Respirateur en réanimation : fabrication, principe de fonctionnement

Quand un patient ne peut plus respirer seul, il est mis sous respirateur artificiel dès l'arrivée en réanimation. Pourquoi ? Quel est le principe de fonctionnement d'un respirateur ?

Respirateur en réanimation : fabrication, principe de fonctionnement
©  iakovenko -123RF

Indispensable en réanimation pour prendre en charge les patients atteints d'insuffisance respiratoire à cause du coronavirus, les respirateurs ont manqué avec l'afflux de malades. 

C'est quoi un respirateur en réanimation ?

Un respirateur artificiel est un dispositif médical qui aide les patients présentant des troubles respiratoires à mieux respirer. "C'une machine qui permet de souffler artificiellement de l'air pour apporter d'une part de l'oxygène, et pour épurer d'autre part le dioxyde de carbone. Il remplace donc l'effet mécanique de la respiration : inspirer, expirer" nous explique un anesthésiste-réanimateur de Lille. Cet appareil est aussi utilisé au cours des interventions chirurgicales de façon à assurer la ventilation des poumons de façon artificielle, le patient ne pouvant pas respirer normalement de façon autonome. Les respirateurs artificiels peuvent être de type non invasifs : posés avec un masque (sur le nez, la bouche ou les deux) ou de type invasifs avec des embouts placés dans les narines ou dans la bouche (sonde d'intubation oro ou nasotracheale). 

Plusieurs types de respirateurs

Il existe différents respirateurs : "Les respirateurs en mode invasif avec intubation, pour les patients Covid-19 dans un état grave. Et les respirateurs non invasifs (VNI) avec un petit masque sur le visage, sans intubation. Ils sont similaires aux VNI que les personnes avec apnée du sommeil mettent la nuit. Ils ne remplacent pas la membrane d'échange du poumon (parenchyme pulmonaire) s'il est détruit, le respirateur ne suffit pas et il peut parfois être proposer une assistance respiratoire de type ECMO - l'acronyme anglais de extracorporeal membrane oxygenation - qui désigne une technique de circulation extracorporelle, et remplace l'effet mécanique de la respiration mais aussi la membrane du poumon" nous explique un anesthésiste-réanimateur. Les respirateurs de réanimation ont quelques différences avec ceux d'anesthésie, qui sont très importantes selon la pathologie à traiter. Un patient Covid a souvent besoin d'un respirateur de réanimation plus complexe, présent dans les services de réanimation. 

Quel est le principe de fonctionnement d'un respirateur artificiel ?

En cas de syndrome de détresse respiratoire aiguë, le patient ne peut plus respirer par lui-même. Les soignants ont recours à la ventilation mécanique et aux respirateurs. Un respirateur artificiel fonctionne avec "un moteur ou une turbine qui souffle artificiellement de l'air chargé en oxygène et permet d'éliminer le dioxyde de carbone par la ventilation ainsi créée."

Respirateur artificiel et intubation : comment, pourquoi ?

Une personne est placée sous respirateur artificiel avec intubation "pour remplacer les efforts mécaniques d'inspiration et d'expiration quand le patient est trop fatigué ou trop atteint par une infection pour faire cela naturellement", explique le médecin réanimateur.

Dans quels cas et pour quels malades ?

"Il y a plein de critères qui entrent en jeu : l'autonomie, la maladie, la capacité à récupérer. C'est une technique réservée aux patients les plus graves mais qui n'est pas dénuée de risques et de complications, souligne t'il. Il faut faire le parallèle avec la chimiothérapie pour les cancers, c'est très efficace et réservé aux cancers les plus graves mais c'est lourd de conséquences et d'effets indésirables. Il faut donc avoir une certaine réserve physiologique pour supporter ces techniques."

Pour combien de malades ?

"Un respirateur ne peut ventiler qu'une seule personne à la fois. Une infection pulmonaire liée au coronavirus peut nécessiter jusqu'à 15 jours sous respirateur artificiel."

Quel est le prix d'un respirateur ?

"Un respirateur coûte entre 30 000 et 100 000 euros pièce et est bien sur réutilisable, précise l'anesthésiste-réanimateur. Le coût (personnel, chambre, moyens de surveillance...) revient de plusieurs centaines à plusieurs milliers d'euros par jour et par personne."

Covid-19