Ecstasy : composition, effets de la "drogue de l'amour"

L'ecstasy est une drogue psychoactive, qui contient de la MDMA et d'autres substances comme de la caféine, du LSD ou des anabolisant. Elle se consomme essentiellement par voie orale, dans un contexte festif. Quels sont ses effets ? Que faire en cas de surdosage ?

Ecstasy : composition, effets de la "drogue de l'amour"
© portokalis - 123RF

Définition : qu'est-ce que l'ecstasy ?

L'ecstasy est une drogue recherchée pour son effet stimulant, souvent dans les soirées et les milieux festifs. Appelée souvent la "pilule de l'amour", l'ecstasy agit sur le système nerveux central et a tendance à désinhiber, rendre empathique et limiter la fatigue, c'est pourquoi elle est le plus souvent consommée en milieu festif, en particulier lors de "rave party". D'une consommation de 50 à 150 mg au début, la tolérance s'installe rapidement et les utilisateurs doivent augmenter les doses pour ressentir les mêmes effets, entraînant des risques pour la santé, à la fois psychiques, physiologiques et comportementaux.

Le prix moyen pour un gramme de cristal/poudre d'ecstasy s'établit à 54 €, et à 10 € pour un comprimé d'ecstasy, avec des teneurs en MDMA de plus en plus importantes ces dernières années, jusqu'à 70 % selon les comprimés. Les jeunes de 18 à 34 ans sont les plus concernes avec une expérimentation autour de 3,4 % de la population a cet âge. (Source : OFDT)

Composition

L'ecstasy est principalement composé de MDMA (méthylènedioxymétamphétamine), un produit qui appartient à la famille des amphétamines. Il peut contenir des doses variables de principe actif, allant de quelques milligrammes à plus de 200 mg de MDMA. Il arrive aussi qu'il ne contienne pas de MDMA mais d'autres substances actives qui peuvent être des médicaments ou des drogues de synthèse comme d'autres amphétamines, de la caféine, du LSD, de la phencyclidine, ou des anabolisants. Certaines associations sont présentes lors d'évènements festifs pour tester la composition des comprimes et d'assurer de ce qu'ils contiennent.

Forme

L'ecstasy est vendue le plus souvent sous forme de comprimés prêts à être avalés (ou "gobés"), de couleur avec un petit motif ou un logo. On la trouve plus rarement sous forme de poudre, de gélule ou de cristaux (dits en "parachute"). Elle est le plus souvent avalée directement, mais elle peut aussi être snifée, fumée ou injectée.

Drogue dure ou douce ?

L'ecstasy est considérée comme une drogue dure du fait de ses effets sur le cerveau et des risques qu'elle engendre sur la santé.

Pourquoi dit-on que c'est la drogue de l'amour ?

On dit que l'ecstasy est la drogue de l'amour car elle a pour effet d'induire un état d'euphorie et d'empathie pour les autres qui favorisent les relations (effet empathogène). Elle désinhibe légèrement et donne une impression d'aisance dans la communication avec les autres, surtout sur le plan tactile (effet entactogène). 

Quels sont les effets juste après la prise ?

Just après la prise, l'ecstasy provoque des effets puissants sur le cerveau avec un état d'euphorie, une sensation de bien-être, et une résistance à la fatigue, au sommeil et à la faim. C'est pourquoi il favorise les relations sociales et donne l'impression de pouvoir maintenir des efforts physiques pendant de longues heures.

Lors de la phase de descente qui suit, la fréquence cardiaque s'accélère, la tension artérielle augmente et peut s'accompagner de palpitations, le consommateur ressent des bouffées de chaleur et une forte transpiration, ainsi qu'une sensation d'angoisse, une incapacité à communiquer, des maux de tête et des nausées. La fatigue apparait et le principal risque concerne la déshydratation importante. Certains consommateurs utilisent d'autres substances comme l'alcool, l'héroïne ou les benzodiazépines pour les aider à surmonter ces effets, augmentant les risques pour la santé.

En cas de nausées et de vomissements associés à des vertiges et des maux de tête, une prise en charge médicale en urgence s'avère nécessaire car il peut s'agir de signes de surdosage pouvant entraîner des troubles cardiaque, un coma ou même la mort.

Durée des effets

Les effets apparaissent rapidement, environ une demi-heure après la prise. Ils durent entre 2 et 4 heures avant la phase de descente qui dure 1 à 2 heures avec des effets indésirables qui peuvent être présents jusqu'à 48 heures.

Risques pour la santé

La consommation d'ecstasy présente des risques importants pour la santé, y compris lors d'une consommation ponctuelle. Elle augmente la température corporelle au point de provoquer une déshydratation pouvant aller jusqu'à une insuffisance rénale, dans de rares cas mortelle. De plus, la MDMA peut déclencher une hépatite aiguë immédiatement ou dans les jours qui suivent la consommation. Le rythme cardiaque peut aussi être perturbé, provoquant une fibrillation ventriculaire et un arrêt cardio-vasculaire une prise en charge en urgence.

De par ses effets psychotropes, l'ecstasy provoque des troubles du comportement lors de la prise, ou parfois quelques jours après la consommation. Il peut s'agir de crises de panique, de crises de paranoïa, de dépression intense ou d'anxiété pouvant aller jusqu'à des idées suicidaires. Tous ces effets dépendent de l'état de santé du consommateur, mais aussi de son niveau de fatigue et d'activité. À long terme, la consommation régulière d'ecstasy est neurotoxique et provoque des troubles de la mémoire et de la concentration, un vieillissement prématuré du cerveau, ainsi que des troubles du sommeil.

Signes de la dépendance

Même s'il n'existe pas de dépendance importante à l'ecstasy, il est souvent nécessaire pour le consommateur d'augmenter les doses pour obtenir les mêmes effets. Le phénomène de descente pouvant être particulièrement désagréable et provoquer un état de fatigue, de dépression et d'anxiété pendant plusieurs jours, il s'apparente à un phénomène de sevrage pouvant reconduire l'usager à consommer à nouveau. Si la consommation commence à avoir des conséquences sur la vie personnelle et professionnelle, que sa fréquence ou le nombre de prises à chaque fois ne cesse d'augmenter, une prise en charge médicale s'avère nécessaire.

Traitement contre la dépendance

Il n'existe pas actuellement de traitement pharmacologique des symptômes associés à la consommation d'ecstasy. Lorsque la dépendance s'installe, une prise en charge par un addictologue est recommandée, que ce soit en libéral, à l'hôpital ou dans un CSAPA (Centres de Soin, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie). Un traitement anxiolytique peut être proposé pour aider à gérer le phénomène de descente et l'anxiété et qui s'est installée. Certaines thérapies comme la TCC (Thérapie Cognitive et Comportementale) ont fait leur preuve dans ce type d'addition.

Mes conseils

Pour éviter de courir plus de risques, il est conseillé de consommer en petite quantité, de préférence une moitié de comprimé et de ne pas mélanger plusieurs produits ensemble, en particulier l'alcool, et les médicaments comme les antidépresseurs et les benzodiazépines. Il est important de s'assurer d'une hydratation régulière en buvant de l'eau en quantité raisonnable et en portant des vêtements qui favorisent une bonne ventilation corporelle. La disparition de la sensation de fatigue peut être un piège, c'est pourquoi il est préférable de se reposer régulièrement pendant la prise et dans les jours qui suivent.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter Drogues infos service 0800 23 13 13 (tous les jours de 8h à 2h, appel anonyme et gratuit)