Artemisia annua : utilisation, bienfaits, posologie

L'Artemisia annua est une plante aromatique réputée pour sa substance active : l'artémisinine, utilisée pour lutter contre le paludisme (malaria) et certaines formes de cancer. Son usage traditionnel, la préconise en cas de parasites intestinaux, et récemment, pour lutter contre la Covid-19, sans preuve de son efficacité. Indications et précautions d'emploi.

Artemisia annua : utilisation, bienfaits, posologie
© © Madeleine Steinbach-123RF

Définition

L'Artemisia annua est une plante aromatique originaire des régions tempérées de l'Asie, appartenant à la famille des Astéracées. Elle est réputée à travers le monde pour l'artémisinine qu'elle contient, une substance active utilisée pour lutter, en autre, contre le paludisme (malaria) et certaines formes de cancer. Son usage est traditionnel en Chine, où ses vertus médicinales sont connues depuis des millénaires. En France, "la plante ne fait pas partie de la liste des plantes médicinales de l'ANSM (Agence Nationale de la Sécurité du Médicament et des produits de santé) et ne figure pas non plus dans la liste des plantes autorisées au sein des compléments alimentaires", précise Kévin Burdin, préparateur en pharmacie, spécialiste et formateur en phyto-aromathérapie.

Nom de la plante

L'armoise annuelle est plus connue sous sa dénomination botanique en latin : Artemisia annua. Cette plante appartenant au même genre que les Absinthes (Artemisia), porte le nom de Qing Hao dans la pharmacopée chinoise.

Parties utilisées

Traditionnellement, dans les pays où cette plante est autorisée (en Chine ou à Madagascar par exemple), ce sont les feuilles, voire les parties aériennes qui sont utilisées.

Bienfaits

L'Artemisia annua est utilisée dans le traitement des différentes formes de paludisme. La recherche sur sa molécule active, l'artémisinine a été l'objet d'un prix Nobel, décerné à la scientifique chinoise Tu Youyou en 2015, pour avoir mis au point un traitement particulièrement efficace contre le paludisme. "Le totum de la plante semble plus efficace que la molécule isolée. Cette plante possède également des propriétés antivirales " indique Kévin Burdin. Elle aurait un effet stimulant immunitaire sur plusieurs infections, démontré par une étude in vitro, mais pas par des études cliniques sur l'humain, pour en valider cet effet. D'autres études in vitro ont mis en évidence une action anticancéreuse de l'artémisinine combinée à du fer sur les cancers du sein et des poumons. Son usage traditionnel en Chine ou à Madagascar sert à lutter contre certaines pathologies de peau et contre les parasites intestinaux. Des essais cliniques de phase III ont démontré des capacités à traiter la dismatose et la bilharziose. Elle est également utilisée pour soigner les hémorroïdes, et faire baisser la fièvre, sans pour autant avoir fait l'objet d'études approfondies. Selon les usages empiriques, les feuilles d'Artemisia utilisées en cataplasme, soulageraient les maux de tête et feraient chuter la fièvre. Récemment, l'Institut malgache de recherches appliquées (IMRA) a mis au point une décoction à base de 62% d'Artemisia annua, et un mélange, dans des proportions restées confidentielles, de plantes médicinales malgaches utilisées dans la composition de remèdes traditionnels comme antiseptiques et fluidifiants bronchiques, pour lutter contre l'infection au SARS-CoV-2 responsable de la maladie Covid-19. Une forme injectable a été élaborée par l'IMRA pour les patients en détresse respiratoire. L'Académie Nationale de Médecine française a mis en garde sur l'usage de cette plante et sur son efficacité, qui n'a pas été prouvée scientifiquement. Malgré cette réserve, le directeur général de l'OMS a demandé, en 2020, d'inclure le remède "Covid-Organics" dans les essais cliniques du programme "Solidarity trial".

Indications et posologie en huile essentielle

L'huile essentielle d'Artemisia annua est neurotoxique (toxique pour le système nerveux). Elle n'a pas d'autorisation d'utilisation en France.

Indications et posologie en tisane

Il n'existe "aucune indication officielle en France pour son usage. L'indication la plus étudiée au niveau international est son action antipaludéenne (antimalarique) " précise Kévin Burdin, et sous avis médical. "La posologie rencontrée est de 10 grammes de plantes pour un litre d'eau à utiliser en décoction ".

Indications et posologie en graine

Comme pour la tisane, il n'existe "aucune indication officielle en France pour cet usage" rappelle Kévin Burdin.

Indications et posologie en gélule

La posologie de l'Artemisia annua en gélule "va dépendre si l'on est en présence de poudre de plante ou d'extrait sec. Le laboratoire doit indiquer une posologie sur l'emballage du produit ", précise l'expert.

Indications et posologie en homéopathie (granules)

L'Artemisia annua n'est pas disponible en homéopathie en France.

Indications et posologie en teinture mère

L'Artemisia annua n'est pas disponible en teinture mère.

Précautions d'emploi et contre-indications

"L'Artemisia annua ne doit pas être utilisée sur le long terme, notamment à cause de son risque de neurotoxicité. Du fait de cette neurotoxicité, elle ne doit pas être utilisée chez la personne épileptique", prévient Kévin Burdin. Par ailleurs "il existe des interactions médicamenteuses. Enfin, l'artémisinine administrée seule, montre plus de toxicité que la plante consommée dans sa version totum moléculaire, c'est-à-dire dans son intégralité et intégrité moléculaire". L'Académie Nationale de Médecine met en garde sur "la consommation à grande échelle de tisanes d'Artemisia annua, qui serait susceptible d'entraîner l'apparition de résistances aux antipaludiques à base d'artémisinine, essentiels pour le traitement des paludismes à Plasmodium falciparum non compliqués". Par ailleurs, l'institution "déconseille formellement l'utilisation inconsidérée de tisanes ou décoctions à base d'Artemisia, sous quelque forme que ce soit, pour le traitement de la Covid-19, tant que des protocoles thérapeutiques rigoureusement codifiés et scientifiquement étayés n'auront pas fait la preuve de leur efficacité et de leur innocuité dans cette indication."

Effets secondaires indésirables

La prise d'Artemisia annua entraine des "troubles du rythme cardiaque, troubles digestifs, et le genre Artemisia appartenant à la famille des Astéracées, l'allergie est possible" souligne l'expert.

Artemisia Annua et grossesse

"L'Artemisia annua est formellement contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante" précise Kévin Burdin.

Merci à Kévin Burdin, préparateur en pharmacie, spécialiste et formateur en phyto-aromathérapie au sein de NaturAlchemia, et animateur de la page FaceBook Naturatopia.

Phytothérapie