Pneumonie : quels sont ses symptômes ?

La pneumonie est une infection des poumons. Elle peut être virale, bactérienne, atypique... et avoir plusieurs symptômes. Comment la reconnaître ? Est-elle contagieuse ? Combien de temps dure-t-elle ? Réponses avec Louis Stoffaes, interne en pneumologie.

Définition

La pneumonie, qui correspond à une infection aiguë des poumons, peut être causée par une bactérie ou un virus. Ces agents infectieux atteignent les alvéoles pulmonaires, zones de transfert de l'oxygène ressemblant à des ballons qui se localisent à l'extrémité des bronchioles. Les alvéoles se remplissent alors de liquide, ce qui provoque les symptômes de la pneumonie"Les pneumonies représentent la première cause de mortalité par infection dans le monde. Il faut donc la prendre au sérieux" souligne Louis Stoffaes, interne en pneumologie et trésorier de l'Association des jeunes pneumologues (AJPO2).

La gravité d'une pneumonie dépend de l'étendue de la zone pulmonaire qui est touchée mais également du microbe en cause, de l'âge et des antécédents médicaux de la personne atteinte.

Pneumonie bactérienne

Les pneumonies bactériennes représentent une grande partie des pneumonies (infections des poumons). Elles touchent généralement un seul lobe ou segment pulmonaire. Plusieurs bactéries peuvent être en cause, mais il s'agit le plus souvent d'un pneumocoque. Les pneumonies bactériennes peuvent être du type "pneumonie franche lobaire aiguë" (ne concernant qu'un seul lobe) ou de type "pneumonie atypique".

Pneumonie atypique

La pneumonie atypique est une infection provoquée par certaines bactéries telles que Legionella pneumophila, Micoplasma pneumoniae ou Chlamydophila pneumoniae. Elles concernent principalement le patient jeune. Si les bronches sont aussi touchées, on parle alors de bronchopneumonie.

Broncho-pneumonie

La broncho-pneumonie, désigne l'association d'une inflammation au niveau des bronches, mais aussi au niveau du tissu pulmonaire. 

Pneumonie virale

La pneumonie peut aussi être d'origine virale. Ce type de pneumonie touche en priorité les enfants. Différents virus peuvent être en cause, en particulier le virus respiratoire syncytial (noté VRS). La plupart des pneumonies virales sont bénignes et circonscrites à un seul lobe pulmonaire. 

Combien de temps dure une pneumonie ?

La durée d'une pneumonie ne peut pas être chiffrée. Elle dépend de chaque cas, de chaque patient.

Causes

De nombreux agents infectieux parmi les bactéries et les virus peuvent provoquer une pneumonie.

La pneumonie bactérienne la plus fréquente est celle provoquée par le Streptococcus Pneumoniae, abrégé en Pneumocoque. L'Haemophilus influenzae, la Legionella pneumophila, le Mycoplasma pneumoniae, le Chlamydia pneumoniae, la Klebsiella pneumoniae ou le staphylocoque sont les autres bactéries le plus souvent en cause.

Les virus les plus fréquemment mis en cause dans la pneumonie virale sont les virus influenza et parainfluenzae – la grippe -, le virus respiratoire syncytial, ou les rhinovirus.

Symptômes

Les manifestations varient selon l'intensité et la gravité de la maladie ainsi que l'âge du patient. Peuvent apparaître une toux, une gêne respiratoire, une expectoration jaunâtre ou verdâtre, une fatigue, une baisse de la tension artérielle, une douleur thoracique et une température qui peut atteindre 41°C. Des frissons et l'apparition d'une couleur bleutée des ongles et des lèvres sont parfois constatés, témoignant de la gravité de l'atteinte. Attention à la pneumonie bactérienne atypique, qui peut provoquer des symptômes peu caractéristiques d'une maladie respiratoire, comme des maux de tête, des vomissements ou des convulsions.

pneumonie image
© 123RF-iimages

Pneumonie ou bronchite ?

Il est possible de différencier une pneumonie d'une bronchite, car "dans une bronchite, vous aurez rarement une fièvre élevée résistante au paracétamol" explique Louis Stoffaes. "De plus, la bronchite est 'épidémique', très souvent due à un simple virus."

