avoir recours aux amphétamines qui leur procurent une sensation de puissance physique et mentale, une diminution de l'appétit et de la fatigue, une augmentation de la vigilance (capacité de concentration et d'attention) et un sentiment d'euphorie. Cependant, le risque à long terme est non seulement celui de la dépendance, mais aussi de la déshydratation et des troubles du rythme cardiaque potentiellement mortels. C'est pour ces raisons que la consommation d'amphétamines est déconseillée avec l'activité physique.

Les amphétamines restent dans l'organisme pendant une douzaine d'heures.

Overdose : signes, que faire ?

La consommation d'amphétamines à doses importantes ou de façon très rapprochée peut provoquer une overdose, c'est-à-dire un surdosage potentiellement mortel. Le consommateur ressent alors une accélération de sa respiration, des sueurs abondantes, ainsi que des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements. Les muscles se crispent, pouvant entraîner des convulsions. Si de tels symptômes apparaissent, il faut appeler les secours, le 15 ou le 112, pour une prise en charge médicale en urgence.

Signes de la dépendance

Les amphétamines restent dans l'organisme pendant une douzaine d'heures. Cependant, les effets durent seulement quelques heures, et s'arrêtent alors que la drogue est encore présente. Cette effet d'habituation participe au risque de dépendance car plus l'utilisateur en consomme et plus il est obligé d'augmenter les doses pour avoir le même effet. La perte de contrôle de la consommation peut alors entrainer des problèmes sur le plan personnel, professionnel, relationnel, financier, judiciaire... Une aide médicale est alors nécessaire.

Comment ne plus être dépendant ?

Il n'existe pas de traitement pharmacologique des symptômes associés à la consommation d'ecstasy. Lorsque la dépendance s'installe, une prise en charge par un addictologue est recommandée, que ce soit en libéral, à l'hôpital ou dans un CSAPA (Centres de Soin, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie). Un traitement anxiolytique peut être proposé pour aider à gérer le phénomène de descente et l'anxiété et qui s'est installée. Certaines thérapies comme la TCC (Thérapie Cognitive et Comportementale) ont fait leur preuve dans ce type d'addition.

Mes conseils d'addictologue

La consommation d'amphétamines est à risque, y compris chez des personnes en bonne santé. C'est pourquoi il est préférable de ne pas l'associer avec un autre médicament ou une autre drogue, de toujours commencer par la plus petite dose et d'éviter de la prendre si vous vous sentez fatigué ou déprimé. On recommande aussi de boire régulièrement de l'eau à cause du risque de déshydratation, et de porter des vêtements légers et amples. Il est préférable d'observer toujours au moins 24 heures entre chaque prise. N'hésitez pas à consulter votre médecin pour faire un bilan de santé régulièrement.