Que faire contre le déchaussement dentaire ?

Que faire contre le déchaussement dentaire ?

Des dents qui se déchaussent ce n'est pas normal. Il faut consulter un dentiste pour freiner ce déchaussement et éviter la chute des dents. Solutions en attendant.

Le déchaussement dentaire correspond à la rétraction des gencives autour des dents concomitant ou non à une perte osseuse. "Le déchaussement dentaire est souvent associé à la maladie parodontale, qui est une maladie bactérienne touchant les tissus qui entourent la dent" nous explique le Dr Gokhan Yilmaz, chirurgien-dentiste. Certaines pathologies telles que le diabète, le tabac ou même le stress favorise l'apparition de cette maladie. Cependant la rétraction de gencive peut aussi être dûe à un brossage traumatique avec une technique de brossage non adaptée, à un traitement orthodontique ou des piercings sur la langue ou les lèvres.

Les solutions à la maison

Lors de la présence d'un déchaussement dentaire, il est primordial de consulter un spécialiste. En attendant "pour éviter que le déchaussement s'aggrave, il est recommandé au patient d'utiliser une brosse à dent souple avec des mouvements circulaires ainsi que des brossettes interdentaires afin d'optimiser le brossage. En cas de sensibilité, des dentifrices adaptés permettent de diminuer l'inconfort" conseille le Dr Yilmaz. Le travail à la maison se résume donc à éviter que le déchaussement dentaire s'aggrave en adaptant l'hygiène bucco-dentaire.

Les solutions naturelles

Ces solutions sont temporaires mais peuvent être suivies en attendant le rendez-vous chez le dentiste : 

  • le coenzyme Q10 pour prévenir et lutter contre une inflammation des dents ;
  • le bicarbonate de soude permet de réduire l'inflammation dentaire ;
  • l'extrait de thé vert pour lutter contre la plaque dentaire ;
  • le gel d'aloe vera pour favoriser une meilleure cicatrisation et pour ses bienfaits anti-inflammatoires ;
  • l'huile d'avocat, anti-inflammatoire ;
  • l'extrait de pépin de pamplemousse, utilisé comme bain de bouche, pour ses vertus anti-inflammatoires, antibactériennes et antiparasitaires.

Les solutions au cabinet dentaire

Le traitement initial d'un déchaussement en cabinet est l'assainissement dentaire et parodontal, à savoir :

  • un détartrage,
  • un curetage des poches parondotales au moyen de curettes ou d'ultrasons,
  • un surfaçage
  • une irrigation antiseptique afin de supprimer la cause bactérienne (tartre, plaque bactérienne…).

Quand faire une greffe des gencives ?

Le déchaussement dentaire peut être, dans certains cas, pris en charge via des greffes de gencive, un procédé qui permet de restaurer plus ou moins la gencive perdue tout en la renforçant. "L'objectif est d'épaissir la gencive pour que celle-ci soit plus résistante aux traumatismes" précise le Dr Yilmaz. Le recouvrement complet va dépendre de la situation clinique et plus particulièrement de l'os sous-jacent. "La greffe de gencive est une chirurgie réalisée sous anesthésie locale au cabinet. Un greffon est prélevé au niveau du palais ou de la tubérosité, il existe ensuite différentes techniques pour venir le positionner sur le site présentant la rétraction", explique le spécialiste.

Pendant les 2 semaines post-opératoires, aucun brossage de la zone n'est effectué, seuls des bains de bouche sont requis pour nettoyer. Les fils de suture sont enlevés à 15 jours et des contrôles effectués à 3, 6 et 12 mois. Si le patient ne souhaite pas de chirurgie et qu'il existe des sensibilités au froid au niveau du déchaussement dentaire, il est préconisé de recouvrir cette zone de résine (composite) pour protéger et éviter sa fragilisation.

Merci au Dr Gokhan Yilmaz, chirurgien-dentiste, Lyon