 

La pneumonie est-elle contagieuse ?

Pneumonie virale : les pneumonies d'origine virale peuvent être contagieuses. "Les virus sont connus pour se transmettre via les gouttelettes aéroportées (toux, éternuements) ou même manuportées." Afin d'éviter de se faire contaminer, les précautions minimums s'imposent : aérer les chambres, porter un masque si on se trouve face au patient pendant un certain moment, éternuer dans un mouchoir, se laver les mains…

Pneumonie bactérienne : c'est plus complexe. Certaines peuvent se retrouver dans l'environnement tandis que d'autres sont déjà présentes, dans notre gorge ou tube digestif par exemple, et profitent d'une fausse route ou d'un infléchissement du système immunitaire pour proliférer et causer une pneumonie.

Diagnostic

L'interrogatoire et l'auscultation orientent le médecin vers le diagnostic de pneumonie. "Vous pouvez diagnostiquer une bronchite d'une pneumonie au stéthoscope car elle produit un bruit très particulier qui témoigne de l'encombrement des alvéoles de la zone touchée : les crépitants" assure Louis Stoffaes.

Une radio thoracique (radio des poumons) est indispensable pour confirmer cette hypothèse, car "elle montrera une zone de condensation du parenchyme pulmonaire". Un bilan infectieux et une analyse bactériologique des sécrétions broncho-pulmonaires complètent le diagnostic. "On peut aussi prélever les urines pour retrouver des signes d'infection de certaines bactéries."

"50 000 patients environ se trouvent hospitalisés chaque année en France"

Facteurs de risque

Les bébés, les enfants et les femmes enceintes présentent davantage de risques de développer une pneumonie. D'autre part, les personnes atteintes de malades chroniques, respiratoire ou cardiaques, celles qui fument, ou celles présentant un déficit immunitaires comme le Sida sont davantage exposées. Les personnes âgées aussi sont particulièrement sujettes aux pneumonies.

Traitements

Le traitement varie selon la cause et l'intensité de la pneumonie. "Les progrès en antibiothérapie ont permis de gérer la majorité des pneumonies aiguës à domicile entre 7 et 21 jours chez un patient jeune sans comorbidité. Mais 50 000 patients environ se trouvent hospitalisés chaque année en France et parfois même nécessitent des soins intensifs, qui peuvent durer un certain temps selon leur état général" indique Louis Stoffaes.

Pour les pneumonies bactériennes, une antibiothérapie s'avère indispensable. Chez les personnes âgées, les bébés ou celles qui montrent des signes indiquant une atteinte pulmonaire sévère, une hospitalisation est souvent requise. Le traitement consiste dans ce cas à envisager une antibiothérapie adaptée au microbe en cause (qui reste inconnu dans plus de 50% des cas), administrée à l'aide d'une perfusion. Une réhydratation et une assistance respiratoire comme une intubation oro-trachéale son nécessaires dans les cas les plus graves.

Quant au traitement de la pneumonie virale, il implique parfois la prise de médicaments antiviraux, mais le plus souvent le traitement est symptomatique, avec du paracétamol et du repos.

Vaccins

Le pneumocoque est une bactérie responsable de nombreuses infections dont la pneumonie chez l'enfant et chez l'adulte. Une vaccination grâce au "Pneumo 23" visant 23 souches de pneumocoques, est recommandé chez les malades présentant certaines pathologies chroniques, telles qu'une insuffisance respiratoire, une insuffisance cardiaque, une drépanocytose, des personnes alcooliques ayant une insuffisance hépatique, un syndrome néphrotique ou chez les personnes qui présentent des antécédents d'infections respiratoires. On peut aussi se vacciner contre l'Haemophilus Influenzae.

Merci à Louis Stoffaes, interne en pneumologie et trésorier de l'Association des jeunes pneumologues – AJPO2.

Pneumonie : quels sont ses symptômes ?
Pneumonie : quels sont ses symptômes ?

Sommaire Définition • Pneumonie bactérienne • Pneumonie atypique • Broncho-pneumonie • Pneumonie virale Durée Causes Symptômes • Pneumonie ou bronchite ? Contagion Diagnostic Facteurs de risque Traitements ...