Névralgie cervico-brachiale (sciatique du cou) : durée et traitements

La névralgie cervico-brachiale est une des causes fréquentes de consultation en rhumatologie, après les lombalgies et les lombo-sciatiques. Elle touche surtout les jeunes adultes et les plus de 50 ans souffrant d'arthrose.

Définition

La névralgie cervico-brachiale est communément appelée "sciatique du cou" ou "sciatique du bras" car il s'agit d'une compression ou d'une irritation d'un nerf du cou qui se prolonge le long du bras. Les douleurs concernent le cou, la clavicule, le haut du dos, l'épaule et le bras, d'un ou des deux côtés parfois. La lésion à l'origine de la névralgie cervico brachiale, se situe au niveau des vertèbres cervicales, en particulier la 5e, 6e, et la 7e vertèbre cervicale.

Durée

La névralgie cervico-brachiale peut durer plusieurs semaines ou plusieurs mois en l'absence de traitement. En revanche, avec une prise en charge médicale adaptée, les symptômes peuvent se résoudre en quelques jours ou quelques semaines.

Causes

La névralgie cervico-brachiale est due à une compression ou à une irritation d'une racine nerveuse au niveau des vertèbres cervicales. L'arthrose et la hernie cervicales, étroitement liées, sont les causes majeures de ce type de névralgies. La hernie discale, correspond à une saillie anormale du disque intervertébral localisé entre chaque vertèbre, de la même manière que celle rencontrée au cours d'une sciatique. Parmi les autres causes, citons la survenue de traumatismes liés à une pratique sportive intense, un cancer, un hématome, un mécanisme inflammatoire, une infection virale, un déséquilibre hormonal, un diabète mal équilibré ou une intoxication...

Symptômes

La névralgie cervico-brachiale entraîne une douleur qui atteint le plus souvent des personnes jeunes et ne présentant aucune pathologie particulière. La douleur peut survenir après un effort violent, comme par exemple en voiture lors d'un accident (coup du "lapin") ou lors d'une mauvaise position. 

Selon sa localisation, elle provoque des fourmillements, un engourdissement ou des douleurs comme des décharges électriques ou une sensation de lourdeur au niveau des omoplates ou des muscles du trapèze qui irradient vers le pouce ou vers les doigts de la main. Elle se localise en général du côté d'un membre mais parfois les deux côtés peuvent être atteints. Dans certains cas il existe une perte partielle de la sensibilité au niveau des doigts et/ou du bras. Elle peut également provoquer des maux de tête, des vertiges et des bourdonnements d'oreille ainsi qu'une limitation des mouvements du cou. Les symptômes sont généralement présents en permanence, y compris au repos. La névralgie cervico-brachiale survient le plus souvent sous forme de crise qui peuvent être violentes la nuit et au repos et s'accompagner d'une perte de la force musculaire et d'un léger gonflement du bras.

Diagnostic

Le diagnostic de la névralgie cervico-brachiale est un diagnostic clinique qui repose sur l'interrogatoire précis des symptômes et un examen médical. Une radiographie des vertèbres cervicales, un scanner ou un IRM peuvent être effectuées pour rechercher la cause de la névralgie cervico-brachiale. Dans certains cas un électromyogramme met en évidence l'atteinte du nerf.

Que faire ?

Lors de la survenue de manifestations évoquant une névralgie cervico-brachiale, il est important de consulter un médecin rapidement. En attendant, il est recommandé de mettre le bras concerné par les douleurs en écharpe et de prendre un antalgique pour soulager les douleurs. En plus de cette immobilisation temporaire le port d'un corset ou d'une minerve sont souvent nécessaires. Une bouillotte chaude sous la nuque et du repos en position allongée sur le dos avec un oreiller, si possible ergonomique afin de bien respecter les courbures cervicales, soulagent fréquemment les douleurs.

Médicament

Des antalgiques associés à des anti-inflammatoires et des relaxants musculaires sont prescrits en général pendant une dizaine de jours. Parfois, des dérivés morphiniques ou des corticoïdes sont utiles. Un geste d'infiltration cervicale de corticoïdes sous contrôle radiographique ou scanner peut être proposé dans certains cas par un rhumatologue ou un radiologue spécialisé.

Kinésithérapie

La kinésithérapie est utile si elle est faite avec prudence. Elle permet de libérer les structures rétractées par des massages et des techniques musculaires visant à libérer les tensions, et de renforcer les muscles affaiblis notamment lorsque les symptômes sont anciens.

Chirurgie

En cas d'échec des traitements médicaux, une intervention chirurgicale peut se révéler appropriée en cas de persistance des douleurs, d'une incapacité prolongée à reprendre le travail et/ou à réaliser les activités habituelles, quotidiennes ou sportives. Elle est utile d'emblée en cas de déficit moteur. Cependant, elle ne permet pas de réparer le disque (les lésions discales sont irréversibles) ou de guérir l'arthrose. Ainsi la douleur du cou peut n'être soulagée que partiellement par l'intervention chirurgicale qui permet surtout de rétablir la force musculaire et la dextérité.

Traitements naturels

D'autres techniques comme l'ostéopathie ou l'acupuncture peuvent être efficaces pour soulager la névralgie cervico-brachiale s'il existe des contractures musculaires alentours, des blocages vertébraux/costaux et de clavicule par exemple.

Grace à ses vertus anti-inflammatoire, l'huile essentielle de Menthe Poivrée apporte des puissantes propriétés d'antalgique local qui aident à diminuer la douleur d'origine nerveuse. Complétée avec l'huile de Camomille Romaine qui apporte des propriétés calmantes et relaxantes, elle aide à mieux se détendre.

Plusieurs médicaments homéopathiques peuvent aussi aider à soulager certains symptômes comme Chamomilla 5 à 15 CH et Hypericum 9 à 15 CH pour leur action sur les douleurs et les paresthésies.

Prévention

"Pour prévenir la névralgie cervico-brachiale, faites attention à votre posture en évitant les postures contraignantes, sur des durées longues comme le fait d'être assis des heures devant un ordinateur ou au téléphone. Evitez aussi les sports traumatiques comme la brasse coulée contraignante pour les cervicales, les arts martiaux, les sports de combats, ou les sports asymétriques comme le tennis. Préférez les sports de fond, la gymnastique, les étirements ou des sports symétriques" conseille le Dr Claire Lewandowski, médecin spécialisé en médecine générale.

Névralgie cervico-brachiale (sciatique du cou) : durée et traitements
Névralgie cervico-brachiale (sciatique du cou) : durée et traitements

Sommaire Définition Durée Causes Symptômes Diagnostic Que faire ? • Médicament • Kinésithérapie • Chirurgie • Traitements naturels Prévention Définition La névralgie cervico-brachiale est communément...