Pilule gratuite : jusqu'à 25 ans à partir du 1er janvier 2022

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé le 9 septembre que la contraception hormonale serait désormais gratuite jusqu'à l'âge de 25 ans. La pilule sera concernée mais aussi à priori les stérilets et implants hormonaux. Cette mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

Pilule gratuite : jusqu'à 25 ans à partir du 1er janvier 2022
© 123rf- tatianamara

"La contraception sera désormais gratuite pour toutes les femmes jusqu'à l'âge de 25 ans" a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran sur France 2, jeudi 9 septembre. 3 millions de jeunes femmes sont concernées par cette mesure. Pourquoi 25 ans ? Quelles contraceptions seront concernées ? La pilule ? Le stérilet ? Sous quelles conditions ? Et pour les mineurs ?

Pourquoi 25 ans ?

La limite d'âge a été fixée à 25 ans car "c'est un âge qui correspond, en terme de vie économique, sociale et de revenu" à "davantage d'autonomie" a ajouté le ministre. "C'est aussi l'âge où l'on va quitter définitivement la complémentaire de santé de son foyer." Parmi les raisons qui ont poussé le gouvernement à prendre cette décision Olivier Véran a souligné "le recul de la contraception chez un certain nombre de jeunes femmes et le premier motif c'est que ça coûte trop cher"

Quelles seront les conditions ?

"Il y aura une prise en charge de la contraception hormonale, du bilan biologique qui peut aller avec, de la consultation de prescription, de tous les soins liés à cette contraception" a expliqué Olivier Véran. Sur son site, le gouvernement confirme que l'Assurance maladie prendrait en charge à 100% et en tiers payant, le coût de la contraception et les actes liés (une consultation par an avec un médecin ou une sage-femme et les examens biologiques potentiels). Actuellement, l'achat de la pilule est pris en charge à 100% par l'Assurance maladie pour les mineurs. Au-delà, les femmes ne sont remboursées qu'à 65% (et pas pour tous les contraceptifs). Les autres contraceptifs hormonaux comme l'implant et le stérilet devraient être aussi concernés. Ne seront pas concernés les préservatifs masculins et féminins, les crèmes spermicides, les patchs, les anneaux vaginaux et les pilules de 3e et 4e générations, précise le site du Service Public.

Toutes les pilules seront-elles concernées ?

Non, le site du Service Public précise que les pilules de 3e et de 4e génération ne seront pas concernées par la prise en charge à 100% jusqu'à 25 ans. Seules les femmes prenant une pilule de première ou de deuxième génération pourront en bénéficier.

La pilule sera-t-elle toujours gratuite pour les mineurs ?

A priori oui. Pas de changement sur ce point : l'achat de la pilule restera gratuit et donc pris en charge à 100% par l'Assurance maladie pour les mineurs. Pour rappel, la contraception est gratuite pour les jeunes filles de 15 à 18 ans depuis 2013 et pour les moins de 15 ans depuis 2020.

Quelles sont les contraceptions remboursées par l'Assurance maladie aujourd'hui ?

Comme l'indique le site ameli.fr, certains moyens de contraception sont remboursables, d'autres ne le sont pas. Les complémentaires santé peuvent parfois prendre en charge tout ou partie des frais qui ne sont pas remboursés par l'Assurance Maladie.

Sont remboursés totalement ou en partie : 

  • Certaines pilules contraceptives, les implants contraceptifs, les dispositifs intra-utérins (DIU) et les diaphragmes sont remboursables, sans avance de frais, à 100% pour les jeunes filles mineures, ou remboursés à 65% pour les femmes majeures.
  • La contraception d'urgence hormonale (ou "pilule du lendemain"), disponible en pharmacie sans ordonnance, est délivrée gratuitement aux mineures. Elle est remboursée à 65% pour les femmes majeures si elles ont une ordonnance.
  • 2 marques de préservatifs masculins, "Eden" et "Sortez couverts !", sont pris en charge à hauteur de 60 % sur prescription d'un médecin ou d'une sage-femme.

Ne sont pas remboursés : 

  • certaines pilules contraceptives, les patchs contraceptifs, les anneaux vaginaux, les capes cervicales délivrés en pharmacie sur ordonnance ;
  • les spermicides et les préservatifs féminins délivrés en pharmacie sans ordonnance ;
  • les préservatifs masculins (sauf les 2 marques citées ci-dessus) qui sont en vente libre (pharmacies, grandes surfaces, distributeurs automatiques...).

Source : Communiqué de presse du ministère de la Santé, "Dès 2022, la contraception sera gratuite pour les femmes de moins de 25 ans", 9 septembre 2021.

Pilules contraceptives