Bronchite ou pneumonie : comment faire la différence ?

Toux, fatigue... La bronchite et la pneumonie ont des similitudes dans leurs symptômes, mais aussi des différences. Comment les distinguer ? Comment savoir ce que l'on a ?

Bronchite ou pneumonie : comment faire la différence ?
© luismolinero - stock.adobe.com

La pneumonie et la bronchite affectent toutes les deux les voies respiratoires. La pneumonie est une infection du poumon provoquée par une bactérie - le pneumocoque le plus souvent - ou par un virus. La bronchite est due à une infection virale (le plus souvent) ou bactérienne des bronches. Mais difficile de faire la différence entre une bronchite et une pneumonie, tant les symptômes se ressemblent. Alors, comment savoir si on a une pneumonie ou une bronchite ? Eclairage du Dr Cécilia Nocent-Ejnaini, Pneumologue-Allergologue au Centre hospitalier de la côte Basque à Bayonne, membre du Collège des Pneumologues des Hôpitaux Généraux. 

Quelles différences entre les symptômes de la bronchite et de la pneumonie ?

"Difficile pour le grand public de vraiment faire la différence entre une pneumonie ou une bronchite, prévient d'emblée notre interlocutrice. La fièvre est par exemple moins élevée lors d'une bronchite que pour une pneumonie. De même, les douleurs sont moins fréquentes. La fatigue est également moins importante dans le cas d'une bronchite, mais cela reste un paramètre difficile à évaluer. Ce que l'on peut dire, c'est que les deux affections apparaissent brutalement. De plus, une pneumonie est plus grave qu'une bronchite, car elle peut entraîner des complications sévères et nécessiter une hospitalisation surtout chez les personnes à risque (enfants, personnes âgées, immunodéprimées)". Le diagnostic de pneumonie est confirmé par une radiographie du thorax qui montre la présence d'un foyer infectieux.

Tableau des différences de symptômes entre une pneumonie et une bronchite
Symptômes Pneumonie Bronchite
Fièvre Elevée (39-40°C) La manifestation de la fièvre varie selon le virus mais elle ne dépasse généralement pas 38.5-39°C
Toux Généralement sèche au départ puis avec des expectorations jaunâtres ou verdâtres Quinteuse, rauque. Parfois, la toux devient grasse et s'accompagne d'expectorations jaunâtres ou verdâtres.
Douleurs thoraciques Fréquentes, mais pas systématiques Moins fréquentes
Crachats Fréquents Fréquents
Gêne respiratoire / Essoufflements Fréquents Fréquents
Frissons Parfois Parfois
Courbatures Parfois Parfois
Maux de tête Parfois Souvent
Fatigue Importante Un peu moins importante (difficile à évaluer)
differences-pneumonie-bronchite
Différences entre une pneumonie et une bronchite © VectorMine - stock.adobe.com

Quelle différence dans les causes ?

Le germe le plus fréquent d'une pneumonie est le pneumocoque. La bronchite est le plus souvent d'origine virale. De très nombreux types de virus sont responsables de bronchites aiguës : virus influenza et para-influenza, virus respiratoire syncytial (VRS), adénovirus, rhinovirus... Dans moins de 10% des cas, la bronchite a une cause bactérienne.

Quelle différence dans le mode de transmission ?

La pneumonie peut se transmettre de différentes manières. Les virus et les bactéries couramment présents dans les voies nasales ou le pharynx des enfants peuvent infecter les poumons en cas d'inhalation. Ils se transmettent également par voie aérienne, par le biais des gouttelettes émises lors de la toux ou des éternuements. Les virus de la bronchite se transmettent par les sécrétions nasales et des bronches.

Qui sont les personnes touchées ?

"Tout le monde peut avoir une pneumonie, même sans facteurs de risque. Et c'est anormal quand un individu fait plusieurs pneumonies. Les personnes qui ont une pathologie pulmonaire sous-jacente ont un risque plus accru d'avoir une pneumonie", indique la pneumologue. Même chose pour la bronchite, tout le monde peut en avoir une. Les personnes qui ont de l'asthme ou une BPCO ou qui fument vont avoir plus de risque d'avoir une bronchite". 

Une bronchite peut-elle évoluer en pneumonie ?

"Oui, ça peut toujours, mais néanmoins, des complications comme une pneumonie sont rares", indique notre experte. 

Les traitements de la pneumonie sont-ils les mêmes que la bronchite ?

► Le traitement de la pneumonie repose sur la prise d'antibiotiques (amoxicilline ou céphalosporine) pendant une semaine. La fièvre disparaît au bout de 24 à 48 heures et la maladie évolue vers la guérison en quelques jours. Les anomalies visibles à la radiographie peuvent persister mais cela n'a pas de conséquences particulières sur l'évolution de la maladie.

► Les symptômes de la bronchite peuvent disparaître spontanément, en 10 à 15 jours. Le traitement de la bronchite aiguë repose uniquement sur le soulagement des symptômes (médicaments contre l'infection et l'excès de sécrétions bronchiques, administrés par voie orale). Les antibiotiques sont uniquement indiqués et prescrits par un médecin en cas de surinfection et chez les personnes fragiles.

Merci au Dr Cécilia Nocent-Ejnaini, Pneumologue-Allergologue au Centre hospitalier de la côte Basque à Bayonne, membre du Collège des Pneumologues des Hôpitaux Généraux. 

Autour du même sujet

Pneumologie