Stéroïde : définition, anabolisant, naturel, danger, légal en France ?

Naturellement sécrétés par l'Homme, les stéroïdes sont notamment responsables de la différenciation sexuelle. Egalement connus dans le domaine sportif sous le nom d'anabolisants, ils sont classés comme produits dopants par l'Agence mondiale anti-dopage. Découvertes.

Stéroïde : définition, anabolisant, naturel, danger, légal en France ?
© 123RF-Mikhail Reshetnikov

Définition : qu'est-ce qu'un stéroïde ?

Les stéroïdes sont des hormones lipidiques sécrétées par les glandes endocrines - glandes qui libèrent des hormones présentes aussi bien chez l'Homme que les animaux et les végétaux. On parle d'hormones stéroïdiennes dans le domaine médical et de stéroïdes anabolisants dans le milieu sportif. Les stéroïdes incluent les hormones sexuelles (oestrogène, progestérone et androgènes), les glucocorticoïdes (cortisone et cortisol) et les minéralocorticoïdes (aldostérone).

Quels sont les effets des stéroïdes sur le corps ?

• Les stéroïdes sexuels

Les hormones stéroïdiennes sexuelles jouent un rôle majeur tout au long de la vie, responsables à la naissance des caractères sexuels primaires et, lors du développement, des caractères sexuels secondaires. Chez la femme, ils permettent l'ovulation et préparent l'utérus à une éventuelle grossesse. Chez l'homme, ils permettent la formation des spermatozoïdes et le développement des muscles notamment.

• Les corticoïdes

Les glucocorticoïdes jouent quant à eux un rôle sur les métabolismes des protéines, des glucides et des lipides. Ils jouent un rôle majeur dans la réponse au stress. Ils possèdent également des propriétés anti-inflammatoires, immunosuppressives et peuvent aider à lutter contre la douleur. Les minéralocorticoïdes ont pour principale action de participer à l'équilibre hydrosodé – hydratation cellulaire et extracellulaire essentiel à l'organisme et au maintien de la pression artérielle.

Quelles sont les indications ?

Des hormones stéroïdiennes de synthèse peuvent être prescrites dans de nombreux cas.

• Les stéroïdes sexuels : Les pilules contraceptives sont élaborées avec des hormones sexuelles de synthèse. Combinées, elles contiennent un oestrogène et un progestatif ou uniquement un progestatif. "Elles peuvent également être prescrites à doses physiologiques lors de la ménopause", ajoute le professeur Martine Duclos, endocrinologue et cheffe de service de médecine du sport et des explorations fonctionnelles au CHU de Clermont-Ferrand. Cela permet en effet de supporter les bouleversements physiologiques dus à l'effondrement hormonal que vit la femme à cette période. Chez l'homme, la prise de stéroïdes est prescrite en cas d'insuffisance gonadique, quand les testicules ne produisent pas de testostérone. Les stéroïdes sont alors administrés en comprimés ou par injection intermusculaire. "On peut également utiliser de la testostérone en réanimation pour des sujets dénutris qui présente une fonte musculaire très importante, qui engage le pronostic vital" commente notre experte.

• Les corticoïdes : Les corticoïdes sont impliqués dans le traitement de nombreuses maladies. Ils peuvent être prescrits dans le traitement des réactions inflammatoires sévères ou de maladies auto-immunes. "Ainsi, la Dexaméthasone est le corticoïde qu'on utilise actuellement pour traiter les patients souffrant de symptômes aigus liés au Covid-19. Il s'agit d'un corticoïde de synthèse dont on a modifié la molécule pour augmenter ses effets anti-inflammatoires et immunosuppressives, ce qui limite l'orage cytokinique, une réaction inflammatoire brutale et de grande ampleur" développe la cheffe de service. On prescrit également des corticoïdes contre les allergies sévères, l'asthme et les maladies auto-immunes. Ils sont aussi utilisés lors de greffe d'organe afin d'éviter le risque de rejet.

Stéroïdes naturels : sexuels, cortisol...

Le corps humain sécrète naturellement des hormones stéroïdiennes. Les glucocorticoïdes et les minéralocorticoïdes sont synthétisés dans les glandes surrénales (glande hormonale située au dessus du rein). Les stéroïdes sexuels ont eux une origine gonadique (ovaire ou testicule) ou placentaire. Il s'agit des androgènes (surtout la testostérone chez l'homme), des oestrogènes (surtout l'estradiol chez la femme) et des progestatifs, soit la progestérone chez l'espèce humaine.

