Granulome dentaire : symptôme, douleur, complication, traitement

Le granulome dentaire, appelé également "granulome apical" est une petite tumeur bénigne d'origine infectieuse, qui se développe au niveau du bout de la racine de la dent. Si la dent n'est pas traitée, le granulome peut évoluer vers un abcès.

Granulome dentaire : symptôme, douleur, complication, traitement
©  Iurii Maksymiv - 123RF

Définition : qu'est-ce qu'un granulome dentaire ? 

Le granulome dentaire aussi appelé granulome apical est une pathologie d'origine infectieuse. Il s'agit d'une petite tumeur bénigne qui se développe au niveau de la pointe de la racine de la dent. Son origine provient d'une destruction osseuse ou la cavité ainsi générée est comblée par cette tumeur inflammatoire. Le granulome dentaire apparait généralement dans les suites d'une carie. Une radiographie pratiquée en cabinet dentaire permet de confirmer le diagnostic. Le traitement consiste en une désinfection de l'intérieur de la racine et la réalisation d'une obturation endodontique. Parfois, l'extraction est nécessaire. Le granulome dentaire ne laisse généralement pas de séquelles.

Quelle différence avec un kyste ? 

"La différence est souvent liée à la taille, explique le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste. La taille des granulomes varie de 2 mm à 5 mm. Au-dessus on parle de kyste dentaire. La radiographie ne permet pas de faire la différence entre un granulome et un kyste : le granulome est plein et le kyste est creux."

Quelles sont les causes ?

La première cause d'un granulome dentaire est une infection du nerf dentaire. Ce dernier peut lui-même s'infecter de multiples manières :

  • Des caries non soignées : les bactéries attaquent alors la pulpe dentaire. Le nerf sera atteint et s'infectera.
  • Un traumatisme ou un choc accidentel sur la dent qui va se répercuter au bout de la racine. Le nerf va se nécroser et développer un granulome.
  • Une parodontite (atteinte des tissus parodontaux, c'est à dire des tissus de soutien de la dent : os, ligament, gencive, cément), qui va favoriser le développement des bactéries le long de la racine de la dent.
  • Une réaction infectieuse à une dévitalisation mal réalisée ou incomplète. 

Quels sont les symptômes ?

Le granulome est souvent asymptomatique. Il n'est pas rare de les déceler à la radio sans que le patient ne ressente jusqu'alors aucune douleur. En revanche, on peut également rencontrer des personnes qui ressentent une douleur à la pression de la dent concernée, au cours par exemple de la mastication. "La dent touchée par un granulome ne répond plus aux tests de vitalité pulpaire (tests au froid), précise le médecin. La pulpe étant mortifiée, la dent a perdu sa vitalité et peut réagir au test au chaud qui entraine une dilatation des gaz de nécrose dans une cavité inextensible induisant une surpression. Si la dent devient plus foncée, on peut soupçonner la nécrose de la pulpe et la présence d'un granulome apical."

Si les symptômes cliniques ne sont pas toujours évidents, le granulome est clairement révélé à la radio. "La meilleure prévention est de consulter régulièrement son dentiste, rappelle le professionnel. Un contrôle annuel permet de prévenir et de soigner éventuellement une dent infectée."

Quelles sont les complications ?

Non traité, le granulome apical peut évoluer vers un kyste apical, puis vers un abcès. Dans ces cas, la solution est l'extraction dentaire. "Un abcès dentaire doit être traité car, par le biais de la circulation sanguine, qui irrigue l'os et les dents, l'infection peut migrer dans l'ensemble du corps humain et peut dans les formes graves, mais heureusement rares, entrainer une septicémie", alerte le chirurgien-dentiste. En cas d'infection, une prescription d'antibiotiques sera alors nécessaire.

Quels sont les traitements ?

Les granulomes doivent impérativement être traités le plus rapidement possible. Le traitement est le plus souvent endodontique, c'est-à-dire qu'il permet de conserver la dent. "Le dentiste va retirer la pulpe nécrosée, désinfecter et obturer le canal afin d'éviter toute réinfection, précise le Dr Lequart. Parfois il effectuera un curetage apical." Le granulome va spontanément disparaître et permettre à l'os de cicatriser. Lorsqu'il y a impossibilité d'accéder aux canaux radiculaires, le traitement peut être chirurgical avec un curetage péri apical. Parfois, le traitement passe par l'extraction de la dent, surtout s'il existe une pathologie générale associée (cardiopathie valvulaire, diabète, rhumatisme ...)

Merci au Docteur Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole de l'UFSBD (Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire), pour sa participation.

Dents