Dévitaliser une dent : étapes, prix, durée, ça fait mal ?

"Dévitaliser une dent : étapes, prix, durée, ça fait mal ?"

Lorsqu'une carie a atteint le nerf de la dent, la seule solution pour faire cesser la rage de dents est de la dévitaliser. Une fois que le nerf de la dent est retiré, la douleur cesse. Comment se passe une dévitalisation dentaire ? Est-ce douloureux ? Les réponses de Laurent Saada, chirurgien-dentiste.

Définition : c'est quoi une dévitalisation dentaire ?

Quand un patient se plaint de douleurs insupportables au niveau de la dent, c'est qu'il y a une atteinte nerveuse : la carie a touché le nerf de façon irréversible. "Dans ce cas-là, on est dans l'obligation de retirer le paquet vasculo-nerveux", explique Laurent Saada, chirurgien-dentiste. Une dévitalisation signifie donc retirer le nerf, l'artère et le paquet de vascularisation. Il faut savoir que sur les six dents de devant, il n'y a qu'un nerf et sur les prémolaires, on en a en général deux. Mais sur les molaires, il y en a trois voire quatre, l'opération est donc plus compliquée. Pour dévitaliser une dent, il sera nécessaire de tous les retirer. La dent dévitalisée devient alors particulièrement fragile et elle risque de casser beaucoup plus facilement. C'est pour éviter cela que le dentiste pose une couronne qui couvre et protège la dent dévitalisée. La dévitalisation d'une dent ou pulpectomie est un acte d'endodontie : il s'agit d'un traitement pratiqué à l'intérieur de la dent par un chirurgien-dentiste pour soigner des lésions irréversibles.

Pourquoi dévitaliser une dent ?

Il faut savoir que les dents sont des organismes vivants. En effet, tous les organes du corps humain sont vivants, pourquoi les dents feraient exception ? "Chacune des 32 dents est vivante dans le sens où elle est totalement minéralisée. À l'intérieur, on retrouve ce qu'on appelle la dentine, qui recouvre la pulpe, elle-même composée d'une petite artère, d'un paquet de vascularisation et d'un petit nerf qui se prolonge dans la racine", explique le docteur Laurent Saada, chirurgien-dentiste dans le 8e arrondissement de Paris. Lorsqu'on a une carie, cela signifie qu'il y a une atteinte de l'émail par des bactéries. Au début, cela ne fait pas mal, car les bactéries n'ont pas touché les tissus. "Mais au bout de quelque temps, la carie va atteindre la dentine, et quand ça touche le nerf, cela va créer une inflammation, appelée une pulpite", expose le dentiste. "Si on arrive à gratter la carie et la soigner à temps, la pulpite va se calmer : on dit que la pulpite est réversible. Cela signifie qu'on a soigné la dent". Mais parfois, cela n'est plus possible, et le patient continue à se plaindre de douleurs. La pulpite est devenue irréversible, il va falloir dévitaliser la dent. Il y a d'autres causes que les caries qui peuvent conduire à une dévitalisation. "Il y a des causes traumatiques : le patient subit une chute ou prend un coup sur les dents, cela va créer un traumatisme qui peut causer de grandes douleurs et conduire à une dévitalisation", explique le dentiste. Il y a aussi des cas qui nous obligent à dévitaliser pour des causes esthétiques, qui ne représentent qu'un faible pourcentage des opérations de dévitalisation. Le docteur nous explique : "Si une dent part vraiment très en avant par rapport au reste de la mâchoire et que le patient ne peut pas faire d'orthodontie, on peut décider de la réduire et la tailler pour la réaligner sur l'arcade. Comme la dent est vivante, on est obligé de dévitaliser avant l'opération afin de ne pas avoir de douleurs."

Quels symptômes peuvent entraîner une dévitalisation dentaire ?

Les symptômes classiques qui conduisent à une dévitalisation sont les douleurs insupportables, qui traduisent la présence d'une pulpite irréversible ou d'un traumatisme de la dent. Il n'y a pas d'autre choix pour calmer les douleurs. Mais une fois la dévitalisation effectuée, à la suite de l'opération, le patient ne ressentira plus de douleur à cette dent.

Quelles sont les étapes pour dévitaliser une dent ?