Stéroïdes anabolisants : pour la musculation, pour "sécher"

Dans le domaine sportif, les stéroïdes anabolisants sont utilisés illégalement par certains sportifs, notamment les haltérophiles, bodybuildeurs ou lanceurs de poids, car ces produits augmentent la masse musculaire et la force et diminuent la masse graisseuse. Les stéroïdes sont considérés comme des produits dopants par l'Agence mondiale anti-dopage.

Stéroïdes neuroactifs

Les stéroïdes neuroactifs ou neurostéroïdes, synthétisés à partir du cholestérol, agissent directement sur le système nerveux central. Ils sont synthétisés dans le système nerveux, ou y sont amenés depuis les glandes surrénales. Ils jouent divers rôles majeurs sur le système nerveux central. Sécrétée par les glandes surrénales, la déhydroépiandrostérone est un neurostéroïde connu du grand public sous le nom de DHEA ou hormone de jouvence. Elle n'est pas reconnue comme un médicament en France mais peut-être utilisée dans une préparation magistrale en officine, seulement sur prescription médicale. Considérée comme un produit dopant par l'Agence mondiale anti-dopage, la DHEA est strictement interdite dans le domaine sportif

Quels risques et dangers ?

• Stéroïdes anabolisants

Chez les femmes, leurs effets secondaires sont immédiats, il s'agit de signe de masculinisation et virilisation. "Une pilosité apparaît, même à faibles doses, là où les femmes n'ont habituellement pas de poils. On voit apparaître de la moustache, de la barbe, des poils aux mamelons, au thorax, sur l'abdomen, les jambes. On observe également l'apparition d'acné, une perte de cheveux, voire une calvitie. Ce sont les raisons pour lesquelles les femmes prennent moins fréquemment des stéroïdes anabolisants que les hommes à visée dopante", détaille Pr. Martine Duclos. Les effets cardiaques sont quant à eux communs aux deux sexes. "Une hypertrophie concentrique cardiaque - les cavités cardiaques n'augmentent pas, alors que le muscle cardiaque augmente -, peut être à l'origine d'insuffisance cardiaque, d'artériosclérose, d'infarctus chez des sujets très sportifs, de troubles du rythme cardiaque avec des morts subites", ajoute l'endocrinologue. Le Pr. Martine Duclos pointe également les troubles du comportement comme des crises de colère et accès d'agressivité "très pathologiques, qui peuvent conduire à des accès de violences extrêmes". Les stéroïdes anabolisants sont aussi à l'origine d'hypertension artérielle et de pathologie du foie, comme des hépatites.

• Les corticoïdes

Les corticoïdes ont de nombreux effets secondaires, parmi lesquels :

  • La chute des défenses immunitaires
  • L'atrophie musculaire
  • La rétention hydrosodée
  • L'augmentation de la glycémie
  • L'augmentation de la tension artérielle
  • L'ostéoporose (fonte osseuse)

Quelles sont les contre-indications ?

La testostérone ne pourra pas être prescrite à un homme souffrant d'un cancer de la prostate ou du testicule. Concernant les corticoïdes, responsables de la chute des défenses immunitaires, notre spécialiste évoque une "contre-indication relative" chez les diabétiques (dans ce cas il faut surveiller le diabète qui peut se déséquilibrer). "Les corticoïdes demeurent le traitement de fond de maladie auto-immunes comme la maladie de Horton, l'uvéite auto-immune, la polyarthrite rhumatoïde. Ils permettent de bloquer les poussées de la maladie en déprimant l'immunité. Il faut jongler entre les effets efficaces du médicament et ses effets secondaires", recommande-t-elle.

Les stéroïdes pour la musculation sont-ils légaux en France ?

Les stéroïdes anabolisants sont interdits en France, considérés comme des produits dopants. Toutefois, on se les procure très facilement sur Internet, en quelques clics seulement. "Ces produits ne sont absolument pas contrôlés, dénonce le Pr. Martine Duclos. Les produits qu'on trouve sur Internet sont souvent d'origine animale et sont uniquement destinés à un usage vétérinaire." Alors qu'on connaît les risques dus à l'absorption à forte dose de stéroïdes anabolisants d'origine humaine, "ceux d'origine animale sont encore plus toxiques, notamment pour les reins et le foie".

Source : DHEA : synthèse des données disponibles. ANSM. 10 juillet 2001.

Merci au professeur Martine Duclos, endocrinologue et cheffe de service de médecine du sport et des explorations fonctionnelles au CHU de Clermont-Ferrand.

Conseils médicaments