Tirage respiratoire : signes, causes, que faire (bébé, adulte) ? 

Le tirage respiratoire est le signe d'une forte augmentation du travail respiratoire, dont les causes peuvent être multiples. Le point sur ce symptôme avec le Dr Marie-Pascale Schuller, pneumologue en région parisienne. 

Tirage respiratoire : signes, causes, que faire (bébé, adulte) ? 
© 123RF-milenaviracocha

Définition : qu'est-ce que le tirage respiratoire ? 

Le tirage est le signe clinique d'une pathologie du système respiratoire. On parle de tirage lorsque des tissus de la cage thoracique sont anormalement attirés vers l'intérieur de la cage thoracique au cours de l'inspiration. "On parle d'ailleurs plutôt de tirage inspiratoire" rectifie le Dr Schuller. Cela traduit une dyspnée (difficulté à respirer) plus ou moins intense. En fonction des cas, la zone du tirage peut être localisée à différents endroits, par exemple au-dessous des côtes ou entre les côtes. Plusieurs pathologies respiratoires peuvent se manifester par un tirage. 

Signes : comment reconnaître un tirage respiratoire ? 

Les signes d'un tirage sont des signes de lutte respiratoire, voire d'une détresse respiratoire. "Le tirage se caractérise par la mise en jeu des muscles inspirateurs accessoires pour lutter contre la gêne. On voit les muscles du cou tendus et contractés associé à un creux à la base du coup entre les deux pointes des clavicules. L'inspiration est anormalement bruyante. On peut également observer un creusement des espaces intercostaux." décrit le Dr Schuller. 

Causes 

Les causes possibles d'un tirage respiratoires sont nombreuses. Schématiquement on distingue :

  • Les infections aiguës, dans un contexte de fièvre, de rhinopharyngite : C'est surtout ce que l'on voit chez l'enfant. "Le plus souvent il s'agit d'une laryngite aiguë c'est-à-dire d'un œdème majeur des voies respiratoires hautes qui impose de lutter pour laisser passer l'air. Cela peut également se voir dans le cas d'infection et d'inflammation majeur des amygdales – amygdalite aiguë- qui est obstrue également le passage de l'air " détaille la pneumologue. Jusqu'à la première moitié du XXe siècle, la diphtérie (croup) était la première cause de dyspnée laryngée aiguë et pouvait être mortelle. Cette maladie, qui avait disparue grâce aux campagnes de vaccination, a malheureusement réapparu dans les pays où la politique de vaccination est insuffisante.
  • Aiguës, sans signe infectieux, faisant suite à une fausse route : ce qui peut aussi bien se voir chez l'enfant ou chez l'adulte (cacahuète, arête de poisson…).
  • Sans signe annonciateur : "il peut alors s'agir d'un spasme laryngé (contraction involontaire des cordes vocales), très angoissant, mais cédant en quelques minutes sans danger d'asphyxie " explique la pneumologue. il est préférable de faire confirmer le diagnostic par un ORL.
  • Subaigu sans signes infectieux : il faut consulter un médecin ou un rapidement pour rechercher une cause locale.
  • Aigu à la naissance chez le nouveau-né : il est alors le signe d'une malformation congénitale. 

Tirage respiratoire chez le bébé ? 

Chez le bébé ou le jeune enfant, le tirage respiratoire est souvent associé à une infection des voies respiratoires ou des amygdales (laryngite, pharyngite, bronchite, bronchiolite ou encore mononucléose). Chez les enfants de 6 mois à 3 ans, il peut être lié à la présence d'un corps étranger, qui vient obstruer la trachée (petit jouet, cacahuète …). Enfin, le tirage inspiratoire chez nouveau-né peut également être le signe d'une hernie diaphragmatique du nourrisson par exemple, pathologie congénitale durant laquelle un organe abdominal remonte à travers un trou anormal du diaphragme (muscle respiratoire). 

Tirage respiratoire chez l'adulte ? 

Chez l'adulte, le tirage inspiratoire aigu est majoritaire lié à un syndrome de pénétration d'un corps étranger. Lorsqu'il est chronique, il peut être la conséquence d'une tumeur qui se développe et qui comprime la trachée. 

Risques et complications d'un tirage respiratoire 

Les risques d'un tirage respiratoire sont ceux de sa cause : "la fausse route peut aboutir à l'asphyxie et donc à la mort, de même qu'une dyspnée laryngée aigüe si elle n'est pas traitée " explique le Dr Schuller. En cas de tumeur, le risque est lié à sa potentielle malignité et à son évolution. Il y a également le risque de passer à côté de la présence d'un corps étranger, qui peut être à l'origine de sévères complications : abcès pulmonaire, bronchectasies étendues…

Quand consulter ? 

Au moindre signe de détresse respiratoire, il est essentiel de consulter rapidement un médecin, en consultation physique ou en téléconsultation, voire d'appeler le 15 en fonction de la sévérité des symptômes. 

Que faire en cas de tirage respiratoire ? 

Le traitement du tirage respiratoire est celui de sa cause. S'il est associé à une infection aiguë chez le jeune enfant, le médecin lui prescrira un traitement à base de corticoïdes. "Si le tirage est lié à une fausse route, il est impératif d'appeler immédiatement le 15. En attendant les secours, on peut tenter une manœuvre de Heimlich pour libérer les voies aériennes en éjectant le corps étranger " préconise la pneumologue. Les nourrissons touchés par la hernie diaphragmatique doivent être pris en charge rapidement en néonatalité. Le traitement est chirurgical et consiste à remettre les viscères abdominaux à leur place, puis à refermer la communication entre le thorax et l'abdomen.

Merci au Dr Marie-Pascale Schuller, pneumologue en région parisienne.