Le processus de dévitalisation dure entre trente minutes et une heure et demie, selon le nombre de nerfs dans la dent et se fait sous anesthésie locale. "On commence par faire un trou au centre de la dent avec des limes. Ensuite, on extirpe le ou les nerfs avec des petites limes très fines", décrit le docteur Laurent Saada. Il faut ensuite s'assurer d'avoir enlevé toutes traces de résidus de la carie et nettoyer tout avec une irrigation antiseptique, l'hypochlorite de soude. "Une fois cette opération faite, il faut obscurcir les canaux avec une pâte appelée Glutta percha, ainsi qu'une pâte antibiotique et anti-inflammatoire", termine le médecin. Un dentiste est capable de faire une dévitalisation si elle n'est pas trop compliquée, mais il existe des spécialistes : les endodontistes. Ils ont un matériel spécifique pour s'assurer que tout soit fait correctement. Néanmoins, une dévitalisation coûtera plus cher chez eux. La dévitalisation est le plus souvent sans douleur, mais peut s'accompagner de sensations désagréables. L'étape finale d'une dévitalisation dentaire est la pose d'une couronne pour protéger et renforcer la dent.

Combien de temps dure une dévitalisation dentaire ?

Le processus de dévitalisation dure entre trente minutes et une heure et demie, selon le nombre de nerfs dans la dent et se fait sous anesthésie locale.

Est-ce que ça fait mal de se faire dévitaliser une dent ?

L'opération se pratique sous anesthésie locale. Il faut donc piquer pour mettre l'anesthésiant, mais ensuite, quand l'anesthésie est correctement pratiquée et qu'il y a assez de produits, cela ne fait pas mal. À la suite de l'opération, une gêne peut se faire sentir, mais rien de comparable à la douleur avant causée par la rage de dents. Si les douleurs importantes (et non une simple gêne) se font sentir régulièrement dans les mois qui suivent, il est recommandé de consulter de nouveau. En effet, dans certains cas, si le traitement endodontique a été mal réalisé, une infection dans l'os à l'extrémité des racines peut se développer. On l'appelle le kyste dentaire, qui peut conduire à d'autres pathologies comme les abcès.

Quels soins sur une dent dévitalisée ?

Après avoir dévitalisé une dent, il faut placer dessus une couronne. "Comme elle n'est plus vascularisée, elle est fragilisée et risque de casser comme du verre", explique le médecin. La Sécurité sociale recommande de couronner "uniquement si la dent n'est pas conservable", mais selon notre interlocuteur, " il est très difficile de juger si la dent va tenir ou si elle va se casser dans les semaines ou années qui suivent. Personnellement, je préfère poser une couronne quasi systématiquement". Il y a souvent une couronne provisoire si la couronne définitive ne peut être posée de suite. Pour parer à toutes complications, il est conseillé de veiller à se brosser les dents au moins deux fois par jour pendant 3 minutes, d'utiliser du fil dentaire ou des brossettes interdentaires et de consulter un dentiste pour des visites de contrôle une à deux fois par an.

Quels risques de complications après une dévitalisation dentaire ? 

Une dent dévitalisée est une dent "morte". Elle est donc plus fragile que les autres dents, mais aussi plus sujette aux infections si le traitement n'a pas été correctement réalisé (ce qui reste rare). Dans ce cas et en l'absence de prise en charge, l'infection peut se transformer en abcès dentaire voire s'étendre au reste de l'organisme et altérer l'état de santé. Une douleur persistante, lancinante au niveau de la dent soignée est un signe à ne pas négliger. Il faut reconsulter. Pour parer à toutes complications, il est conseillé de veiller à se brosser les dents au moins deux fois par jour pendant 3 minutes, d'utiliser du fil dentaire ou des brossettes interdentaires et de consulter un dentiste pour des visites de contrôle une à deux fois par an.

Quels sont les prix et remboursement d'une dévitalisation dentaire ?

En France, les prix des dentistes ne sont pas très élevés par rapport aux pays voisins, et la prise en charge de la sécurité sociale est assez bonne. Ainsi, pour la dévitalisation des dents de devant, le prix conventionné est de 33,74 €, pris en charge à 70 % par la Sécurité sociale. Pour les prémolaires, il est de 48,20 €, et pour les molaires de 81,94 €, toujours pris en charge à 70 %. Mais beaucoup de dentistes pratiquent des dépassements d'honoraires. Il faut aussi ajouter le coût de la couronne et de la pause, dont le prix moyen est de 500 € (mais peut aller jusqu'à doubler selon le praticien) et dont la sécurité sociale ne rembourse que 75,25 €. Les mutuelles peuvent ensuite compléter en fonction de leur taux. "En revanche, se rendre chez un endodentiste pour une dévitalisation coûtera bien plus cher, car il utilise un autre type de matériel et prendra plus de temps pour l'opération", explique notre interlocuteur. Les tarifs varient énormément (jusqu'à 10 fois ceux du dentiste) et de nombreux spécialistes ne sont pas conventionnés.

Merci à Laurent Saada, chirurgien-dentiste.

Dents