Etouffement bébé, enfant : gestes et manoeuvres de secours

Une fausse-route peut malheureusement vite arriver chez les enfants. Quels sont les gestes à adopter afin d'éviter que la situation ne vire au drame ? Quels sont les aliments les plus risqués ? Comment pratiquer la manœuvre d'Heimlich ? Réponses.

Etouffement bébé, enfant : gestes et manoeuvres de secours
© wellphoto - stock.adobe.com

Ce n'est pas toujours évident d'avoir les bons réflexes en cas d'étouffement chez un tout-petit. Néanmoins, connaître les bons gestes et savoir réagir dans de telles situations permet d'éviter la panique et de sauver des vies. D'autant que 70% des corps étrangers coincés dans les voies aériennes concernent des enfants de moins de 3 ans. Tout d'abord, il faut distinguer l'étouffement total, de l'étouffement partiel. Pour faire la différence, faites parler la victime en lui posant une question simple "Est-ce que tu t'étouffes ?" Si celle-ci se trouve dans l'impossibilité de répondre, de crier ou de tousser, bref qu'aucun son n'est audible, c'est qu'il s'agit d'une obstruction totale. Dans le cas contraire (la victime tousse et émet des sons), l'étouffement est partiel, signe qu'elle respire.

Des Claques dans le dos

En cas d'étouffement total, selon les conseils de La Croix-Rouge, lorsqu'un enfant (de plus d'un an) s'étouffe, il faut donner un maximum de 5 claques vigoureuses dans le dos. Pour cela, penchez l'enfant vers l'avant en soutenant sa poitrine d'une main afin de permettre à l'objet de ne pas s'enfoncer davantage dans la trachée, et tapez vigoureusement avec la main à plat, à 5 reprises entre les omoplates. "Chaque claque a pour but de provoquer un mouvement de toux permettant de déloger l'objet", précise la Croix-Rouge. Vérifiez donc l'état de l'enfant avant de renouveler ce geste. 

La manœuvre d'Heimlich à partir de 1 an

Si vous ne repérez aucun effet, pratiquez la manœuvre d'Heimlich en vous plaçant derrière la victime (s'il a plus d'un an), les bras autour de son abdomen et l'un des deux poings fermé entre le nombril et l'extrémité inférieure du sternum. "Maintenez votre poing en place à l'aide de votre autre main. Enfoncez fortement votre poing vers vous et vers le haut et recommencez ce geste 5 fois au maximum", détaille encore la Croix-Rouge. Cette pratique consiste à expulser le corps étranger sous l'effet de la pression. La méthode d'Heimlich convient uniquement aux enfants de plus d'un an, précise la Croix-Rouge. Si l'enfant ne parvient toujours pas à respirer, alternez 5 claques vigoureuses dans le dos et 5 compressions abdominales. En cas de perte de connaissance, posez l'enfant délicatement au sol, sur le dos, et alertez immédiatement les secours en composant le 15. En attendant leur arrivée, pratiquez une réanimation cardiopulmonaire en effectuant 30 compressions thoraciques. 

Eviter les aliments de petite taille, ronds, collants et durs.

Quels sont les aliments dangereux pour les enfants ? 

Selon une étude publiée dans la revue Pediatrics en 2013, les aliments de petite taille, ronds, collants et durs, représentent un risque d'obstruction des voies respiratoires de l'enfant. Entre 2001 et 2009, sur les 112 000 cas d'étouffements relevés chez des enfants âgés de 0 à 14 ans, les aliments incriminés étaient :

  • les bonbons durs (15,5% des étouffements)
  • les guimauves (12,8 % des étouffements),
  • la viande (12,2 %),
  • les os (12 %) (de poulet par exemple)
  • certains fruits et légumes (9,7 %),
  • le lait (6,7 %)
  • les fruits à coques (6,5 %).

Parmi les aliments ayant causés des décès chez des tout-petits figurent aussi les fromages compact comme les Babybel ou les Ficello, ou encore les saucisses. D'autres produits sont à consommer avec précaution selon l'âge de l'enfant, comme la mie de pain, les poissons (veillez à bien retirer les arêtes), ou encore les pop-corn, qui risquent de se coincer dans la gorge. Pour prévenir les risques, il est recommandé aux parents de jeunes enfants d'éviter les bonbons durs ainsi que les chewing-gums, de couper les aliments en petits morceaux, et de surveiller les petits qui s'approcheraient un peu trop près d'une table apéritive, composée de cacahuètes, d'olives, et autres petits aliments contenant des noyaux. Il est également essentiel de vérifier si les jouets correspondent à l'âge des enfants, car ils peuvent contenir de petites pièces. Si votre bébé à un grand frère ou une grande sœur, apprenez à l'aîné à bien ranger ses jouets.

Santé du bébé et de l'enfant